Diabète gestationnel : comment surveiller votre poids entre deux grossesses

Diabète gestationnel : comment surveiller votre poids entre deux grossesses

PARTAGER

Le diabète gestationnel est un état d’intolérance au glucose, qui apparaît au moment de la grossesse.

Il peut se manifester chez des femmes qui souffraient auparavant de diabète, mais aussi chez d’autres qui n’en ont jamais eu. Le diabète gestationnel peut s’avérer être très dangereux et entraîner des complications maternelles et fœtales. Pour évaluer les risques de diabète gestationnel, le poids d’avant grossesse est pris en compte. Cependant, une prise de poids entre deux grossesses augmente le risque qu’il se déclare.

Prendre du poids entre deux grossesses présente donc des risques de développer du diabète gestationnel. Ce sont des chercheurs de l’université Bergen, en Norvège qui font cette révélation, après avoir mené une étude sur 24.198 femmes ayant accouché de leur premier enfant entre 2006 et 2014. C’est notamment grâce à leur IMC (Indice de Masse Corporelle) que les médecins ont pu établir ce bilan.

L’IMC, un indicateur de risque de diabète gestationnel

L’IMC permet de savoir si une personne est en poids de forme, en sous-poids, en surpoids ou encore en obésité. Le diabète gestationnel n’est pas une maladie très courante, puisque les résultats de cette étude montrent que seulement 1,81% des femmes qui y ont participé en souffrent. Seulement, pour les femmes qui ont pris du poids entre deux grossesses, le risque augmente. En effet, prendre :

  • 1 à 2 points d’IMC double le risque de diabète gestationnel,
  • 2 à 4 points d’IMC augmente le risque de 2,6
  • plus de 4 points d’IMC quintuple le risque.
VOIR PLUS:  Ces personnes ont éliminé leur diabète en 30 jours avec ce seul changement

Ces résultats prouvent donc qu’il est important de prendre des précautions et de surveiller son poids avant d’être enceinte une nouvelle fois. Les femmes minces avant leur première grossesse seraient les plus concernées. Cependant, les femmes en surpoids seraient moins en danger si elles parviennent à perdre au moins deux points d’IMC avant une nouvelle grossesse.

Les scientifiques recommandent ainsi de bien surveiller son poids avant, mais aussi après la grossesse. Ainsi, ils conseillent d’effectuer un test de tolérance au glucose pour toutes les femmes qui prendraient au moins un point d’IMC après la grossesse.

Docteur Tamalou