Accueil Santé Prévention du cancer du sein

Prévention du cancer du sein

42

Le cancer du sein est le plus effrayant chez les femmes. Avec raison, la détection précoce augmente les chances de guérison de la maladie. De plus, certains facteurs de risque ont été liés au développement d’un cancer du sein. Outre ceux qui échappent à notre contrôle et qui sont soumis à des raisons génétiques ou hormonales, certains sont définis comme des facteurs de risque évitables. Il est parfois inclus dans notre vie quotidienne sans se rendre compte de l’ampleur de ses conséquences.

Réduire la consommation d’alcool

Une étude scientifique indique que la consommation d’alcool à l’adolescence et au début de l’âge adulte augmente considérablement le risque de cancer du sein. Malheureusement, de nombreuses femmes ont encore du mal à l’identifier comme facteur de risque comme l’ont mentionné nos collègues du Figaro.

Assurez-vous de maintenir un poids santé

L’obésité est une lésion communautaire qui peut provoquer de nombreuses maladies. Le surpoids et l’obésité peuvent entraîner un cancer du sein, selon la recherche. Par conséquent, il est fortement recommandé de prévenir la prise de poids et de maintenir un poids santé pour prévenir les maladies.

Arrêtez de fumer

Bien que le tabagisme soit généralement associé au cancer du poumon, il semble qu’il puisse également être impliqué dans le cancer du sein. En fait, les chercheurs ont établi un lien de causalité entre le tabagisme et le cancer du sein. Le risque de développer la maladie augmente lorsqu’une personne commence à fumer à un âge précoce. Il serait donc sage de chercher à abolir cette mauvaise habitude pour éviter d’éventuels effets néfastes sur votre santé.

Faire de la pratique

Nous répétons sans cesse l’importance de l’exercice pour une bonne santé. Pour prévenir la prise de poids et réduire le risque de développer un cancer du sein, il est nécessaire de faire de l’exercice physique à un rythme régulier.

Prolonger l’allaitement maternel

Il est important de noter que tout le monde est soumis à différents facteurs de risque et qu’il est impossible de dire qu’une femme qui allaite pendant une longue période de temps ne développera jamais de cancer du sein.

Réduire la durée de l’hormonothérapie substitutive combinée

Selon la Société canadienne du cancer, le THS peut augmenter votre risque de développer un cancer du sein lorsqu’il implique un mélange d’œstrogènes et de progestatif sur une période de 5 ans ou plus. Cette conclusion provient d’une étude menée par la Women’s Health Initiative (WHI) qui indique que le risque augmente d’environ 8% par an pour les femmes recevant un traitement hormonal substitutif. Il est donc nécessaire de consulter un médecin qui pourra évaluer votre état de santé.

Évitez de vous exposer aux radiations

Selon le Leon Berard Cancer Center, les rayonnements ionisants peuvent augmenter le risque de développer un cancer du sein, surtout si l’exposition à celui-ci s’est produite avant l’âge de quarante ans. N’oubliez pas que les avantages des tests et des traitements de radiation l’emportent sur leurs risques.

Méfiez-vous de la pollution atmosphérique

Selon la recherche, la pollution de l’air peut également augmenter le risque de cancer du sein. Selon les chercheurs, ce résultat provient du niveau élevé de fines particules dans l’air qui augmente la densité du sein et favorise l’apparition de la maladie.

Améliorez vos niveaux de vitamine D

Selon une étude menée par des chercheurs de la faculté de médecine de l’Université de Californie à San Diego, consommer suffisamment de vitamine D peut augmenter votre risque de cancer du sein. En prévention, il est donc important de respecter l’apport alimentaire recommandé de 5 microgrammes.

Enfin, dernier point sur l’aluminium dans les déodorants, bien que cette thèse soit loin d’être unanime dans la communauté scientifique, des études comme celles rapportées par Le Figaro nous incitent à la prudence.

 

Santé+