Accueil Santé Comment faire face à l’essoufflement?

Comment faire face à l’essoufflement?

29

En général, la respiration, comme un battement de cœur, se produit inconsciemment. C’est un mécanisme pour le corps humain. Cependant, ce processus peut parfois être affecté par des conditions telles que l’insuffisance cardiaque ou des situations désagréables, notamment l’obésité et l’inactivité physique. L’essoufflement, également connu sous le nom d’essoufflement, entraîne des difficultés respiratoires douloureuses.

Qu’est-ce que l’essoufflement?

L’essoufflement ou l’essoufflement n’est pas une maladie en soi. Il s’agit d’un symptôme subjectif, comme la douleur, qui survient lorsque vous devez vous efforcer de respirer. Cela provoque un inconfort, souvent avec une sensation d’oppression dans la poitrine ou des accès de toux.

L’essoufflement indique un dysfonctionnement de l’un des éléments impliqués

Le processus de transport de l’oxygène vers les cellules musculaires qui est la pompe du cœur, du système respiratoire, des muscles périphériques ou de la circulation. Pour cela, il est important de connaître son origine afin de déterminer le traitement approprié.

L’essoufflement aigu, qui caractérise une maladie évolutive, diffère de la dyspnée dite archaïque, associée à une maladie chronique qui s’est développée avec le temps ou un essoufflement associé à une augmentation de la sédentarité, qui finit par affecter nos moindres mouvements.

En ce sens, il est fortement recommandé de consulter un professionnel de la santé pour déterminer la source de cet inconfort. Si vous rencontrez des difficultés respiratoires inexpliquées, ou si elles sont soudaines et sévères, il est essentiel de consulter votre médecin le plus rapidement possible.

Quelles sont les causes de l’essoufflement?

De nombreux facteurs peuvent causer ou aggraver l’essoufflement. De manière générale, il peut s’agir de situations pathologiques, de la pose de l’individu, de son style de vie ou encore de son profil psychologique. Voici une liste non exhaustive de ces facteurs:

  • asthme
  • inflammation pulmonaire
  • Infections pulmonaires
  • arrêt cardiaque
  • Obstruction pulmonaire chronique
  • anémie
  • Arythmie
  • Récession
  • Anxiété
  • obésité
  • minceur

Remèdes naturels pour soulager l’essoufflement

La première chose à savoir est que lorsque l’essoufflement survient, il est essentiel de rester calme. La panique peut aggraver considérablement les symptômes, rendant la respiration plus difficile. En ce sens, l’expert recommande de pratiquer la technique suivante au quotidien: Fermez les yeux et comptez lentement jusqu’à 10. Imaginez une lumière blanche pénétrant dans vos poumons pendant que vous respirez pour réguler le rythme de votre respiration.

Oignon

Grâce à la quercétine dans les oignons, ce remède maison peut être très utile pour l’essoufflement. Dans la revue Molecules note que le composé dans les oignons lui confère des propriétés anti-inflammatoires et immunomodulatrices qui sont bénéfiques pour agir ainsi que des traitements contre l’asthme bronchique et la rhinite allergique. Deux conditions qui peuvent conduire à un essoufflement chez les personnes qui en souffrent.

À cette fin, un médecin homéopathe recommande de râper un demi-oignon, puis de le mélanger avec du miel. Ce mélange doit être pris une fois par jour. Une autre alternative est de couper l’oignon en deux et de le laisser à votre chevet. Ce fameux remède de grand-mère doit son efficacité à sa teneur en propriétés anti-inflammatoires de cette plante à base de plantes, qui devrait apporter un soulagement au système respiratoire pendant la nuit.

Le curcuma

Le curcuma est une épice aux multiples bienfaits, et est surtout connu pour ses propriétés anti-inflammatoires en médecine ayurvédique.Grâce à la curcumine, l’ingrédient actif, ce rhizome indien, connu sous le nom de safran indien, sera un puissant allié pour soulager l’essoufflement. La curcumine aide à soulager les symptômes d’essoufflement, de respiration sifflante, de toux et d’oppression thoracique.

Bromélaïne

La bromélaïne est une enzyme dérivée du fruit et de la tige d’un fruit tropical bien connu: l’ananas. En effet, en plus de sa merveilleuse saveur apportant de la fraîcheur à nos salades, cette plante originaire d’Amérique du Sud aurait de grandes propriétés anti-inflammatoires pour soulager le système respiratoire.

Smoothies, salades, desserts santé et options sont nombreux pour ajouter de la fraîcheur à votre quotidien, tout en améliorant votre santé. Vous pouvez également consulter votre médecin si vous souhaitez utiliser un supplément de bromélaïne. N’oubliez pas que la prise de tout supplément doit être discutée avec un professionnel de la santé, notamment en cas de maladie ou de grossesse.

Graines d’Agwen

Aguan est une graine originaire du sud de l’Inde, connue pour son potentiel de guérison dans le sous-continent mais aussi en Asie centrale. En usage interne, il sera efficace dans le cas de maladies infectieuses du système respiratoire, telles que la rhinopharyngite, la pneumonie ou encore la bronchite.

