Découvrez comment le curcuma aide à la récupération des patient-e-s atteint-e-s d’Alzheimer

Découvrez comment le curcuma aide à la récupération des patient-e-s atteint-e-s d’Alzheimer

PARTAGER

Bien qu’il soit prouvé que le curcuma puisse aider à améliorer la condition des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer, nous devons être conscients que chaque cas est différent et qu’il ne s’agit pas d’un épice miracle.

Le curcuma est une des épices les plus connus dans le catalogue des ingrédients naturels pour protéger le corps et améliorer la santé.

Il provient d’Inde et ses applications gastronomiques et médicales se sont étendues dans de nombreux endroits du monde tout au long de l’histoire.

Ses principales propriétés sont attribuées à un bio-actif connu sous le nom de curcumine qui, en plus d’être le responsable de sa couleur caractéristique, participe dans plus de 150 activités thérapeutiques.

Ceci est dû à son action anti-inflammatoire et antioxydante qui intervient sur des fonctions vitales du corps, en diminuant les risques de cancer et d’autres pathologies chroniques.

En effet, des études assurent qu’il détient le pouvoir de traverser la barrière hémato-encéphalique, ce qui est prometteur pour la prévention et le traitement des troubles neurologiques.

Une des plus reconnues suggère qu’au moins un gramme de curcuma par jour, pris pendant trois mois, peut favoriser les patient-e-s atteint-e-s de la maladie d’Alzheimer.

Comment le curcuma aide-t-il les patient-e-s souffrant d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est cataloguée comme la forme la plus commune de démence et se caractérise par la perte de la fonction cognitive.

Il existe dans le monde plus de 26 millions de patient-e-s atteint-e-s de cette maladie et on estime que pour l’année 2050 le taux quadruplera, de telle façon que 1 personne sur 85 en souffrira.

Pour le moment il n’existe pas de remède et les traitements avec des médicaments conventionnels ne sont pas du tout efficaces pour le contrôle des symptômes.

VOIR PLUS:  7 signes qu’un cancer se développe dans vos reins

De ce fait, beaucoup centrent leurs investigations sur les effets de contrôle que possèdent les ingrédients naturels comme le curcuma.

Cette espèce naturelle a donné des résultats positifs sur les patient-e-s diagnostiqué-e-s et tout indique à ce qu’il détient le pouvoir d’améliorer leur condition.

Dans cette étude appelée « Effets du curcuma sur la maladie d’Alzheimer avec des symptômes comportementaux et psychologiques de démence », qui a été publiée en fin d’année dernière, les scientifiques décrivirent trois patient-e-s affecté-e-s par cette pathologie.

Leurs symptômes de conduite se sont améliorés après avoir reçu 100 mg de curcumine par jour pendant 12 semaines.

Selon l’information divulguée :

« Les trois patients ont fait preuve d’irritabilité, d’agitation, d’anxiété et d’apathie, deux patients souffrent d’incontinence urinaire. On leur prescrivit des capsules de poudre de curcuma et ils commencèrent à se rétablir de ces symptômes sans aucune réaction adverse parmi les aspects de symptômes et laboratoire clinique. »

Une fois les trois mois d’analyses écoulés, les chercheur-se-s conclurent que les symptômes des patient-e-s diminuèrent aussi significativement que les soins de leurs aides-soignants.

Propriétés du curcuma contre Alzheimer

Selon les analyses des études réalisées par rapport à cette épice et à Alzheimer, la curcumine est la responsable de provoquer les effets positifs chez les patients.

Cette substance active augmente l’éclaircissement pathologique de la plaque beta-amyloïde et, en combinaison avec la vitamine D3, son processus neuro-réparateur est encore plus grand.

  • Le faible poids moléculaire de l’épice et sa structure polaire font que la curcumine dépasse avec facilité la barrière hémato-encéphalique.
  • D’une part elle se mélange avec les beta-amyloïdes, des protéines anormales que l’on a détecté dans le cerveau des individus touchés par cette maladie.
  • D’autre part, ses puissantes qualités anti-inflammatoires et anti-oxydantes réduisent les symptômes qui se produisent à cause de l’excès d’inflammation dans le cerveau et l’oxydation cellulaire.
VOIR PLUS:  Calculez votre Indice de Masse Corporelle (IMC)

La curcumine interfère dans l’expression de plus de 700 gènes et empêche aussi bien l’activité comme la synthèse de la cyclo-oxygénase-2 (COX2) et la lipoxygénase (5-LOX), enzymes qui modèrent l’inflammation.

Comment inclure le curcuma dans un régime ?

Le curcuma peut s’ajouter en petites quantités dans de nombreux plats habituels comme les soupes, les ragoûts et les riz.

Il peut également s’ajouter aux milk-shakes de fruits et de légumes pour leur donner un « plus » d’antioxydants.

Chez les herboristes on peut obtenir le curcuma en extrait et suppléments, lesquels peuvent varier en quantité et qualité de curcumine.

Une solution rapide et simple pour profiter au maximum de ses propriétés peut s’obtenir par la préparation d’un thé.

Ingrédients

  • 1 cuillère de curcuma en poudre (10g)
  • 1 litre d’eau

Que devez-vous faire ?

  • Ajoutez la cuillère de curcuma en poudre dans un litre d’eau bouillante et laissez-le reposer.
  • Quand elle est froide, servez une tasse de thé et prenez-la deux fois par jour.
  • De façon optionnelle on peut sucrer avec un peu de miel.

La consommation habituelle de curcuma ne diminue pas les effets d’Alzheimer chez les patient-e-s diagnostiqué-e-s, mais aide aussi à éviter le risque chez les personnes saines.

Et puis, même si c’est une épice bénéfique, souvenez-vous que le curcuma ne doit pas être consommé en quantités excessives et que l’on ne doit pas attendre non plus des résultats miraculeux.

Améliore Ta Santé