Accueil Santé Découvrez les problèmes de santé qui favorisent la perte de cheveux

Découvrez les problèmes de santé qui favorisent la perte de cheveux

35
Découvrez les problèmes de santé qui favorisent la perte de cheveux

Nos cheveux sont liés directement à notre état de santé. Bien souvent, on ne s’en préoccupe néanmoins que lorsque l’on constate un problème, et plus particulièrement une chute de cheveux anormale. En effet, tant pour les hommes que pour les femmes, la perte des cheveux être une préoccupation majeure. Et si elle est plus abondante, se pose alors la question de savoir quels problèmes de santé peuvent nous faire perdre nos cheveux. Voici 6 pistes possibles.

1) L’alopécie

L’alopécie en plaques ou pelade peut survenir chez n’importe qui à n’importe quel âge et se manifeste par des pertes localisées et souvent cycliques. Il s’agit d’une maladie auto-immune où les anticorps présents dans notre organisme vont s’attaquer à nos follicules pileux. La calvitie (ou alopécie androgénétique) touchera quant à elle majoritairement les hommes et est d’origine génétique.

Quelle que soit sa forme, lorsque survient une alopécie, il est très important de consulter son médecin généraliste ou un dermatologue pour recevoir un traitement approprié aussi précocement que possible afin de limiter les pertes de cheveux sur le long terme.

2) La ménopause

Autour de la cinquantaine, des changements physiologiques s’opèrent chez les femmes. À cette période, leur production d’hormones ovariennes va changer et ne permettent plus de contrer l’effet négatif des androgènes (la testostérone ne connaissant qu’une baisse minime) sur la vitalité des cheveux. Il est alors conseillé de limiter les colorations et faire la part belle aux vitamines A, E et B

VOIR PLUS:  Causes possibles de douleur à l'épaule

3) Les problèmes de thyroïde

La thyroïde est une glande à la base du cou qui sécrète des hormones. En cas d’hypothyroïdie ou d’hyperthyroïdie, les taux d’hormones varient fortement et affectent le développement des cheveux. Cela peut ainsi les fragiliser. Des compléments alimentaires et/ou thyroïdiens peuvent alors être nécessaires tout comme un traitement local.

4) Le stress émotionnel ou la dépression nerveuse

Lorsque notre organisme réagit très fort au stress et aux agressions quotidiennes, cela peut induire une chute importante des cheveux sur une période définie. Heureusement, cette perte de cheveux est réversible. Toutefois, une prise en charge psychologique ou médicale peut s’avérer nécessaire.

5) Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

À cause de ce trouble hormonal qui touche une femme sur dix, des kystes dans les ovaires provoquent une hyperproduction d’hormones androgènes. Cela favorise la perte des cheveux, généralement au sommet du crâne. On peut alors éventuellement vous conseiller de perdre du poids si cela est nécessaire, mais aussi réduire votre résistance à l’insuline sous la supervision d’un endocrinologue et d’un diététicien. Cela réduit ainsi la quantité de testostérone dans l’organisme, et donc les pertes capillaires. Toutefois, aucun remède dédié n’existant, le traitement du SOPK se décide en fonction des symptômes avec le médecin.

VOIR PLUS:  Régime de 10 jours pour vous désintoxiquer du sucre

6) Certains traitements médicaux

Intrinsèquement liés à nos problèmes de santé, nos traitements médicaux bouleversent notre organisme, et donc nos cheveux. C’est le cas de la chimiothérapie qui bloque l’activité des follicules pileux ou d’une longue anesthésie générale qui agira sur la microcirculation dans le cuir chevelu. Toutefois, des antifongiques, antidépresseurs ou médicaments pour la santé cardiovasculaire peuvent avoir des effets secondaires affectant la santé des cheveux. Les chutes de cheveux, réversibles, peuvent alors être globales et localisées, et parfois brutales. Dans ce cas, parlez-en à votre médecin pour éventuellement adapter votre traitement.

Article précédentLes bienfaits des graines de lin sur la constipation
Article suivantVoici 8 bons conseils pour faire pousser les cils