Saviez vous que la cause de votre dépression se trouve dans votre...

Saviez vous que la cause de votre dépression se trouve dans votre alimentation ? 4 carences alimentaires responsables de l’état dépressif

PARTAGER

Que l’on soit jeune, adulte ou vieux, personne n’est réellement à l’abri de tomber dans une dépression. Quand ça arrive, elle peut changer complètement votre vision du monde et réduire tous vos espoirs à néant. Et si votre alimentation était en cause ?!

La dépression est l’un des troubles émotionnels les plus fréquents de notre époque. Elle se manifeste par l’apparition continue de sentiments de tristesse et d’irritabilité, mais un manque d’intérêt pour tout type de tâche ou d’activité habituelles. Découvrez dans cet article, les facteurs engendreurs de ce trouble.

La dépression, un trouble lié (souvent) à l’alimentation :

La dépression est un problème de santé assez complexe, dont les causes restent encore vagues et peu connues. Cependant, de nombreux facteurs sont souvent associés à l’apparition de ce trouble, dont des facteurs psychologiques, biologiques et environnementaux également.

En dehors des facteurs environnementaux ou génétiques, les scientifiques sont parvenus à déterminer un autre facteur non moins important de la dépression, en l’occurrence les mauvaise habitudes alimentaires. D’après leurs explications, certaines carences en nutriments pourraient augmenter les risques d’en souffrir de manière chronique.

Ainsi, comme nous avons l’habitude de la faire savoir, notre alimentation est la clé de notre état de santé, cela concerne tout aussi les troubles émotionnels. Nous vous invitons donc à découvrir les principales carences alimentaires pouvant engendrer la dépression, et faire en sorte qu’elle ne survienne pas.

VOIR PLUS:  Régimes : 4 idées reçues et erreurs à éviter

Voici la liste des carences alimentaires à éviter, sous peine de souffrir de troubles dépressifs :

1. Carences en acides gras oméga-3 :

Les acides gras oméga-3 sont des nutriments essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme. Ces contributions au sein de l’organisme incluent aussi des avantages d’un point de vue émotionnel. Consommer suffisamment d’acides gras oméga-3 favorise le développement du système nerveux central ainsi que le contrôle des inflammations pouvant lui porter atteinte.

Ils sont aussi importants pour équilibrer la sécrétion de substances chimiques dans le cerveau et pour réduire le risque de vieillissement prématuré. Les sources alimentaires d’acides oméga-3 incluent entre autres les poissons gras, les graines et les fruits secs, les légumes secs, les œufs…

2. Carences en zinc :

Le zinc est un autre micronutriment qui participe à la régulation des émotions, car il a pour fonction de stimuler certaines fonctions neuronales et une partie de l’activité de notre système nerveux. Si nous en consommons suffisamment, il permet d’augmenter la production des neurotransmetteurs du bien-être.

Dans le même temps, il est impliqué dans plus de 250 canaux biochimiques indépendantes qui sont en lien avec le fonctionnement de nos organes principaux. Les aliments qui peuvent vous permettre de remédier à une carence en zinc sont entre autres la viande rouge, les œufs, les fruits de mer, les légumes secs, les noix, les graines, les céréales complètes, les laitages organiques…

VOIR PLUS:  Trouble bipolaire : le smartphone pourrait détecter les changements d'humeur

3. Carences en magnésium :

Du au faite que le magnésium figure parmi les minéraux les plus difficiles à absorber par l’organisme humain, notre corps en a très souvent en manque. Non seulement la dépression, mais de nombreuses pathologies physiques et mentales se rapportent à une carence en magnésium.

Il augmente la production de sérotonine et de dopamine, mais aussi contribue à réduire la production de cortisol. Le magnésium se trouve en abondance dans les aliments tels que les algues, les amandes, l’avocat, les bananes, les haricots, les graines de courge, le son d’avoine, les légumes verts…

4. Une carence en vitamine D :

Une carence en vitamine D n’augmente pas seulement le risque de souffrir de problèmes osseux et articulaires, cela peut aussi entraîner le déclenchement d’épisodes de dépression et de démence. Cette vitamine est clé dans le processus de sécrétion de la sérotonine, un neurotransmetteur qui est en lien direct avec l’état d’esprit et le bonheur.

Une absorption correcte de ce nutriment réduit les risques de déséquilibres émotionnels et, dans le même temps, permet de renforcer le système immunitaire. On peut le retrouver dans les aliments comme le poisson bleu, l’huile de foie de morue, les céréales et les produits enrichis en soja, les laitages, les œufs, les champignons, etc.

Astuces Naturelles