Accueil Santé Les mauvais effets des fast-foods sur votre corps

Les mauvais effets des fast-foods sur votre corps

les-mauvais-effets-des-fast-foods-sur-votre-corps

Les fast-foods contiennent souvent trop de calories et trop peu de nutriments. Si les fast-foods sont un composant régulier de votre alimentation, vous pourriez vous retrouver avec des problèmes de poids et des problèmes de santé.

La nourriture est plus qu’un carburant pour votre corps. Elle a un impact direct sur la façon dont vous vous portez ainsi que sur votre santé globale.

Le fast-food n’est pas nécessairement mauvais, mais dans de nombreux cas, il est fortement transformé et contient de grandes quantités de glucides, de sucre ajouté, de graisses malsaines, et de sel (sodium).

Ces aliments sont souvent riches en calories mais offrent peu ou pas de valeur nutritive. Lorsque les fast-foods remplacent fréquemment les aliments nutritifs dans votre régime alimentaire, ils peuvent conduire à une mauvaise nutrition, à une santé précaire, et à un gain de poids.

Des tests chez les animaux de laboratoire ont même montré des effets négatifs sur une courte durée. Le surpoids est un facteur de risque pour une variété de problèmes de santé chroniques, y compris les maladies cardiaques, le diabète, et les accidents cérébrovasculaires.

Selon la Robert Wood JohnsonFoundation, la plupart des gens sous-estiment le nombre de calories qu’ils mangent dans un restaurant fast-food.

Une étude menée en 2013 et publiée dans JAMA Pediatrics a montré que les enfants et les adolescents prennent plus de calories dans les fast-foods et autres restaurants qu’à la maison. Manger dans un restaurant fournit entre 160 et 310 calories par jour.

Les systèmes digestif et cardio-vasculaire

De nombreux fast-foods et boissons sont chargés de glucides, par conséquent d’un grand nombre de calories. Votre système digestif décompose les glucides en sucre (glucose), qu’il libère alors dans votre circulation sanguine. Votre pancréas répond par la libération d’insuline, qui est nécessaire pour transporter le sucre aux cellules dans tout votre corps. Comme le sucre est absorbé, votre taux de sucre dans le sang baisse. Cependant, lorsque la glycémie est faible, votre pancréas libère une autre hormone appelée glucagon. Le glucagon alerte le foie pour commencer à faire usage du sucre stocké.

Quand tout fonctionne en synchronisation, le niveau de glycémie reste dans une fourchette normale.

Lorsque vous prenez des glucides en grande quantité, ceux-ci provoquent un pic dans votre taux de sucre sanguin. Cela peut modifier la réponse normale à l’insuline. Les pics fréquents de sucre dans le sang peuvent être un facteur contribuant à la résistance à l’insuline et au diabète de type 2.

Le sucre et la graisse

Les sucres ajoutés n’ont aucune valeur nutritive, mais sont riches en calories. Selon l’American Heart Association, la plupart des Américains prennent deux fois plus de sucre que ce qu’il est recommandé pour une santé optimale.

Toutes ces calories supplémentaires entraînent plusieurs maladies dont un poids supplémentaire, ce qui est un facteur contribuant à contracter une maladie cardiaque.

Les gras trans sont une graisse fabriquée sans valeur nutritive supplémentaire. Ils sont considérés tellement malsains que certains pays ont interdit leur utilisation.

Souvent trouvés dans les fast-foods, les gras trans sont connus pour augmenter le taux de cholestérol LDL (mauvais cholestérol). Ils peuvent aussi diminuer le bon cholestérol appelé HDL. Les gras trans peuvent également augmenter votre risque de développer le diabète de type 2.

Le sodium

Trop de sodium amène votre corps à retenir l’eau, vous faire sentir ballonné et gonflé. Mais c’est le moindre des dommages que les aliments trop salés puissent causer. Le sodium peut également contribuer à déclencher l’hypertension ou la cardiomyopathie dilatée.

Si vous avez une insuffisance cardiaque congestive, une cirrhose ou une maladie rénale, trop de sel peut contribuer à une accumulation dangereuse de fluide. L’excès de sodium peut également augmenter le risque de calculs rénaux, les maladies rénales, et le cancer de l’estomac.

L’hypercholestérolémie et l’hypertension artérielle sont parmi les facteurs principaux de risque de maladies cardiaque et d’AVC.

Le système respiratoire

L’obésité est associée à une augmentation des problèmes respiratoires. Elle peut entraîner des épisodes d’essoufflement ou de respiration sifflante.

L’obésité peut aussi jouer un rôle dans le développement de l’apnée du sommeil, un état dans lequel le sommeil est constamment perturbé par une respiration superficielle et par de l’asthme.

Une étude récente publiée dans la revue Thorax suggère que les enfants qui mangent aux fast-foods au moins trois fois par semaine courent un risque accru d’asthme et de rhinite.

Système nerveux central

Une étude publiée dans la revue Public Health Nutrition a montré que la consommation de pâtisserie commerciale (beignets, croissants et même les muffins au son) et les fast-foods (pizza, hamburgers et hot-dogs) peuvent être liés à la dépression.

L’étude a déterminé que les personnes qui mangent fréquemment des fast-foods sont 51% plus susceptibles de développer une dépression que ceux qui n’en mangent que peu ou pas du tout. Il a également été constaté que plus les participants à l’étude consommaient du fast-food, plus ils étaient susceptibles de développer une dépression.

Un régime alimentaire basé sur les fast-foods pourrait également affecter les synapses de votre cerveau et les molécules liées à la mémoire et à l’apprentissage, selon une étude publiée dans la revue Nature.

Les tests chez l’animal ont montré un effet similaire, dans une étude en 2009, les rats nourris, pour quelques jours seulement, par un régime régulier avec plus de la moitié des calories provenant de lipides (semblable à un régime alimentaire de fast-food) ont eu du mal à traverser un labyrinthe qu’ils avaient déjà maîtrisé.

La peau et les os

Le chocolat et les aliments gras sont souvent blâmés pour causer de l’acné, mais ils ne sont pas les vrais coupables. Ce sont les glucides qui sont à blâmer. Selon la MayoClinic, les aliments riches en glucide augmentent le taux de glycémie ce qui déclenchent également l’acné.

L’étude publiée à Thorax a montré un risque plus élevé d’eczéma (inflammation et taches irritées de la peau) chez les enfants suivant un régime alimentaire riche en fast-foods.

Lorsque vous consommez des aliments riches en glucides et en sucre, les bactéries résidant dans la bouche produisent des acides. Ces acides peuvent détruire l’émail des dents, un facteur contribuant à la carie dentaire. Lorsque l’émail de la dent est perdu, il ne peut pas être remplacé.

L’excès de sodium peut également augmenter le risque de développer l’ostéoporose (fragilité et amincissement des os).

Source: mangermediterraneen