Opération corps parfait : bye bye les poils incarnés !

Opération corps parfait : bye bye les poils incarnés !

PARTAGER

Glamour toujours, on vous apprend à lutter contre les poils incarnés, vicieuses petites choses qui voudraient nous gâcher les vacances..

L’ennemi, ce n’est pas ce petit point rouge inoffensif, non. L’ennemi, c’est vous. Vous et vos doigts. On vous voit grattouiller et vous retrouver avec une merveilleuse marque rouge inflammée. Si vous n’arrivez pas à vous contrôler mentalement (on le sait, c’est très dur), peut-être qu’il vaut mieux prévenir pour que le problème ne se pose même pas. Pas de poil incarné, pas de souci.

Mais d’abord, c’est quoi un poil incarné ?

Comme son nom l’indique, un poil incarné est un poil qui refuse de sortir de la peau (il n’arrive pas à percer le derme, le malheureux) et préfère pousser en dessous de manière à former un disgracieux -et parfois douloureux- bouton très très rouge, petit pour l’humanité, immense pour nous. Le poil incarné peut toucher toutes les zones épilées, aussi bien les jambes et les aisselles que le maillot. Bah voyons.

Pourquoi ça m’arrive à moi ?

 La première cause des poils incarnés, c’est l’épilation. L’épilateur électrique et la cire affaiblissent le poil au fil des épilations, et ont tendance à favoriser les poils incarnés, qui n’ont plus la force de percer le derme.

​Quant au rasoir, qui est la « moins pire » des solutions, il peut quand même pousser les poils dans la mauvaise direction et les coincer sous la peau. Pour palier à cela, il est conseillé de se raser dans le sens de la pousse (du haut vers le bas pour les jambes), même si aller à contresens du poil permet un rasage de plus près. A vous de trancher. Autre astuce : choisir une crème à raser hydratante et sans alcool.

VOIR PLUS:  Masque naturel pour se débarrasser des poils indésirables du visage

Quelle que soit la technique choisie, il est important de bien désinfecter ses outils avant l’épilation à l’aide d’un spray.

Comment je les évite ?

Pour éviter les poils incarnés, le mieux reste de ne pas s’épiler du tout, ou au moins espacer au maximum ces moments de torture pour la peau. Sinon, une épilation au laser éradiquera tous nos poils -donc tous nos poils incarnés-, logique. Le problème ? Cette méthode coûte cher. En attendant, on met en place un petit rituel anti poil incarné.

Avant tout, on pratique une exfoliation une à deux fois par semaine (plutôt la veille que le jour même de l’épilation) pour affiner le grain de peau et permettre aux poils de sortir sans trop d’efforts. En bonus, c’est peau de pêche et grain régulier assurés. On n’oublie pas d’hydrater la peau quotidiennement pour la garder souple et fine, et d’utiliser si nécessaire un soin spécifique pour prévenir l’apparition des poils incarnés.

Comment je les combats ?

Si le poil incarné est déjà là, pas de panique. La règle d’or est de ranger ses doigts, sa pince à épiler… Pas touche ! On opte plutôt pour une solution saine, qui n’engendrera pas d’infection et/ou de cicatrice disgracieuse.
Sur la zone à traiter, on applique une lotion assainissante et exfoliante spécifique (on vous conseille Ingrow Go de chez Skin Doctors, disponible chez Nocibé) ou encore une noisette d’argile/de dentifrice/une compresse imbibée d’alcool à 90°, pour éliminer naturellement le poil incarné. Enfin, on utilise une crème réparatrice et cicatrisante. Le tour est joué, tout en douceur.

VOIR PLUS:  Les 16 meilleurs remèdes maison avec le miel

Si malgré tout le poil incarné résiste jusqu’à former un petit kyste douloureux, rendez-vous chez un dermatologue !

Le bon shopping