Ronflements : des exercices pour les diminuer

Ronflements : des exercices pour les diminuer

PARTAGER
Les exercices oropharyngés, réalisés avec la bouche et la langue sont efficaces pour réduire de façon objective le ronflement mesuré et constituent un traitement potentiel pour une large population souffrant de ronflement, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Chest.

Si l’arrêt du tabac, la diminution de la consommation d’alcool et une bonne position pour dormir (éviter de se coucher sur le dos) permettent de diminuer les ronflements, il serait aussi possible de combattre cette nuisance grâce à des exercices oropharyngés, réalisés avec la bouche et la langue.

Les chercheurs ont mené une étude avec 39 volontaires âgés de 46 à 59 ans et en surpoids (un facteur de risque du ronflement). Ils ont été répartis en 2 groupes, le premier astreint à un traitement de 3 mois sous forme de bandes nasales, le second soumis à des exercices respiratoires ou à 3 mois d’exercice oropharyngés quotidiens.

A la fin des traitements, les malades devaient subir des tests du sommeil pour mesurer leurs ronflements.

Les résultats de l’étude révèle qu’en utilisant une technique d’exercices oropharyngés réalisés avec la bouche et la langue, on pouvait obtenir une réduction du ronflement de 36% dans sa fréquence et de 59% de sa puissance.

Une bonne nouvelle car le ronflement est un problème sérieux. Près de 20 % des ronfleurs présentent durant leur sommeil des épisodes d’obstructions complète ou partielle des voies aériennes, responsables d’interruptions (apnées) ou de réduction (hypopnée) de la ventilation.

VOIR PLUS:  La pleine conscience (mindfulness) nuit à la mémoire !

Des exercices simples

Les chercheurs recommandent de pratiquer plusieurs exercices.

  • Le premier consiste à pousser la pointe de la langue contre le toit de la bouche et faire coulisser la langue vers l’arrière du palais.
  • Il est ensuite recommandé de pousser la langue à plat vers le haut contre le sommet de la bouche en appuyant sur la totalité de la langue.
  • Il s’agit ensuite de forcer l’arrière de la langue contre le plancher de la bouche en gardant la langue en contact avec le fond et les dents de devant.
  • Le dernier exercice consiste à pousser le fond de la langue vers l’arrière du palais en répétant la voyelle « A » plusieurs fois de suite.

Top Sante