Accueil Psycho Comment faire pour sortir de l’ennui ?

Comment faire pour sortir de l’ennui ?

24
Comment faire pour sortir de l'ennui ?

« J’m’ennuie… J’sais pas quoi faire…. ». Chacun d’entre nous s’est bien dit ça au moins une fois. Pourtant, et contrairement à ce que l’on croit, s’ennuyer est un phénomène banal, qui touche tous les âges et qui n’est pas forcément problématique. Sauf quand il devient envahissant et constant. C’est cet aspect-là que nous vous proposons d’explorer. A partir de quand l’ennui devient une difficulté ? Quels sont les signes qui peuvent nous mettre la puce à l’oreille ? Comment surmonter l’ennui ?

Comment vaincre l’ennui ?

Une bonne méthode : dire à vos parents que vous vous ennuyez. Soyez sûrs qu’ils trouveront en moins de deux une tonne d’activités pour vous sortir de l’ennui : faire les devoirs, la vaisselle, ranger sa chambre, appeler l’arrière-grand-mère… Mais ce n’est pas forcément les propositions que vous attendiez !

Blague à part, essayons de réfléchir à ce qu’est l’ennui. Il est normal de s’ennuyer de temps à autre car c’est une occasion de se retrouver en tête-à-tête avec soi-même, de se tester dans la solitude, de se laisser habiter par ses pensées, ses rêveries. Et rêver, penser c’est déjà faire quelque chose en soi, non ? Donc s’ennuyer ce n’est pas forcément ne rien faire, contrairement aux idées reçues.

Quand l’ennui devient-il une difficulté ?

Le curseur est difficile à placer car chacun a une tolérance différente à l’ennui, au désœuvrement, mais un signe important peut être le type de sentiment que l’on ressent lorsqu’on s’ennuie, et le temps que dure cet ennui.
En effet, si l’ennui s’accompagne de tristesse, d’envie de pleurer, de dormir, de fuir les autres et qu’en plus il a tendance à occuper la majeure partie de vos journées, c’est peut-être le signe qu’un mal être plus important s’installe de façon insidieuse.

Pourquoi s’ennuie-t-on ?

Il n’est jamais facile de reconnaître que l’on va mal, surtout si on plutôt l’impression de s’ennuyer que de déprimer. On peut parfois préférer se plaindre et susciter de la pitié chez les autres que de reconnaître qu’on se sent déprimé et que de l’aide nous est indispensable.

L’ennui classique peut facilement s’estomper dès lors qu’on se met à faire quelque chose qui habituellement nous fait plaisir : voir des amis, lire, écouter de la musique, faire du shopping, jouer à un jeu vidéo, surfer sur internet…

L’ennui que l’on pourrait qualifier de « pathologique » peut lui, prendre des formes plus ou moins évidentes à déceler. Les pleurs et le sentiment de lassitude ou de vide semblent assez évidents, mais parfois d’autres comportements peuvent cacher un sentiment d’ennui profond. Par exemple manger de façon importante et inadaptée, négliger son aspect physique, être constamment d’une humeur massacrante, s’énerver pour un rien, devenir agressif…

Comment réagir ?

S’ennuyer d’accord, mais encore faut-il savoir pourquoi… Quelques questions peuvent nous aider à comprendre « depuis quand est-ce que je m’ennuie ? Y a-t-il eu un événement déclencheur ?  Ai-je délaissé quelque chose qui me tenait à cœur ? Est-ce que je me permets de faire les choses qui m’intéressent ? ». Un bilan permet parfois de mieux repartir…

Sinon, une des premières choses à faire est de prendre son téléphone et d’appeler des amis à la rescousse. Mais si ceux-là son indisponibles, alors en usant d’un peu d’imagination on peut toujours trouver une activité intéressante à faire. On peut (enfin !) faire ce que l’on repousse toujours au lendemain, on peut s’adonner à des plaisirs solitaires, et pas forcément ceux auxquels vous pensez : lire, écouter de la musique, surfer sur le net…

Pour sortir de l’ennui, franchir le seuil de sa maison, parler aux gens, s’intéresser à eux peut être suffisant. Beaucoup peuvent s’ennuyer parce que la routine s’installe. Il est alors important d’organiser son temps afin de se permettre des loisirs pour ne pas devenir prisonnier de la routine.

Alors, parés pour vaincre l’ennui ?