Accueil Santé Découvrez les effets secondaires associés à la troisième dose

Découvrez les effets secondaires associés à la troisième dose

149
Découvrez les effets secondaires associés à la troisième dose

La campagne de rappel de vaccin concerne désormais tous les Français âgés de plus de 18 ans. Que sait-on des effets secondaires associés à cette troisième dose ?

La campagne de rappel vaccinal a d’ores et déjà commencé et concerne tous les adultes. Quatre vaccins contre le Covid-19 sont disponibles dans l’Hexagone : le Pfizer/BioNTech, le Moderna, l’AstraZeneca et le Janssen.

Les personnes possédant un schéma vaccinal complet avec Pfizer ou Moderna peuvent donc recevoir une troisième dose d’un vaccin à ARN messager et ce cinq mois après la seconde injection. Celles ayant été vaccinées avec Janssen peuvent également recevoir un vaccin à ARN messager, quatre semaines après la première injection. Mais que sait-on des potentiels effets secondaires de cette troisième dose de vaccin anti-Covid-19 ?

Aux États-Unis, certaines personnes étaient dans l’incapacité de travailler après la troisième dose

Aux États-Unis, l’administration d’une dose de rappel est autorisée depuis le 19 novembre dernier. Ce même jour, les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont publié de nouvelles données à propos des effets secondaires de la troisième dose. Plus de 268.000 participants, ayant reçu le vaccin Pfizer, ont désormais répondu à l’enquête V-safe, lancée pour lister les potentiels effets indésirables.

Plus de la moitié déclarent avoir ressenti de la fatigue, tandis que 10 à 15% assurent ne pas pu avoir poursuivre leurs activités quotidiennes suite à l’injection. Plus de 5% se sont même déclarés être dans l’incapacité de travailler. Ces chiffres sont plus élevés avec le vaccin Moderna : 15% des vaccinés n’ont pas pu vaquer à leurs occupations habituelles.

Troisième dose : des effets secondaires similaires aux autres injections dans la plupart des cas

Dans la grande majorité des cas, les Américains vaccinés ont ressenti de la fatigue, des maux de tête et de la fièvre. Mais certains d’entre eux ont également déclaré avoir eu des frissons. Dans un article publié sur le site de l’American Medical Association (AMA) fin octobre, le Dr Rambod A. Rouhbakhsh, membre de l’association mais aussi médecin et chercheur américain, avait détaillé les différents effets secondaires pouvant survenir lors de la troisième injection de vaccin anti-Covid-19. Il s’agit bien souvent de :

  • Douleur et gonflement au point d’injection
  • Fatigue
VOIR PLUS:  Exercices pour la tendinite de l’épaule

Certains cas de myocardites ont cependant été recensés. Mais selon le Dr Rambod A. Rouhbakhsh, ils ont été « légers« , « très rares » et « principalement observés chez les jeunes hommes« . Il a ajouté qu’il s’agissait plutôt de« symptômes de type essoufflement et parfois de douleurs thoraciques » et que les gens se sont « rétablis d’eux-mêmes« .

Le plus souvent, les effets indésirables sont légers à modérés

« Jusqu’à présent, les doses de rappel du vaccin Covid-19 sont bien tolérées » : c’est ce qu’avait déclaré le Dr Rochelle Walensky, directrice des CDC, le 28 septembre dernier. Ses conclusions se basaient sur une enquête parue le même jour. Mais seules 22.000 personnes y avaient participé, sur la base du volontariat. Les nouvelles données américaines viennent donc apporter un éclairage sur des effets secondaires de la troisième dose du vaccin non recensés jusqu’alors. Cependant, les CDC insistent sur le fait que la plupart des réactions indésirables restent « légères ou modérées« .

Le Dr Rochelle Walensky a également indiqué que « la fréquence et le type d’effets secondaires étaient similaires à ceux observés après les deuxièmes doses de vaccin et étaient pour la plupart […] de courte durée ». Les CDC ont cependant précisé qu’ils continueraient à surveiller les effets indésirables de la dose de rappel.

Vaccin Pfizer : une étude israélienne avait observé les effets indésirables de la troisième dose

Israël, qui a fait partie des premiers pays à lancer une campagne de rappel, s’était déjà intéressée aux effets secondaires de la troisième dose. Dès la fin du mois de juillet, les personnes âgées de plus de 60 ans ont ainsi pu recevoir ce rappel de vaccin anti-Covid. Un mois plus tard, il a été étendu aux plus de 12 ans.

VOIR PLUS:  Stretching : des bienfaits sur le corps et l'esprit

Dans une étude relayée par Reuters, des scientifiques israéliens avaient observé les effets indésirables pouvant être associés à l’administration d’une troisième dose du vaccin Pfizer/BioNTech. Près de 4.500 personnes l’ayant reçu entre le 30 juillet et le 1er août avaient participé à la recherche, en répondant à un questionnaire.

3ème injection du vaccin anti-covid : la douleur au point d’injection, l’effet secondaire le plus fréquent

D’après les résultats, 88% des volontaires disent s’être sentis dans le même état voire mieux après la dose de rappel, par rapport à l’administration de la seconde dose. Près de 31% ont cependant mentionné une douleur au niveau du point d’injection. Ce signalement est le plus fréquent et apparaît généralement pendant les heures ou les jours qui suivent la vaccination.

Des effets secondaires plus intenses ont également été enregistrés. Environ 0,4% des participants ont affirmé avoir souffert de difficultés respiratoires et 1% ont réclamé un traitement médicamenteux pour soulager un ou plusieurs effets indésirables.

Ces résultats « initiaux » et « auto-déclarés » permettent « de comparer les effets secondaires avec la deuxième dose. Dans une grande majorité, ils sont similaires ou moins importants avec le rappel », avait indiqué Ran Balicer, responsable de l’étude et directeur du Clalit Research Institute.« Bien que nous ne disposions pas encore d’études à long terme sur l’efficacité de la troisième dose de rappel, pour la gestion des risques chez les personnes âgées de plus de 60 ans, ces résultats démontrent l’avantage de la vaccination  » avait-il conclu.

Article précédentGommage visage maison à la poudre d’amande, au yaourt et à la farine de maïs
Article suivantComment réagir face à des violences gynécologiques ?