La différence de taille dans un couple en dit long sur sa...

La différence de taille dans un couple en dit long sur sa longévité

418
PARTAGER
Une étude montre pourquoi les couples avec les plus grandes différences de taille seraient les plus heureux en ménage. Les femmes seraient naturellement attirées par un homme plus grand du fait de l’évolution.

L’une des clés pour faire durer un mariage n’a rien à voir avec la confiance, la communication, les points communs ou encore la sexualité. Non, elle réside dans un aspect physique plutôt considéré comme handicapant chez certains couples : la différence de taille. Des chercheurs de l’université de Konkuk (Séoul) ont constaté dans une étude relayée par le Daily Mail que plus cette différence était importante, plus l’épouse se montrait heureuse.

« Bien qu’il ait été connu que les femmes préfèrent les hommes grands dans l’accouplement pour des raisons d’évolution, aucune étude n’a cherché à savoir si un mari plus grand rend son épouse plus heureuse », a déclaré le chercheur Kitae Sohn. Une grande différence de taille dans un couple a été positivement liée au bonheur de la femme. » Ce critère physique aurait en effet un impact direct sur leur psychologie.

De nouveaux goûts entre dans l’évolution

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont réalisé un sondage auprès de 7850 femmes pour leur demander les raisons pour lesquelles elles aiment les hommes grands. « Les femmes aiment tout simplement les hommes grands, sans être capable de dire pourquoi », écrit le chercheur dans le journal scientifique Personality and Individual Differences. Comme les personnes qui préfèrent le salé ou le sucré sans savoir pourquoi ».

VOIR PLUS:  Un jeu amusant pour connaître l’autre en 5 minutes

Le chercheur ajoute : « ces aliments sont essentiels à la survie, et même s’ils étaient très rares au début, ils ont augmenté la capacité de reproduction dans le passé. De même, la préférence des femelles pour des hommes grand a augmenté leur capacité de reproduction ». Néanmoins, l’étude précise que ce lien entre la différence de hauteur et le bonheur de la femme s’affaiblit progressivement au point de se dissiper après 20 ans de mariage.

Si l’explication n’est pas encore donnée, plusieurs scénarios sont envisagés : « Par exemple, la femme pourrait s’habituer à la hauteur de son mari ainsi qu’à son attrait physique et à sa force. Elles ont évolué pour préférer les hommes grands parce qu’ils étaient perçus comme plus fort. Mais, comme pour les autres objets désirés, le plaisir se dissipe. Ce qui est surprenant c’est qu’il faut 18 ans pour cela », conclu l’étude.

Medisite