Pour profiter de ses bienfaits, elle recommande de consommer une cuillère à café de graines d’ajujin avec de l’eau tiède pour libérer du mucus qui obstrue les voies respiratoires, en particulier chez les personnes souffrant d’asthme. Cette plante, qui sent le thym, peut également être consommée en infusion quotidienne avant d’aller se coucher.

Huile d’eucalyptus

Son parfum vif et rafraîchissant est un moyen naturel de soulager l’essoufflement à la maison grâce à sa teneur en eucalyptol. Des essais cliniques menés sur des patients souffrant d’asthme, de bronchite ou de bronchopneumopathie chronique obstructive ont montré que l’eucalyptol réduit les crises de toux et leur gravité ainsi que l’essoufflement, en plus d’améliorer la fonction pulmonaire.

8 habitudes à suivre pour soulager ou prévenir l’essoufflement

Bien qu’il existe des remèdes naturels qui peuvent réduire l’essoufflement dans des situations insatisfaisantes, certaines habitudes de vie peuvent également être utiles pour prendre soin de sa santé. En fait, le mode de vie peut également jouer un rôle important dans l’aggravation de l’essoufflement.

Évitez l’exposition aux allergènes

Si vous subissez des crises allergiques fréquentes, assurez-vous d’être éloigné autant que possible des vapeurs chimiques, de la fumée, des irritants et des toxines environnementales.

Surveiller la prise de médicaments

Si vous prenez des médicaments, assurez-vous de suivre strictement les recommandations de votre médecin. L’irrégularité ou le non-respect des médicaments peut aggraver l’essoufflement.

Arrête de fumer

Si vous êtes fumeur, il est fortement recommandé d’arrêter cette habitude néfaste pour éviter tout risque de complications et d’irritation des voies respiratoires avec des toxines. Il en va de même pour la fumée secondaire.

Évitez les températures extrêmes

Des températures extrêmement froides ou extrêmement chaudes peuvent être la cause d’un essoufflement.

Faire de l’exercice régulièrement

L’activité sportive améliore considérablement la forme physique. En plus de vous aider à adopter un meilleur mode de vie sain, il vous aidera également à maintenir un poids corporel sain pour éviter les halètements et l’essoufflement. Il est utile de consulter votre médecin avant de vous lancer dans une nouvelle routine d’exercice.

Surveillez votre alimentation

Évitez les repas tardifs le soir avant d’aller vous coucher car ils peuvent favoriser le RGO. Ce conseil est particulièrement important si vous êtes en surpoids ou obèse.

Évitez les produits à forte odeur

Shampooings, déodorants, parfums, produits de nettoyage – tous les facteurs qui peuvent provoquer un essoufflement lorsqu’ils sentent trop fort. De plus, l’exposition à ces produits parfumés peut également déclencher des réactions allergiques, selon l’Association pulmonaire du Canada.

Prenez le temps de vous acclimater en haute altitude

Si vous vous trouvez à haute altitude, assurez-vous de passer un peu de temps à vous acclimater à ces nouvelles conditions, surtout si vous prévoyez de faire de l’activité physique.

Quels sont les exercices pour améliorer votre respiration?

Lorsque la fonction pulmonaire est affectée, il peut être utile d’essayer des exercices de respiration.

Selon un homéopathe, il peut aider les poumons à mieux fonctionner en réduisant la gravité, la fréquence et la durée de l’essoufflement. Voici les étapes à suivre pour la pratiquer:

  1. Tout d’abord, commencez par vous allonger sur le dos.
  2. Ensuite, placez un livre sur votre ventre.
  3. Respirez doucement et profondément lorsque votre ventre se dilate.
  4. Une fois que vous sentez que vous avez atteint sa capacité maximale, inspirez à nouveau une petite quantité d’air pour voir si vous pouvez soulever le livre un peu plus haut.
  5. Enfin, expirez lentement et régulièrement.
    Répétez cet exercice 10 fois.

Quelles précautions dois-je prendre avant d’envisager ces traitements?

La jouissance d’une bonne santé est l’objectif de tous. Cet objectif peut être atteint ou du moins grandement amélioré par une meilleure hygiène de vie, c’est-à-dire une alimentation saine et équilibrée et une activité physique régulière. Les remèdes maison et les herbes médicinales jouent également un rôle très important dans le maintien d’une bonne santé. Mais si ceux-ci peuvent être très bénéfiques, ils ne conviennent pas à tout le monde et ne conviennent pas à toutes les situations. Si vous développez un essoufflement soudain sans pouvoir l’expliquer, il est extrêmement important que vous consultiez votre médecin afin qu’il puisse évaluer vos symptômes.

Si vous suivez déjà un traitement pour une autre affection, les mêmes conseils s’appliquent. L’avis médical est nécessaire pour éviter toute contre-indication. La même chose s’applique si les symptômes s’aggravent.

Santé+