Le curcuma fait ce que la chimio ne peut pas faire…

Le curcuma fait ce que la chimio ne peut pas faire…

342
PARTAGER

Le curcuma est une ancienne médecine ayurvédique qui a été utilisée pendant des siècles dans toute l’Indonésie et l’Asie du Sud-Est.

C’est un antioxydant et un anti-inflammatoire puissant. Par conséquent, il peut aider à lutter contre un certain nombre de maladies chroniques, comme les maladies cardiaques, le diabète et la démence. Il a été prouvé que le curcuma réduit l’inflammation cellulaire et le stress oxydatif qui causent les maladies dégénératives. Il améliore la circulation sanguine, ce qui conduit à améliorer aussi les fonctions cognitives et accélère la cicatrisation.

Saviez-vous que moins d’une cuillère à café de curcuma par jour semble réduire de manière significative les mutations de l’ADN provoquées par les substances cancérigènes?

Des chercheurs de l’UCLA (Université de Los Angeles), ont trouvé que la curcumine – le principal composé du curcuma – a prouvé ces propriétés anti-cancer dans une étude qui a impliqué 21 participants souffrant de cancers de la tête et du cou. On a donné à chacun des participants deux comprimés de curcumine à mâcher contenant 1000 milligrammes de cette substance. Après l’évaluation des résultats, les chercheurs ont constaté en examinant la bouche des patients que les enzymes responsables de la propagation et de la croissance du cancer étaient inhibées par les compléments de curcumine. Ainsi, l’apport de curcumine a stoppé la propagation des cellules malignes.

Une étude récente publiée dans la revue Asian Pacific Journal of Cancer Prevention, par exemple, a trouvé que l’administration de curcumine, en fonction du dosage, a efficacement activé l’apoptose des cellules de cancer du foie, ce qui signifie qu’elle a conduit ces cellules nocives à mourir.

Une étude datant de 1987 a étudié les effets de la curcumine sur le pouvoir mutagène (capacité de mutation de l’ADN) de plusieurs toxines et a constaté que la curcumine était un antimutagène efficace contre plusieurs substances mutagènes et cancérigènes de consommation courante ou de l’environnement.

Rappelez-vous que pour obtenir le maximum d’avantages, le curcuma doit être de haute qualité ou la curcumine doit être sous une forme qui permette d’optimiser l’absorption des curcuminoïdes. Le curcuma est liposoluble, ce qui signifie qu’il se dissout dans l’huile. Sans huile, le composé actif du curcuma, la curcumine, a du mal à franchir l’estomac, pénétrer dans l’intestin grêle puis dans le sang où il peut offrir les plus grands bénéfices. C’est pourquoi dans la tradition, le curcuma est mélangé à une huile saine puis chauffé. Vous pouvez optimiser l’absorption du curcuma avec cette recette traditionnelle du « Lait d’Or ».

Source: sante-nutrition