7 odeurs corporelles qui sont le symptôme d’une maladie ! Ne les...

7 odeurs corporelles qui sont le symptôme d’une maladie ! Ne les ignorez jamais !

PARTAGER

Les liens sociaux se créent à partir de l’image que nous renvoyons à autrui mais également à partir de notre odeur corporelle. De même dans un couple, il y a des odeurs chez notre partenaire qu’on ne perçoit pas consciemment mais qui nous permettent de nous reconnaître, c’est le reflet de notre instinct animal.

Cependant, certaines personnes souffrent d’une sécrétion d’odeurs excessive, qui sont gênantes au quotidien. Mais saviez-vous que cela peut indiquer un problème de santé ?

La cause principale d’une forte odeur corporelle est les bactéries qui vivent à la surface de la peau. Elles sont plus nombreuses au niveau des plis et des zones poilues comme les aisselles ou les organes génitaux. Elles se nourrissent des peaux mortes et des molécules sécrétées par la peau comme le sébum ou la sueur. En digérant cette « nourriture », elles produisent des gaz responsables d’odeurs plus ou moins fortes selon les personnes. Toutefois, il arrive que des maladies génétiques soient également responsables d’odeurs corporelles anormalement fortes.

Voici donc les 7 odeurs corporelles auxquelles vous devez prêter attention pour connaître votre état de santé !

1- L’haleine

Concernant l’odeur de l’haleine, il existe plusieurs odeurs différentes permettant de définir le type de problème dont vous souffrez. Une odeur plutôt fruitée et sucrée peut être le signe du diabète. A contrario, une mauvaise haleine peut être la conséquence d’une alimentation riche en oignons ou en ail, d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire, de caries, d’un abcès, d’infections gingivales ou d’une infection de la gorge. Il est également possible de souffrir d’une haleine nauséabonde au réveil à cause d’une apnée du sommeil. Les bactéries présentes dans la bouche prolifèrent en se nourrissant des protéines dans la salive ou dans les résidus de nourriture et déclenchent l’apparition de la mauvaise haleine.

VOIR PLUS:  19 utilisations de la vaseline que vous ignorez

2- Les pieds

La mauvaise odeur la plus courante est celle des pieds, elle touche énormément de personnes car les pieds sont enfermés dans les chaussures durant toute la journée, contrairement aux mains, en contact direct avec l’air libre. Au-delà de la transpiration, la manière de laver et sécher ses pieds augmentera ou non l’apparition de champignons. Environ 10% de la population française souffre de mycose des pieds. Cette affection survient sous les ongles et entre les orteils, car c’est l’endroit propice, chaud et humide, pour y proliférer. Il est nécessaire de traiter au plus tôt une mycose des pieds pour éviter sa propagation.

3- L’urine

L’urine est normalement sans odeur avec une couleur assez claire. Ces deux caractéristiques sont synonymes d’une bonne hydratation. Cependant, quand l’urine a une odeur désagréable et plus forte que d’habitude, cela peut être le signe d’une maladie comme une infection urinaire, une maladie rénale, une maladie du foie, du diabète ou une réaction médicamenteuse. Sachez également que la consommation d’asperges peut être à l’origine d’une mauvaise odeur de l’urine. Au moindre doute, consultez un professionnel de la santé.

4- Les cheveux

Bien loin d’un simple manque d’hygiène, l’odeur des cheveux et particulièrement du cuir chevelu peut être une réponse à l’apparition d’un champignon qui stimule anormalement les glandes sébacées et donc la production abusive de sébum. Ce problème s’accompagne généralement de démangeaisons, d’irritations du cuir chevelu et de rougeurs. Une consultation d’un dermatologue est nécessaire pour bénéficier d’un traitement adéquat qui permettra à votre crinière de sentir bon !

VOIR PLUS:  8 Choses scientifiquement prouvées pour faire durer son mariage

5- Les zones intimes

Parmi les odeurs désagréables, on trouve également celles des parties intimes. Même si le sexe féminin a le pouvoir de s’auto-nettoyer, une odeur inhabituelle laisse penser à un problème vaginal comme une mycose vaginale due au Candida albicans. Le diabète est aussi l’un des responsables de la mauvaise odeur intime. Consultez alors un gynécologue pour traiter les infections.

6- Les aisselles 

Les aisselles sont l’endroit du corps humain où l’on transpire le plus. Énormément de produits chimiques existent pour contrer la forte odeur de transpiration. Cependant, les produits naturels, comme le citron, sont les meilleurs pour éviter la surproduction de bactéries à la surface de la peau qui engendrent la mauvaise odeur lors de la sudation des glandes sudoripares. Veillez également à utiliser un déodorant sans aluminium, car ce produit est cancérigène.

7- Les selles 

Bien évidemment, les selles ne sentent pas bon. Toutefois, une modification des excréments avec une odeur anormale, nauséabonde, fétide peut être le symptôme d’une maladie. Une odeur répulsive accompagnée de changements de couleur des selles peuvent être les signes du melaena – quand les selles sont nauséabondes et noires – c’est-à-dire l’évacuation de sang noir par l’anus, de troubles digestifs comme la diarrhée ou une perturbation du transit intestinal. Consultez un médecin si vos selles ne redeviennent pas normales après quelques jours pour vérifier qu’il n’y ait pas une infection intestinale.

Santé +