Les bienfaits de l’huile d’argan pour la peau et les cheveux

Les bienfaits de l’huile d’argan pour la peau et les cheveux

100
PARTAGER

En quelques années, l’huile d’argan est devenue un allié précieux pour la beauté de la peau et celle des cheveux. Focus sur un ingrédient aux multiples vertus.

Cette huile nous est devenue familière… Pourtant, elle est longtemps restée le secret de beauté des Marocaines. Elle est extraite des fruits de l’arganier – un arbre qui pousse principalement dans le sud-ouest du Maroc – par pression à froid des amandons (petites amandes). « Les Berbères avaient l’habitude d’appliquer cet élixir sur leur visage pour se protéger du vent agressif du désert. Ils la consommaient aussi pour soigner les maladies cardiovasculaires » , précise Clémence Serot, pharmacienne. Dans les années 2000, l’huile d’argan acquiert une nouvelle notoriété grâce à des études qui mettent en avant ses propriétés. Sa production se mécanise, augmentant le rendement et favorisant son utilisation à travers le monde. Par son action apaisante et relipidante, cette huile est très appréciée des peaux sèches . « C’est aussi l’allié des peaux matures , grâce à son action revitalisante, cicatrisante et antioxydante » , poursuit notre expert. De plus, elle protège les cheveux de la sécheresse et prolonge l’éclat des colorations . L’huile d’argan est ainsi devenue un ingrédient incontournable en cosmétique.

L’huile d’argan, raffermissante, antirides…

Ses acides gras ont une action intéressante sur la souplesse et l’élasticité de la peau, ce qui peut retarder l’apparition de rides et renforcer la fermeté cutanée. Ils stimulent aussi le renouvellement cellulaire. « La vitamine E qu’elle contient protège des méfaits des radicaux libres et conserve la qualité des acides gras », explique Clémence Serot. Tandis que la présence de stérols améliore la microcirculation, favorisant les échanges et une bonne mine . De plus, ces lipides limitent les réactions inflammatoires, qui accélèrent le vieillissement, et exercent une action protectrice contre les rayons UV.

Enfin, la texture riche de cette huile est confortable sur les peaux matures, souvent dénutries. Elle peut s’utiliser aussi bien pure que mélangée à une crème anti-âge pour en renforcer le pouvoir nutritif, et de préférence le soir, à cause du léger film brillant qu’elle laisse en surface.

Mais aussi cicatrisante et réparatrice !

« L ‘huile d’argan contient plus de 80 % d’acides gras insaturés, dont 45 % d’acide oléique (oméga-9), que l’on retrouve notamment dans le sébum » , précise Clémence Serot. Sur la peau, il renforce le film hydrolipidique et maintient ainsi une bonne hydratation cutanée. Cet acide gras améliore aussi la cicatrisation : très efficace sur les gerçures et les brûlures, il soulage les tiraillements des peaux sèches. « Avec ses 36 % d’acide linoléique (oméga- 6), l’huile renforce la fonction barrière de la peau et préserve les échanges entre les cellules », poursuit-elle.

D’où l’intérêt de l’appliquer sur les peaux sèches et matures, mais aussi sur celles sans problème particulier pour prévenir le vieillissement. Enfin, elle est bénéfique pour les cheveux colorés ou fragilisés. Appliquée en masque capillaire sur les longueurs et les pointes ou en soin quotidien, elle forme une pellicule protectrice contre les agressions.

Comment bien choisir son huile d’argan

Selon son mode de récolte, l’huile d’argan est de plus ou moins bonne qualité. Si elle provient d’amandons ramassés sur le sol, elle risque d’être moins concentrée en principes actifs. « Les chèvres mangent les noix tombées au sol et recrachent le noyau, qui contient les amandons. Ce qui altère leur qualité » , avertit Clémence Serot. Fiez-vous aux marques connues et, si vous achetez une huile artisanale, sentez-la. Elle a très peu d’odeur !

Merci à Clémence Serot, pharmacienne et chargée de recherche ingrédients chez Léa Nature.

Top Santé