Sport : comment rester motivé ?

Sport : comment rester motivé ?

PARTAGER
Le sport c’est bon pour la santé, essentiel pour garder la ligne, mais comment rester motivé quand on n’est pas accro aux activités physiques.

On démarre en douceur

Comme le rappelle Christophe Ruelle, coach sportif, « soit on aime le sport et dans ce cas, pas de problème de motivation. Soit on sait que c’est bon pour la santé et on se force à en faire ». Il est donc primordial de commencer progressivement, pour ne pas risquer d’être dégoûtée dès les premières séances. « L’important, c’est de mettre le pied à l’étrier », explique notre expert. Et il ne faut pas hésiter à faire des séances courtes pour commencer : 10 minutes la première semaine, 15 minutes la semaine suivante, et ainsi de suite…

On mise sur la régularité

« Plusieurs séances courtes valent mieux qu’une unique séance longue », souligne le coach. Le rythme idéal pour progresser et obtenir vite des résultats est de 3 séances hebdomadaires, espacées d’au moins 24 h. À cette cadence, même si le corps n’a pas encore eu le temps de se transformer, on ressent des changements dès les premières semaines. Les muscles se réveillent, on a des courbatures, on s’oxygène, on dort mieux… Peu à peu, une forme de dépendance au sport se crée.

VOIR PLUS:  Comment se maquiller après une séance de sport ?

On planifie et on suit ses progrès

Prévoir ses séances est le meilleur moyen de ne pas les zapper. Comme on le fait pour un rendez-vous, on les organise aux moments les plus plausibles, on les note sur son agenda ou sur son smartphone… En parallèle, notre expert conseille de tenir un journal pour suivre ses progrès : « Cela permet de mesurer sa progression, de se fixer des objectifs à atteindre et d’avoir un historique de son parcours qui peut « rebooster » dans les éventuelles périodes de démotivation. »

Un bilan de santé est conseillé?

Selon le Club des cardiologues du sport, un bilan médical est recommandé pour les hommes de plus de 35 ans et les femmes de plus de 45 ans. Ce bilan est aussi l’occasion de faire un « état des lieux » et de savoir à quelle fréquence d’effort on peut s’entraîner en toute sécurité.

On varie les plaisirs

Même si on ne pratique qu’une seule activité (vélo, running, fitness…), il est toujours possible de ne pas tomber dans la routine. On peut changer régulièrement d’entraînement en ciblant des objectifs différents à chaque fois : travail cardio, endurance, renforcement des muscles profonds ou superficiels… Ou jouer sur les allures, sans oublier l’entraînement en intervalle ou en fractionné, qui mixe accélérations et temps de repos, quel que soit le sport. Et pour ceux qui aiment s’entraîner en musique, différentes playlists apportent de nouvelles sensations… À bon entendeur !

VOIR PLUS:  5 exercices de sport à faire à la maison avec une chaise !

On se fait accompagner

Pour certains, s’entraîner à deux ou à plusieurs est plus ludique et plus motivant. De plus, un partenaire sportif est un peu le garant de notre assiduité, car on ne va pas lui poser un lapin ou annuler à la dernière minute. Autre option, s’offrir les services d’un coach privé pour les premières séances. C’est l’occasion d’apprendre à bien se placer, à effectuer les mouvements correctement, et d’obtenir un plan d’entraînement sur mesure adapté à ses objectifs. Certains d’entre eux proposent des tarifs dégressifs très convenables pour les groupes de deux ou trois personnes.

Top Sante