Fatigue chronique : Voici les maladies qui peuvent se cacher derrière

Fatigue chronique : Voici les maladies qui peuvent se cacher derrière

PARTAGER

La fatigue est généralement le résultat d’un manque de sommeil, ou d’un surmenage. Seulement, lorsque celle-ci s’installe sur le long terme, elle peut en fait être révélatrice de maladies plus préoccupantes, et qu’il vaut mieux prendre en charge. Voici donc quelques maladies qui peuvent se cacher derrière une grande fatigue.

L’asthénie

L’asthénie est un état général de très grande fatigue physique, qui peut également affecter l’état psychique, l’intellect et la libido. Elle peut survenir à la suite d’une prise de neuroleptiques, de sédatifs, d’anxyolitiques, de certains antidépresseurs, d’antiépileptiques, de bétabloquants, d’antihistaminiques, d’antihypertenseurs, d’anti-arythmiquess ou après une chimiothérapie. L’asthénie est un état de faiblesse générale, qui ne disparaît pas malgré du repos.

Le cancer

Dans certains cas (très rares), l’asthénie peut en fait être la manifestation d’un cancer. Dans ce cas-là, en plus d’une fatigue générale, le patient souffrira également de perte de poids et d’appétit. Si ces symptôme se manifestent, il vaut donc mieux consulter immédiatement un médecin.

Insuffisance cardiaque, respiratoire, hypothyroïdie

Parfois, cette grande fatigue peut être associée à des sensations d’essoufflement. Si par exemple une personne est essoufflée simplement en montant des escaliers, il peut alors s’agir d’une insuffisance cardiaque. S’il s’agit d’une insuffisance respiratoire, alors l’essoufflement pourra être accompagné de toux, ou d’autres symptômes respiratoires. L’hypothyroïdie est quant à elle associée à un gonflement du visage, une prise de poids, le tout accompagné d’un manque de souffle.

VOIR PLUS:  Les médecins sont choqués ! Cette recette renouvelle les genoux et les articulations très rapidement et efficacement

La dépression

L’asthénie peut également être le résultat d’une dépression. En effet, la fatigue, associée au stress, peut déboucher sur un état anxio-dépressif, qu’il faut rapidement diagnostiquer avant qu’il ne prenne plus d’ampleur.

L’anémie

L’anémie peut se manifester par une grande fatigue, mais aussi par la pâleur de la peau. Elle peut être le résultat d’un saignement que le patient n’a pas vu, comme un ulcère, ou encore des règles abondantes, mais également un manque de fer. Il est donc indispensable de faire une prise de sang afin de déterminer le taux d’hémoglobine dans le sang, ainsi que le taux de fer.

L’apnée du sommeil

Les apnées du sommeil sont des pauses respiratoires au moment du sommeil. Elles provoquent de grandes fatigues dans la journée, puisque les nuit ne sont alors plus du tout réparatrices. Elle peut être décelée notamment si la personne souffre de ronflement, de cauchemars, ou encore d’un besoin irrépressible de faire la sieste dans la journée.

Le diabète

Dans les cas de diabète de type I, qui sont présents chez les jeunes, on retrouve une très grande fatigue, mais aussi un besoin de boire toute la journée, qui provoque donc des besoins fréquents d’uriner. Pour les personnes atteintes de diabète de type II, la soif est moins présente, mais il se décèle surtout avec le surpoids, ou encore le manque d’activité physique en plus de la fatigue. Pour établir un diagnostic, il suffit de faire une prise de sang pour mesurer la glycémie.

VOIR PLUS:  Cette plante est appelée « le miracle du Dieu » parce qu’elle peut guérir plus de 100 maladies

Les maladies virales

Les maladies causées par des virus entraînent toujours de grandes fatigues. La grippe par exemple, se manifeste par beaucoup de fatigue, des courbatures, et enfin de la fièvre. Plusieurs autres maladies se manifestent seulement avec beaucoup de fatigue, et aucun autre symptôme.

La fatigue par asphyxie

Les gros fumeurs se plaignent souvent de grandes fatigues, et c’est tout à fait normal. Le tabac a pour effet de réduire l’apport d’oxygène apporté aux cellules, mais également de réduire considérablement le diamètre des vaisseaux sanguins. Sur le long terme, cela peut donc être la cause d’une grande fatigue.

La fatigue par destruction des nerfs

En plus de dérégler les rythmes du sommeil, l’alcool à très forte dose (l’alcoolisme chronique) attaque les cellules du foie et des neurones. Mais, les muscles ont besoin des nerfs pour être stimulés. Or, si les neurones sont détruits, les muscles ne seront plus stimulés, ce qui peut entraîner une fatigue musculaire.

Docteur Tamalou