Accueil Nutrition Quand utilisons-nous la vitamine K et pourquoi?

Quand utilisons-nous la vitamine K et pourquoi?

17

La vitamine K est un nutriment spécial qui est important pour le bon fonctionnement de l’organisme. Une carence en vitamine K peut entraîner des problèmes osseux, des ecchymoses et des saignements.

La vitamine K est une substance, comme toute vitamine, qui est nécessaire en petites quantités pour la croissance et le fonctionnement appropriés du corps. Il joue un rôle essentiel dans la stabilisation du sang et est un précurseur important des facteurs de coagulation.

À quoi sert la vitamine K?

C’est une vitamine liposoluble que le corps stocke en petites quantités. Cependant, il s’épuise rapidement. C’est pourquoi même lorsque le corps peut en recycler de petites quantités, il doit le faire passer régulièrement par l’alimentation.

Concrètement, la vitamine K est impliquée dans la production de protéines appelées facteurs de coagulation. En raison de la fonction importante de cette vitamine, sa carence peut avoir de graves conséquences. Par exemple, des saignements se sont développés.

Ainsi, la vitamine K est également impliquée dans le bon développement des tissus et des os, c’est pourquoi une carence peut entraîner des problèmes de croissance osseuse.

Formes différentes

  • Phyloquinone ou vitamine K1: présente dans les plantes à feuilles vertes. Cette vitamine est prise dans l’alimentation et est mieux absorbée si elle est dissoute dans les graisses.
  • Meninkinone ou vitamine K2: C’est la vitamine produite par certaines bactéries de la flore intestinale. Cette vitamine est produite et absorbée en petites quantités.
  • Menadiona ou vitamine K3: produite par synthèse. Il est utilisé occasionnellement en complément.

Les aliments riches en vitamine K.

Une alimentation variée et équilibrée suffit pour consommer les quantités recommandées de vitamine K, car elle est nécessaire en petites quantités. On peut le trouver dans:

  • Soja.
  • la viande.
  • Fromage.
  • des œufs.
  • Certains fruits comme les figues.
  • Légumes à feuilles vertes, comme les épinards, le brocoli ou la laitue.

Carence en vitamine K

Parce que la quantité requise de cette vitamine est moindre, sa carence est inhabituelle. Cependant, il existe des situations et des situations dans lesquelles une carence peut apparaître.

Cela affecte les nouveau-nés, qui peuvent avoir des problèmes de saignement et une tendance à saigner. Il y aura une tendance à administrer par voie externe de la vitamine K aux nouveau-nés par injection.

Cette carence chez les nouveau-nés est due au fait que cette vitamine ne passe pas facilement le placenta, c’est pourquoi ils naissent avec des niveaux aussi bas. À cela s’ajoute le fait que le lait maternel ne contient pas de grandes quantités de nutriments. De plus, la flore intestinale chez les enfants n’est pas bien développée et ils ne contiennent pas de bactéries qui produisent de la vitamine K.

D’autre part, des maladies telles que la fibrose kystique, la maladie cœliaque ou le syndrome de l’intestin court peuvent entraîner une carence. En fait, ces perturbations génèrent des modifications de l’absorption intestinale, ce qui réduit la quantité de vitamine K absorbée.

Ainsi, le traitement se fera avec l’utilisation de certains médicaments spéciaux, tels que des anticonvulsivants ou certains antibiotiques.

Une faiblesse extrême peut entraîner des ecchymoses et des saignements. Cela est dû à une mauvaise coagulation du sang. Cette situation peut, au pire, entraîner de graves hémorragies internes.

Cas où cette vitamine est prescrite

Il existe une grande quantité de préparations vitaminées avec lesquelles il est possible d’augmenter l’apport en vitamine K. Il existe des suppléments spécifiques. Dans d’autres cas, vous trouverez des suppléments mélangés à d’autres nutriments tels que le calcium ou la vitamine D.

La supplémentation est la forme la plus courante de fourniture de nutriments aux patients déficients. Cependant, la vitamine peut également être administrée par voie intraveineuse.

La voie intraveineuse, administrée sous forme d’injection intramusculaire, est la voie de choix pour un nouveau-né. Cela aide à prévenir les hémorragies cérébrales potentielles.

Enfin, dans les cas où des anticoagulants tels que la warfarine sont administrés, une carence en vitamine K peut être particulièrement problématique. Dans ces types de cas, un test sanguin est nécessaire pour déterminer quand le caillot s’est formé.

Améliore ta santé