Les effets dévastateurs du manque d’eau

Les effets dévastateurs du manque d’eau

PARTAGER

Le corps humain est constitué de 60 à 75 % d’eau, un pourcentage variant en fonction de l’âge. Néanmoins, peu importe le chiffre, le moindre changement de ce pourcentage peut causer des problèmes pour la santé humaine. En effet, de nombreuses études ont prouvé que perdre seulement 1 à 2 % d’eau peut provoquer des symptômes comme des sautes d’humeur, de la fatigue, un manque de concentration ainsi qu’un faible niveau d’énergie. Dans de tels cas, vous devez augmenter votre consommation de fluides parce que votre corps est dans un état de déshydratation.

Les symptômes d’une déshydratation sont la soif, les nausées, les maux de tête, les étourdissements, la sécheresse de la bouche, etc. Si la personne est en état de choc, de léthargie ou qu’elle manque de sueur, cela signifie qu’elle est dans un état de déshydratation sévère. Cette condition doit être traitée immédiatement parce qu’elle met votre vie en danger.

Les personnes les plus sensibles à la déshydratation sont celles atteintes de diabète, qui souffrent d’une dépendance à l’alcool ainsi que les femmes enceintes, qui allaitent ou qui ont leur règle. L’âge n’est pas exclu des raisons pouvant mener à une déshydratation.

Les états de la déshydratation

Sévère, la diarrhée aigüe : Dans cette condition, le corps perd un grand nombre d’électrolytes au sein d’une courte période. La diarrhée peut être causée par des bactéries, une infection virale, une sensibilité alimentaire, en réaction à la prise de certains médicaments ou en raison d’une maladie du côlon. Si la diarrhée est accompagnée de vomissements, vous perdrez plus de liquides et de minéraux. Les personnes les plus exposées sont les nourrissons et les enfants.

VOIR PLUS:  Les 7 bienfaits du jus de citron

Fièvre : Le niveau de déshydratation est augmenté lorsque la température du corps est élevée. La situation devient encore plus difficile lorsque vous avez des vomissements et de la diarrhée parce que le corps perd deux fois plus de fluides.

La transpiration excessive : Une activité physique intense ou pratiqué par temps chaud fait transpirer votre corps, ce qui l’entraîne à éjecter des fluides. Plus vous transpirez, plus vous perdez de fluides. Si vous ne remplacez pas les liquides perdus, vous êtes exposé à une déshydratation. Les adolescents sont les plus exposés à ce risque en raison de leurs poids, mais aussi parce qu’ils ne reconnaissent pas les signaux d’alerte.

Coup de chaleur : Si vous ne buvez pas d’eau pendant que vous faites de l’exercice, cela conduit à une forte transpiration. Vous êtes ainsi à risque d’avoir un coup de chaleur, de légères crampes ou un épuisement causé par la chaleur, ce qui pourrait mettre votre vie en danger.

Gonflement du cerveau (œdème cérébral) : Lorsque vous essayez de recharger votre corps avec des fluides après avoir subi une déshydratation, cela envoie trop d’eau dans vos cellules, ce qui peut également provoquer un gonflement et perturber la fonction des cellules. Les conséquences peuvent être très graves si les cellules du cerveau sont affectées.

VOIR PLUS:  Voici comment régénérer le cartilage du genou

Saisies : Les électrolytes tels que le potassium et le sodium envoient des signaux électriques de cellule à cellule. Si les électrolytes de votre corps ne sont pas équilibrés, les messages électriques normaux seront mélangés, ce qui pourrait conduire à des contractions musculaires forcées ainsi qu’à une perte de confiance.

Choc de faible volume sanguin (choc hypovolémique) : Un faible volume de sang réduit la pression artérielle et la quantité d’oxygène dans le corps. Il s’agit du risque de déshydratation le plus grave pouvant mettre votre vie en danger.

L’insuffisance rénale : La déshydratation empêche le bon fonctionnement des reins. Lorsque ceux-ci sont incapables d’éliminer l’excès de liquide et les déchets contenus dans le sang, cela peut conduire à une septicémie.

Coma et mort : Si une sévère déshydratation n’est pas traitée immédiatement et correctement, celle-ci peut être fatale.

Santé+