Les meilleures machines pour resculpter son corps

Les meilleures machines pour resculpter son corps

280
PARTAGER
En institut, chez le kiné ou chez le médecin esthétique, quelles sont les meilleures machines pour raffermir sa peau, la tonifier, lutter contre les bourrelets ? Un point complet sur huit méthodes “belle silhouette”.

Les méthodes esthétiques pour mincir s’adressent à celles qui veulent améliorer leur silhouette, mais sans chercher à résoudre des problèmes de surpoids ou d’obésité, qui demandent une prise en charge plus globale. Découvrez le principe de chaque méthode, son coût global, et les éventuelles contre-indications.

Attention, enlever du gras à tout prix n’est pas l’objectif absolu ! Comme le rappelle Max Lafontan, spécialiste du tissu adipeux à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), « dans environ 40 % des cas, le fait d’enlever de la graisse dans une région donnée – souvent fémorale chez la femme – peut enclencher une augmentation de la masse grasse dans une autre zone du corps. » Enlever du gras oui, mais à condition de refaire du muscle et d’en profiter pour revoir son alimentation.

Le Bodysculptor : le drainage corporel… de la tête aux pieds

Son principe : cet appareil associe la technique d’un champ magnétique et le drainage corporel par micropression. Plusieurs zones peuvent être traitées en même temps (bras, ventre, hanches, culotte de cheval, ovale du visage). Son plus : un effet relaxant.

Pour qui ? Pour celles qui veulent perdre des bourrelets.

Le protocole : la cure traditionnelle prévoit 12 séances de 30 min pendant 4 à 6 semaines, à raison de 2 à 3 séances par semaine.

Pour quels résultats ? Une étude clinique sur 22 personnes a constaté des pertes centimétriques réelles (jusqu’à deux tailles).

Combien ça coûte ? 570 € la cure de 12 séances de 30 min.

Où ? Dans les centres de remise en forme.

Les contre-indications : le port d’un stimulateur cardiaque, la grossesse, des problèmes veineux importants sont à signaler.

Le cellu M6 : le champion du palper-rouler

Son principe : il s’agit du palper-rouler mécanique, dont la méthode s’est perfectionnée depuis toutes ces années, avec des protocoles qui ciblent le raffermissement cutané, l’élimination de la peau d’orange… La cliente enfile un panty pour faciliter le passage de l’appareil.

Pour qui ? Pour celles qui veulent raffermir leur silhouette

Le protocole : compter 6 séances pour un déstockage graisseux, et un raffermissement cutané à partir de 12 séances.

Pour quels résultats ? Les études sont nombreuses et prouvent des résultats positifs dès la première séance sur la rétention d’eau, puis quelques séances sur la fermeté et l’amélioration de la peau d’orange.

Combien ça coûte ? 30 € les 15 min. Au total, 360 € pour 12 séances.

Où ? Dans les centres de beauté, les spas ou chez le kiné. Liste sur lpgsystems.fr

Les contre-indications : problèmes de microcirculation.

Le lipocontrast : le chaud-froid-chaud.

Son principe : un embout est appliqué et aspire légèrement la zone à traiter. Les adipocytes (cellules graisseuses) sont exposés 10 min à 41 °C, puis 35 min à 3 °C, enfin 15 min à 41 °C. Les zones souvent traitées : le ventre, les poignées d’amour, la culotte de cheval, l’intérieur des genoux.

Pour qui ? Pour celles qui veulent perdre des bourrelets.

Le protocole : 1 à 2 séances à 30 jours d’intervalle.

Pour quels résultats ? Environ un tiers du bourrelet est censé disparaître. Les résultats ne sont jamais visibles immédiatement, mais 80 % du résultat final doit être évident au bout de 20 jours.

Combien ça coûte ? De 200 à 400 € la séance, selon le praticien et la zone traitée.

Où ? Chez le dermatologue ou le médecin esthétique.

Les contre-indications : maladie de Raynaud, urticaire au froid, problèmes circulatoires… La zone concernée ne doit pas être inflammée.

La Power Plate : se muscler autrement.

Son principe : il s’agit d’une plateforme, qui génère des accélérations provoquant une contraction des muscles. Les exercices effectués permettent de mieux faire travailler les muscles que pendant un entraînement traditionnel. À terme, l’objectif est de raffermir la silhouette.

Pour qui ? Pour celles qui veulent gagner du muscle.

Le protocole : 2 séances de 30 min par semaine.

