Accueil Santé Voici quelques remèdes naturels pour soigner le lipome

Voici quelques remèdes naturels pour soigner le lipome

201
Voici quelques remèdes naturels pour soigner le lipome

Le lipome est une tumeur bénigne non cancéreuse des tissus mous et sous-cutanée qui résulte d’une multiplication des cellules adipeuses. Pouvant faire plusieurs centimètres, il peut tout comme les kystes survenir partout sur le corps du patient ou de la patiente (abdomen, cuisses, avant-bras, nuque…et même sur plusieurs localisations). Bien qu’inesthétique et désagréable, le lipome est dans la majorité des cas asymptomatique et non douloureux (sauf dans des cas rares où l’on constate une proximité avec un nerf ou une articulation où il peut y avoir des douleurs et des fourmillements). 

1) Le miel

En plus d’agir sur la circulation sanguine ainsi que la circulation lymphatique, le miel est un anti-inflammatoire qui extrait les impuretés. Pour utiliser ses effets apaisants et anti-inflammatoires et pour réduire le tissu adipeux, il est conseillé d’utiliser le cataplasme de miel en association avec de la farine. Pour ce faire, mélangez ces deux ingrédients suivant des proportions égales. Puis appliquez cette mixture sur la zone à traiter en bonne couche (au moins 5 à 10 mm). Puis apposez un bandage dessus de manière à maintenir le mélange en place sans trop de compression. Laissez poser plusieurs heures (2 à 3 h minimum et idéalement 24h de suite avant laver la peau et de renouveler l’application). Répétez l’application de ce mélange à parts égales entre 10 et 20 jours d’affilée selon le résultat.

VOIR PLUS:  Mauvaises habitudes qui détruisent votre thyroïde

2) Les huiles essentielles, des remèdes anti-lipome !

L’huile essentielle de cèdre de l’Atlas figurait dans notre liste d’huiles essentielles pour maigrir. Et cela n’a rien d’une surprise ! En effet, elle est lipolytique : elle favorise donc le déstockage des graisses et la réduction du tissu adipeux. Elle permet en outre de stimuler la circulation lymphatique, ce qui en fait un excellent remède en cas de lipome sous-cutané de petite taille. Pour plus d’efficacité, vous pouvez l’associer à d’autres huiles essentielles : l’huile essentielle de ravintsara, l’huile essentielle de romarin et l’huile essentielle d’hélichryse italienne. Bien sûr, n’utilisez pas cette synergie pure. Effectuez au préalable une dilution à 10% avec une huile végétale. Puis appliquez cela sur la grosseur avec un coton-tige deux ou trois fois par jour. Continuez ainsi pendant deux semaines.

3) La pommade à la sauge

Pour réduire la taille de la lésion, vous pouvez préparer une pommade à la sauge. Pour ce faire, mélangez une cuillère à café de sauge séchée avec trois cuillères à soupe d’huile de lin. Votre traitement naturel est déjà prêt : vous n’avez plus qu’à l’appliquer sur le lipome ! Si possible, appliquez-le deux à trois fois par jour et persistez l’application pendant quelque temps. Si vous prenez déjà un traitement médical (hypertension, anticoagulants…), attention. Demandez l’avis de votre médecin avant de l’utiliser !

VOIR PLUS:  Mettez ces 4 plantes dans votre chambre, elles vous aideront à soigner votre apnée du sommeil et votre insomnie

4) Le curcuma parmi les remèdes anti-lipome

Le remède au curcuma contre le lipome est issu de la pharmacopée indienne, et utilise des ingrédients très prisés en médecine ayurvédique : le curcuma et l’huile de neem. Comment réaliser sa pommade traitante au curcuma ? C’est simple : mélangez 1 cuillère à café de curcuma avec 2 à 3 cuillères à soupe d’huile de neem (ou à défaut, de l’huile de lin). Vous n’avez plus qu’à appliquer cette mixture quotidiennement sur votre peau. Attention, ça tache ! Alors, pensez à couvrir le tout d’un bandage pour protéger vos vêtements ainsi que votre canapé.

5) Les remèdes homéopathiques contre un lipome

Les utilisateurs d’homéopathie ne sont pas laissés de côté ! Il est en effet possible d’utiliser Thuya occidentalis et/ou Baryta carbonica, déjà bien connu pour le traitement de l’acné ainsi que des verrues. Ces remèdes homéopathiques agissent plus particulièrement en cas de lipomes très localisés comme c’est le cas dans le cou ou encore le dos.