Voici comment un mauvais transit intestinal peut provoquer un dérèglement de la...

Voici comment un mauvais transit intestinal peut provoquer un dérèglement de la thyroïde (et 6 astuces pour y remédier)

PARTAGER

Des études récentes ont révélé un lien étroit entre l’intestin et d’autres parties du corps. Par exemple, la connexion entre le cerveau et l’intestin est bien réelle…

La preuve : certaines émotions ou une situation de stress peuvent déclencher des problèmes de santé intestinaux. De la même manière, la thyroïde et l’intestin sont aussi reliés. Voici quelques explications et des astuces pour améliorer le transit intestinal.

Qu’est-ce que la thyroïde ?

Située à la base du cou, la thyroïde est une petite glande en forme de papillon qui a un rôle très important dans l’organisme en assurant de nombreuses fonctions : système nerveux, perte/prise de poids, sexualité, etc.

L’intestin (ou tractus gastro-intestinal) est un long tube digestif qui relie la bouche, l’estomac et l’anus. Un dérèglement des hormones thyroïdiennes a aussi des conséquences sur le transit intestinal : une hyperthyroïdie accélère le transit et occasionne des diarrhées alors que l’hypothyroïdie entraîne généralement des constipations.

Quel est le lien entre la digestion et la thyroïde ?

Très courante, la maladie de Hashimoto se caractérise par une inflammation de la glande thyroïde. Cette forme de thyroïdite se traduit par une hypothyroïdie qui attaque le système immunitaire.

Conséquence sur l’organisme : la quantité d’hormones sécrétées par la glande thyroïde est diminuée, le transit intestinal est perturbé car il y a un dysfonctionnement nerveux et musculaire des parois de l’abdomen et desintestins, provoquant ainsi la constipation. Une mauvaise digestion peut être un facteur déclenchant de la maladie de Hashimoto.

VOIR PLUS:  Faites disparaitre l’acné et les boutons pour toujours en 2 semaines

Des problèmes intestinaux peuvent apparaître lorsque le revêtement de l’intestin devient moins perméable, ce qui a comme conséquence directe la pénétration des déchets alimentaires dans l’organisme au lieu d’être évacués par les selles. Lorsque ces déchets pénètrent dans le corps, la réponse immunitaire est d’attaquer ce corps étranger.

De nombreuses études scientifiques ont confirmé que l’agression de la muqueuse intestinale la rend perméable, ce qui rend l’organisme vulnérable aux attaques. Le passage de molécules exogènes provoque un processus inflammatoire chronique et une réponse immunitaire qui, en fonction du terrain, aboutit à l’apparition de maladies auto-immunes.

La glande thyroïde joue un rôle important car elle produit des hormones qui protègent l’intestin. En effet, les hormones T3 et T4 sont les hormones thyroïdiennes qui protègent l’intestin et aident à le renforcer. Par exemple, ils aident à prévenir les ulcères dus au stress.

D’après certains examens endoscopiques d’ulcères, les chercheurs ont constaté un faible niveau d’hormones T3 et T4, or sans ces hormones, l’intestin devient plus vulnérable.

L’intestin est donc relié à la thyroïde car il en a besoin en quelque sorte pour se protéger et la glande thyroïde est reliée à l’intestin pour combattre la maladie

6 astuces naturelles pour maintenir une bonne « connexion » entre la thyroïde et l’intestin

Pour maintenir une « entente » saine entre la glande thyroïde et l’intestin, il est essentiel d’adopter une hygiène de vie adaptée, pour vivre heureux et en bonne santé. Voici quelques astuces simples :

VOIR PLUS:  La potion magique qui dissout les kilos pendant la nuit!

Astuce n°1 : gérer le stress et la glycémie

La manière de gérer votre stress a des conséquences sur le fonctionnement de la thyroïde, d’où l’importance d’essayer d’adopter une stratégie pour bien gérer ces situations anxiogènes, tout en contrôlant le taux de sucre dans le sang.

Astuce n°2 : identifier les intolérances alimentaires

Apprenez à reconnaître les intolérances alimentaires. Les plus courantes sont celles aux produits laitiers, au blé et au gluten.

Astuce n°3 : consommer des fibres

Manger des fibres favorise le transit intestinal et diminue ainsi le risque de constipation.

Astuce n°4 : boire beaucoup d’eau

Il est conseillé de bien s’hydrater en buvant beaucoup d’eau pour éliminer les toxines.

Astuce n°5 : manger des aliments fermentés

Le kéfir, le miso, les cornichons, entre autres aliments fermentés, favorisent les bonnes bactéries de la flore intestinale.

Astuce n°6 : pratiquer une activité sportive régulièrement

La transpiration aide à éliminer les toxines (bien s’hydrater pendant et après l’effort).

Tous ces conseils vont vous aider à améliorer votre santé intestinale et le fonctionnement de votre thyroïde.

Source: Santé +