Tout savoir sur le virus Zika

Tout savoir sur le virus Zika

PARTAGER
Deux personnes ont été contaminées par le virus Zika dans les Antilles françaises. Comme la dengue, cette maladie est transmise par le moustique tigre.

Le moustique tigre n’en finit pas d’inquiéter. Sa progression dans l’Hexagone continue ; et dans les pays tropicaux où il est traditionnellement implanté, la liste de ses victimes s’allonge.

Ce petit insecte aux pattes zébrées est vecteur de la dengue et du chikungunya, deux maladies dont les conséquences peuvent être graves. Mais les problèmes provoqués par ce type de moustique ne s’arrêtent pas là. Il peut aussi transmettre le virus Zika.

Dans quels pays le virus est-il présent ?

La Direction générale de la santé a confirmé l’arrivée de ce virus en Guyane et en Martinique, où ont été identifiés les deux premiers cas de personnes contaminées. Une menace sérieuse qui avait déjà fait l’objet d’une alerte du Haut conseil de la santé publique (HCSP) : dans un rapport publié en août 2015, il mettait en garde l’Hexagone contre le risque d’introduction de la maladie Zika dans la métropole pendant la période d’activité de l’insecte de mai à novembre :

« Le risque concerne l’ensemble de la population y résidant ou y séjournant », avait expliqué les auteurs du rapport. « Le virus Zika est plus fréquent qu’on ne le croyait. On l’avait peu souvent mis en évidence, mais parce qu’il se confond avec la dengue ou le chikungunya. »

VOIR PLUS:  Voici comment vous pouvez préparer votre propre antibiotique naturel

Une épidémie d’infection causée par le virus Zika a été observée en Polynésie française entre octobre 2013 et avril 2014. Au 1er décembre 2015, le virus est présent dans neuf Etats d’Amérique latine : Chili, Brésil, Colombie, Salvador, Guatemala, Mexique, Paraguay, Suriname et Venezuela.

Le Zika, késako

Les symptômes du Zika sont assez proches de ceux du syndrome grippal. Après une période d’incubation allant de 3 à 12 jours, apparaissent des maux de tête, des douleurs musculaires et/ou articulaires, de la fièvre, des douleurs aux yeux, une conjonctivite, des vertiges, des éruptions sur la peau et des troubles digestifs. Certaines formes sévères peuvent provoquer des manifestations neurologiques graves et des complications auto-immunes.

Le diagnostic reste compliqué et aucun vaccin ni traitement réel de la maladie n’ont été développés pour le moment.

L’utilisation d’aspirine est fortement déconseillée en raison des risques de saignement.

Les gestes de prévention

Le moyen de lutte le plus efficace reste celui de la prévention. Si vous habitez dans les pays concernés ou si vous devez vous y rendre pendant cette période de vacances scolaires, prenez certaiens précautions pour éviter de vous faire piquer par les moustiques :

  • protégez-vous avec des répulsifs adaptés ;
  • utilisez des moustiquaires pendant la nuit ;
  • portez des vêtements couvrants ;
  • protégez-vous aussi en journée car l’activité du moustique tigre est principalement diurne, avec notamment un pic le matin et en fin de journée.
VOIR PLUS:  Un régime spécial élaboré par des cardiologues pour perdre jusqu’à 10 kg en une semaine

Le moustique tigre aime l’eau stagnante, comme celle dans les pots de fleurs ou les objets qui traînent dans le jardin :

  • supprimez les soucoupes sous les pots de fleurs ;
  • videz au moins une fois par semaine tous les récipients contenant de l’eau stagnante : gouttières…

Si vous présentez les symptômes du virus, consultez un médecin sans attendre.

 

Sante Magazine