Pour quels résultats ? Des études prouvent que l’utilisation régulière de la Power Plate, en complément d’un régime alimentaire, permet une perte de poids et une diminution de la graisse viscérale.

Combien ça coûte ? 30 € la séance de 30 min. 250 € les 10 séances.

Où ? Centres de remise en forme (powerplate.fr).

Les contre-indications : grossesse ou accouchement récent. En cas de doute, ne pas hésiter à consulter son médecin.

La ceinture Slendertone : la “muscu” dans un fauteuil

Son principe : cet appareil d’électrostimulation musculaire sollicite la sangle abdominale. Il est connecté à une application proposant 5 programmes : post-grossesse, tonification essentielle, fitness, occasion spéciale et tonification avancée. On peut ressentir des picotements.

Pour qui ? Pour celles qui veulent gagner du muscle.

Le protocole : les séances sur le programme testé (tonification essentielle) dure 25 min, à étaler au choix sur 4, 5, 6 ou 7 jours par semaine.

Pour quels résultats ? 4 semaines d’utilisation pour un effet constaté sur le renforcement musculaire.

Combien ça coûte ? La ceinture coûte 199 € et l’application à télécharger est gratuite.

Où ? Où on veut !

Les contre-indications : les porteurs de stimulateurs cardiaques, les femmes enceintes…

Le technispa (Guinot) : du cocooning en institut

Son principe : le Technispa est une méthode qui s’inspire du palper-rouler mécanique, auquel on ajoute un système d’ionisation, pour faire pénétrer les actifs de la crème minceur appliquée par l’esthéticienne, et une diffusion de chaleur pour booster la microcirculation et le drainage.

Pour qui ? Pour celles qui veulent raffermir leur silhouette

Le protocole : une série de 6 séances à raison de 2 par semaine est conseillée pour des résultats. Chaque séance dure 45 min, dont 35 min de soin effectif avec l’appareil.

Pour quels résultats ? 90 % des femmes ont observé une diminution de leur cellulite et une perte en centimètres sur les zones traitées (cuisses, ventre, hanches…). Une meilleure qualité de la peau est rapidement constatée.

Combien ça coûte ? 60 € les séances de 45 min.

Où ? En institut.

Les contre-indications : problèmes de circulation.

Le Venus Legacy : 4 techniques en 1

Son principe : un dispositif mobilise de la radiofréquence multipolaire (jusqu’à 39 °C pour un effet fermeté et 42 °C pour déclencher la lipolyse), des champs électromagné-
tiques pulsé, la technologie VariPulse (tête d’aspiration), un thermomètre pour contrôler la température des radiofréquences.

Pour qui ? Pour celles qui veulent raffermir leur silhouette ou perdre des bourrelets.

Le protocole : des cures de 8 séances sont proposées, à raison d’1 séance par semaine.

Pour quels résultats ? Une vraie perte de centimètres et une meilleure qualité de la peau sont constatées.

Combien ça coûte ? Pour la culotte de cheval, 150 € la séance de 30 min. 950 € les 8. Pour les bras : 100 € les 20 min. Pour l’abdomen : 120 € les 30 min.

Où ? Chez le médecin esthétique, le dermatologue ou le chirurgien.

Les contre-indications : les mêmes que pour la radiofréquence, c’est-à-dire le port d’un stimulateur cardiaque, la présence de lésions cutanées sur la zone traitée, la grossesse.

Le Waterbike : faire travailler les jambes en résistance

Son principe : c’est le vélo dans l’eau, où la personne adapte elle-même son rythme, ainsi que la puissance des jets d’eau qui viennent stimuler le travail en résistance et favoriser le processus d’amincissement. Des actifs minceur, comme la criste-marine, sont ajoutés à l’eau du Waterbike.

Pour qui ? Pour celles qui veulent gagner du muscle.

Le protocole : le programme Silhouette a lieu sur 6 semaines, à raison de 2 séances de 45 minutes par semaine.

Pour quels résultats ? Des études prouvent l’efficacité du Waterbike sur le galbe des cuisses et des fesses, et l’allégement des jambes. Les testeurs insistent sur l’effet relaxant, l’action fermeté sur la peau et la sensation de légèreté.

Combien ça coûte ? 360 € le programme sur 6 semaines.

Où ? Sur waterbike.fr. Possibilité de cours dans les piscines municipales.

Les contre-indications : rien de particulier. Demander un avis médical en cas de problème spécifique ou de douleur au niveau des genoux.

Sante Magazine