Régimes : 4 idées reçues et erreurs à éviter

Régimes : 4 idées reçues et erreurs à éviter

PARTAGER

La chasse aux kilos bat son plein, les « solutions miracles » foisonnent, alors que maigrir prend du temps, surtout si l’on veut obtenir un résultat durable.

Depuis 1997, la proportion de Français adultes « sans surpoids », dont l’indice de masse corporelle est inférieur à 25 kg/m2, est passé de 62 à 53 %. Actuellement, près de 15 millions de personnes ont des kilos en trop dans notre pays et près de 7 millions sont obèses. Ces chiffres sont rappelés par Adeline Trégouët, rédactrice en chef déléguée du magazine 60 Millions de consommateurs qui publie jeudi un hors-série « Maigrir sans danger ». Ce numéro, qui a été rédigé avec un grand nombre de spécialistes, rappelle – analyses à l’appui – que la plupart des régimes ne sont pas dénués de risques et tente – une fois encore ! – de combattre un certain nombre d’idées reçues. En voici quelques exemples.

  1. Il faut manger trois fois par jour

C’est faux pour le Dr Viviane de La Guéronnière, même si cette spécialiste de santé publique préconise de conserver ce mode d’alimentation qui caractérise toujours notre pays. « Cela permet de mieux contrôler sa nourriture, de choisir les meilleurs produits sans être confronté à la faim et au grignotage gras et sucré », note-t-elle. « De plus, les recherches montrent un meilleur contrôle du poids quand on ne saute pas de repas. » Néanmoins, des études comparant les habitudes alimentaires de différents pays indiquent qu’il est possible de consommer le même nombre de calories en fractionnant ses repas. Et donc sans grossir.

VOIR PLUS:  6 façons naturelles pour aider à traiter la récession des gencives

  2. Il faut manger léger le soir

C’est faux, pour Laurence Haurat, psychologue-nutritionniste à Bordeaux et à Paris. Un dîner riche n’entraîne pas systématiquement un stockage des calories superflues et donc une prise de poids. « Le corps ne se régule pas d’un repas sur l’autre, mais sur plusieurs jours », explique-t-elle. « Il n’y a pas de principe d’action-réaction immédiat. » De plus, pendant le sommeil, notre organisme continue à brûler des calories pour son métabolisme de base. Un dîner comportant une bonne ration de féculents permet une bonne digestion et d’éviter les fringales. En revanche, les spécialistes déconseillent la viande rouge le soir, car elle contient de la tyrosine qui peut retarder l’endormissement.

  3. Il ne faut pas prendre de dessert

C’est faux, pour le Dr Bertrand Guérineau, nutritionniste à Paris. Terminer le repas sur une note sucrée fait partie de notre culture. Et se passer de dessert ne fait qu’accroître la frustration, qui peut amener à engloutir un paquet de biscuits de manière compulsive ! Mais, « si l’on veut réduire les calories, il faut choisir entre entrée et dessert », affirme le médecin. « De plus, c’est un fromage, un fruit ou un dessert, pas les trois. » Et si l’on souhaite se faire plaisir avec une mousse au chocolat, un cheese-cake ou un fondant, mieux vaut se limiter avant à une salade ou une soupe.

VOIR PLUS:  Cheveux : 5 réflexes anti chute

  4. Il faut boire beaucoup d’eau pour maigrir

C’est faux. « Du pur marketing ! », s’exclament les nutritionnistes interrogés. Certes, il faut boire 1 à 1,5 litre d’eau par jour (le reste est apporté par l’alimentation) pour couvrir les besoins. Mais boire plus pour couper la faim est la pire des stratégies. « Certes l’estomac va se remplir et procurer une sensation de satiété, tranche Laurence Haurat. Mais elle sera de courte durée. Cela ne fera que retarder puis amplifier la faim. » Enfin, boire avant ou pendant le repas en espérant manger moins ne fonctionne pas non plus. L’eau dilue les aliments et accélère la digestion. Et le retour de l’envie de manger…

Source: ANNE JEANBLANC