Que faire quand vous êtes tenté(e) de tromper votre partenaire

Que faire quand vous êtes tenté(e) de tromper votre partenaire

249
PARTAGER

Peut-être que quelqu’un au travail ou quelque part en ville a attiré votre regard. Et même si vous aimez votre partenaire et ne voulez pas le ou la tromper, vous aimez aussi la façon dont l’autre personne vous fait vous sentir et vous êtes curieux(se) de savoir comment une relation sexuelle avec cette personne pourrait être.

Il est normal d’avoir ce genre de pensées. Nous sommes tous des êtres sexués et combattre ces sentiments va à l’encontre de l’essence de ce que nous sommes. Plus vous résistez à la pensée d’être infidèle, plus vous vous sentez mal.

Mais quand l’idée de tromper votre partenaire s’insinue dans votre esprit plus souvent que vous ne le voudriez, cela ne veut pas dire que vous devez passer à l’acte. Voici cinq façons de gérer votre désir pour ne pas tromper votre partenaire :

1. N’ayez pas honte de vos pensées ou sentiments sexuels

Croyez-le ou non, la première étape pour gérer vos pensées est d’être gentil(le) envers vous-même. Vous pouvez ne pas aimer ce que vous ressentez pour quelqu’un d’autre que votre partenaire, mais ça arrive. Rappelez-vous juste que pouvez accepter ces pensées sans passer à l’acte.

2. Comment vous et votre partenaire définissez le fait de « tromper » ?

Il se peut que vous et votre partenaire vous ayez des définitions différentes de l’infidélité. Si vous n’en avez jamais discuté avec elle ou lui, vous pourriez être surprise par ce qu’il (ou elle) considère aller trop loin.

Par exemple, une étude récente publiée dans le journal Personality and Individual Différences a découvert que les femmes sont plus jalouses de la tromperie émotionnelle et les hommes plus jaloux de l’infidélité sexuelle.

3. Utilisez vos pensées adultères pour aider votre relation

Vous pensez que votre envie de le tromper peut vous séparer de votre partenaire ou vous conduire à l’infidélité. Mais vos sentiments pour quelqu’un d’autre peuvent être un indicateur que l’étincelle dans votre relation actuelle est en train de s’éteindre.

Penser à la personne qui vous intéresse vous donne ce que votre partenaire ne vous donne plus. Avez-vous soif de plus d’attention, d’appréciation ou de tendresse ? Dans ce cas, la personne à laquelle vous pensez est simplement un reflet de ce qui vous manque et que vous voulez de nouveau. Si vous exprimez ce qui vous manque dans votre relation à votre partenaire, vous recueillerez les bénéfices d’une communication ouverte.

4. Permettez à votre relation de changer – ou de se terminer

Si vous restez honnête envers vous-même et votre partenaire, vous pourriez découvrir que vos attentes ne correspondent pas et qu’il est temps de vous séparer.

Il arrive souvent que nous soyons honnêtes concernant nos besoins sexuels et émotionnels au début d’une relation parce que nous avons peur de perdre notre partenaire. Parfois ce n’est plus le cas après quelques années. Mais il n’est jamais trop tard pour commencer à communiquer de façon honnête.

Si vos besoins ne correspondent plus avec ceux de votre partenaire, peut-être que votre relation est en bout de course. Personne n’est à blâmer. Aucun de vous deux n’a raison ou tort, si vous restez honnête. Mais peut-être est-il temps de prendre ce que vous avez appris dans cette relation et de vous engager dans une autre encore meilleure.

5. Ne faites pas semblant

Cacher vos sentiments dans une relation réclame beaucoup d’énergie et de stress. Vous devez reconnaître honnêtement vis-à-vis de vous-même (et de votre partenaire) ce qui vous fait de l’effet et vous rend heureux (se).

Donc, du calme si vous avez des pensées sexuelles concernant quelqu’un d’autre. Cela ne signifie pas que vous êtes une mauvaise personne (ou que vous voulez vraiment être infidèle). Alors faites une pause, pensez aux raisons pour lesquelles vous fantasmez à propos d’une liaison et partagez ce désir avec votre partenaire. Dites-lui ce qui, selon vous, manque à votre relation pour éviter de le trahir lui (ou elle), et de vous trahir aussi.

Source: Santé +