Constipation chez le nourrisson : l’alimentation à éviter

Constipation chez le nourrisson : l’alimentation à éviter

133
PARTAGER
La constipation d’un bébé allaité au sein ou au biberon est rarissime. Elle devient en revanche plus fréquente dès que débute la diversification alimentaire vers l’âge de 6 mois.

Découvrez comment combattre sa constipation via l’alimentation.

Constipation et alimentation : attention aux repas trop pauvres en fibres

La constipation du nourrisson est souvent liée à une alimentation trop pauvre en fibres.

Si votre bébé est constipé, mettez donc plus d’aliments riches en fibres à ses menus pour faciliter son transit intestinal : les fruits et légumes verts (exemple : haricots verts) crus ou cuits, sont, à quelques rares exceptions près, vos meilleurs alliés.
Privilégiez ceux que vous avez déjà commencé à introduire dans son alimentation, et pensez aussi aux jus de fruits, comme le jus de pruneau et le jus d’orange. De petites quantités de céréales complètes (exemple : pain complet) peuvent aussi aider.

Constipation et alimentation : les aliments à éviter

Certains aliments peuvent empirer la constipation de bébé, car ils ralentissent le transit. Il est notamment conseillé de réduire fortement sa consommation de carottes cuites, de banane, de petits pois, de coing, de chocolat et de féculents (exemples : pâtes, pommes de terre, riz blanc) jusqu’à son rétablissement.

Constipation du nourrisson : quand consulter ?
Généralement, l’alimentation suffit à régler le problème de constipation. Cependant, si vous ne constatez aucune amélioration au bout de quelques jours, mieux vaut consulter un pédiatre : bébé a peut-être besoin d’un suppositoire à la glycérine ou d’un petit lavement pour aller mieux.

Attention : si bébé n’émet plus de gaz, si son ventre est très dur, douloureux, s’il vomit et refuse de s’alimenter, consultez en urgence : c’est peut-être une occlusion intestinale.

Medisite