La scoliose, un problème majoritairement féminin

La scoliose, un problème majoritairement féminin

PARTAGER

Pour les femmes, la scoliose peut devenir encore plus problématique et douloureuse en raison de la ménopause et de l’ostéoporose, même s’il est possible de tenter de la soulager par différentes approches.

La scoliose se réfère à une courbure anormale de la colonne vertébrale.

Il est probable qu’en entendant parler de cette maladie, on pense directement aux enfants, qui peuvent naitre dans beaucoup de cas avec ce problème congénital. Il est alors simple à corriger à l’aide d’un dispositif orthopédique classique.

Cependant, une bonne partie des personnes touchées par la maladie ne sont pas des enfants. Son origine n’est alors ni congénitale, ni idiopathique.

En réalité, un pourcentage important de la population présente un certain type de scoliose suite à un long processus d’ostéoporose.

Il concerne ces femmes qui déjà ménopausées, subissent des torsions ou des rotations de la courbure de leur colonne vertébrale. A tel point que leurs radiographies décrivent des courbes caractéristiques sous forme de « C » ou de « S ».

Il faut ajouter que cette déformation est en plus douloureuse, puisqu’elle affecte l’axe postural. Elle peut être grave dans certains cas et donner lieu à une déformation frappante. La personne remarquera alors que sa colonne vertébrale s’enfonce vers l’intérieur ou que son bassin se désaxe.

C’est un sujet dont on ne parle que peu souvent, et nous pensons qu’il est nécessaire d’aborder ses symptômes et son traitement.

La scoliose affecte d’avantage les femmes

La scoliose congénitale affecte également légèrement plus les filles que les garçons.

De la même manière, lors de l’âge adulte, ce sont aussi les femmes qui éprouvent le plus de problèmes osseux et articulaires.

Ainsi, la scoliose est une maladie qui peut apparaitre de manière frappante une fois la ménopause arrivée.

VOIR PLUS:  Les aliments qui redonnent de l’énergie

Grâce à une étude menée à l’hôpital John Hopkins et publiée dans l’American Journal of Neuroradiology, ces données ont été confirmées une fois de plus.

Des information plus intéressantes ont également été spécifiées.

L’une d’elle montre que dans de nombreux cas, ces personnes n’étaient atteintes que d’une scoliose légère et seulement 17% d’une scoliose modérée ou sévère.

Pourquoi la scoliose apparaît-elle ?

La scoliose chez les adultes est appelée scoliose dégénérative. Rien que ce nom nous renseigne sur l’origine et la cause qui déterminent cette courbure anormale de la colonne vertébrale.

  • En général, la scoliose chez les adultes apparait clairement après 65 ans.
  • Cependant chez les femmes, des indices font leur apparition à partir de 40 ou 50 ans.
  • C’est dans ce cas que les effets de la ménopause aggravent clairement la qualité, la force et l’endurance de nos os et de nos articulations.
  • Il est également important de rappeler que l’arthrose se situe d’une manière très singulière dans les petites articulations de la colonne vertébrale.

Quels sont les symptômes de la scoliose dégénérative ?

Au tout début, cette légère déformation ne se remarque pas excessivement. Certaines personnes penseront que c’est un simple problème lié aux ligaments.

Cependant, petit à petit, peuvent apparaitre des points douloureux dans le bas du dos et des engourdissements dans les mains ou dans les jambes.

  • Il est courant de ressentir une importante fatigue.
  • Il est parfois difficile de respirer.
  • La douleur est plus intense le matin et quand nous sommes assis. C’est à dire que les symptômes s’aggravent au repos.
  • Les symptômes sont évidemment plus forts lorsque la personne s’aperçoit elle-même de la déformation. Elle peut être déviée en arrière, avoir une épaule qui s’élève plus qu’une autre, une légère bosse qui apparait ou remarquer une perte de quelques centimètres…
VOIR PLUS:  Une étude révèle que cette épice vous fait perdre du poids 3 fois plus vite !

Différences entre la scoliose dégénérative et la scoliose juvénile

La scoliose chez les adolescent-e-s peut apparaitre entre 10 et 18 ans sans raisons apparentes. Comme nous l’avons indiqué au début, la scoliose est dans ce cas la plus part du temps congénitale.

Pour ce qui est de la scoliose dégénérative, nous en connaissons la cause. De plus, l‘écart observé dans la colonne tend à augmenter d’au moins 1 à 2 degrés chaque année.

Dans le cas d’une scoliose chez l’adulte, le traitement n’est en général pas prévu pour la correction du problème mais pour prévenir la douleur.

Le traitement de la scoliose chez les adultes

Le traitement par chirurgie n’est pas toujours possible ou recommandé. Par conséquent, le/la patient-e doit aborder le problème d’un point de vue multidimensionnel avec l’aide de professionnel-le-s approprié-e-s.

Il existe différentes approches :

  • L’approche pharmacologique : il existe plusieurs médicaments capables de soulager la douleur tels que l’ibuprofène classique ou l’acétaminophène. Ils réduisent principalement le niveau d’inflammation des articulations. Les injections péridurales sont une autre possibilité.
  • Des thérapies physiques pour la scoliose des adultes. Elles se pratiquent avec l’aide de physiothérapeutes et peuvent consister en des thérapies aquatiques ou chiropratiques. A l’aide de médecines alternatives ou complémentaires, elles aideront à traiter les multiples problèmes neuro-musculo-squelettiques.

L’idéal est de ne pas se concentrer sur un seul remède. Pour améliorer la qualité de vie en cas de scoliose, il est recommandé de se servir de tous les conseils prodigués par les professionnel-le-s.

Ainsi, ils nous permettront de découvrir des nouvelles thérapies ou stratégies, pour aider au mieux l’amélioration de notre qualité de vie.

Améliore Ta Santé