Grignotage : les 3 heures de la journée où l’on risque de...

Grignotage : les 3 heures de la journée où l’on risque de craquer

246
PARTAGER
Un petit gâteau par-ci, une rondelle de saucisson par-là… Qui d’entre nous n’a pas régulièrement envie de grignoter ? Sachez qu’il y a trois moments propices dans la journée où l’on risque davantage de craquer. Quels sont-ils ? 

Une étude, réalisée par les chercheurs du Forza Supplements, d’Ashford, au Royaume-Uni, a réussi à mettre en exergue les trois heures (très précises) de la journée où l’on risquait de craquer. Elles sont réparties entre le matin, l’après-midi et le soir.

Les 3 heures fatidiques !

11 h 01 : en plein milieu de matinée, si on a le ventre qui gargouille, c’est parce qu’on n’a pas pris de petit déjeuner ou qu’il était insuffisant. Alors, dorénavant, le matin, il vaut mieux se lever 10 minutes plus tôt et penser à prendre une boisson + 1 céréale + 1 fruit + 1 produit laitier.

15 h 14 : c’est le milieu de l’après-midi, on a un petit coup de fatigue ou de stress à cause de la quantité de travail qu’il reste à finir avant le soir, et pour peu que l’on ait déjeuné vite fait d’un sandwich, on va se ruer sur le paquet de gâteaux. Alors, à midi, on prend au moins 20 minutes pour déjeuner au calme et assise.

21 h 31 : on a dîné d’un bol de soupe et d’un yaourt ou d’une pizza toute prête, on est installé sur le canapé en train de regarder un film et, un peu comme au cinéma, on grignoterait bien des pop-corn, des bonbons… Toute la nuit étant disponible pour digérer, il faut en profiter pour bien dîner. Si on ne peut s’empêcher d’avoir la main qui tombe dans le paquet de biscuits, soit on ne regarde pas la télé et on lit, soit on n’achète pas de gâteaux pour ne pas être tenté.

Sante Magazine