Accueil Nutrition Suivre un régime d’hiver sans se fatiguer

Suivre un régime d’hiver sans se fatiguer

61

Pour perdre du poids calmement en hiver, vous devez bien sûr réduire votre apport calorique, mais sans sacrifier vos besoins essentiels en vitamines et minéraux. Ces nutriments ont un effet majeur sur le tonus, l’immunité et le sommeil.

Consommez des fruits et légumes frais à chaque repas

Ils contiennent quelques calories et regorgent de vitamines – en particulier de C -, de minéraux, d’oligo-éléments et de substances aux propriétés antioxydantes. Grâce à ses fibres, il se remplit rapidement.

En pratique: un fruit pour le petit déjeuner, 200 à 300 grammes de légumes et un fruit pour le déjeuner et le dîner, sous toutes ses formes, avec des bananes réduites à une fois par semaine. Puisque la vitamine C est exposée à la chaleur, nous cuisinons crus et cuisons, ou s’il y a un intestin fragile, nous cuisinons des aliments. Pour une large gamme de micronutriments, nous changeons de famille et de couleur …

Sélectionnez les féculents et partagez-les

Les nouilles entières, le pain et le riz contiennent près de 75% de micronutriments par rapport à leurs versions en double! Très bon: boulgour, quinoa et pommes de terre, riches en vitamines et minéraux. Ce sont tous des aliments à énergie modérée lorsque vous voulez perdre du poids, mais vous ne manquez pas car leurs glucides aident à prévenir la fatigue et les collations.

En pratique: 50 grammes de toasts, seigle … ou 5 toasts croquants au sarrasin, ou 3 vins et base … pour le petit déjeuner, et 4 c. À l’art. Riz, pois cassés … cuits tous les jours pour le déjeuner. Dans le cas de l’intestin nerveux, on évite « tout » et prépare les légumes secs en purée ou en soupe

Réhabilitation des graisses, bonté!

Certains acides gras, les oméga-3, améliorent la combustion des graisses et ont une capacité antioxydante à combattre les radicaux libres nocifs. Il est également nécessaire pour atteindre l’équilibre psychologique et hormonal.

En pratique: pour la saison, 2 cuillères à soupe. À l’art. D’huile par jour, alternativement graines de colza seules, mélanges de graines de colza / olives et graines de colza / noix. Pour compléter, graines oléagineuses et poissons gras.

N’excluez pas la viande

La viande est la meilleure source de fer dans l’alimentation. La viande ne contient pas seulement de bonnes quantités, mais en plus de cela, héminique, ces viandes sont mieux absorbées que celles du règne végétal. Il est également riche en protéines de haute qualité, avec une force très satisfaisante et un maintien de la masse musculaire. Ce sont des sources d’acides aminés essentiels à la synthèse des agents nerveux, des « vecteurs de bonne humeur » et des vitamines zinc et B, indispensables à la régénération cellulaire.

En pratique: tous les jours, au déjeuner et au dîner, en alternance avec du poisson, préférant des coupes moins grasses et réduisant la viande rouge à deux fois par semaine, au déjeuner uniquement.

Mélanger du poisson gras, du poisson maigre et des fruits de mer

Le poisson et les fruits de mer sont riches en protéines, même s’ils sont gras, ils contiennent des acides gras oméga-3 et de nombreux micronutriments, dont le zinc et l’iode. Certains crustacés, comme les moules, font également partie des aliments riches en fer qui sont facilement absorbés.

En pratique: une bonne portion au déjeuner et au dîner, en alternance avec de la viande. Y compris trois fois un poisson gras par semaine.

Consommer de la nourriture au bon moment

Les collations et les pulsions sucrées sont souvent associées à une carence en sérotonine, une humeur et un neurotransmetteur organisé par un neurologue, qui est fabriqué entre autres à partir de tryptophane alimentaire. Pour réguler la production et anticiper la coercition, vous devez manger les bons aliments au bon moment.

En pratique: un petit déjeuner salé riche en protéines pour éviter la fatigue et les collations en fin de matinée, et une collation sucrée riche en tryptophane pour éviter les tentations sucrées du soir.

Sélectionner des produits laitiers

C’est une source de calcium qui favorise la destruction des graisses, conjointement avec la vitamine D. Riche en probiotiques, dont certains sont également nécessaires au bon fonctionnement de la flore intestinale, facteur majeur d’immunité.

En pratique:

30 grammes de fromage pour le petit déjeuner et 100 grammes de fromage blanc à 20% ou 1 de lait de brebis ou de chèvre au goût.

Offrez des pauses boissons

En hiver, nous buvons moins souvent. Cependant, une déshydratation dans un organisme d’environ 2% suffit pour réduire ses performances de 20%! De plus, de nombreuses boissons comme du bouillon ou de l’eau minérale contribuent à augmenter l’apport de micronutriments sans calories.

Tout au long de la journée, vous pouvez prendre une boisson chaude: thé, tisane et bouillon. Et garder à portée de main une bouteille d’eau minérale, de préférence riche en magnésium.

Misez sur trois conseils vitaminiques

  • En plaçant du jus de citron sur les aliments, les autorités peuvent augmenter l’apport en vitamine C et lutter contre l’acidification qui affaiblit l’organisme.
  • Saupoudrer de flocons de levure ou de germe de blé sur du yaourt, des salades, des plats … et cela augmente l’apport de diverses vitamines et minéraux.
  • Les deux sont riches en fer et en vitamine C, le persil est bon. Nous le coupons frais, sur légumes, crudités, viandes et poissons …

Santé Magazine