Comment se débarrasser des kilos en trop

Comment se débarrasser des kilos en trop

PARTAGER

Les conseils pour renouer avec une alimentation normale sans jeter un œil dédaigneux sur son pauvre petit ventre gonflé depuis les fêtes. Comment lui faire oublier le trop plein de gourmandises des fêtes? Céline Daï, diététicienne, nous dit comment faire.

Règle numéro 1 : on supprime les mauvaises graisses

Retrouver un rythme alimentaire de croisière mérite bien quelques sacrifices pendant quelques jours. Sans parler de régime, on reste vigilante à ce qu’on met dans notre assiette jusqu’à atteindre le poids souhaité. Le premier réflexe est de supprimer tout ce qu’ on a mangé en excès pendant les fêtes  comme les plats en sauce, les fritures et les sucreries.

On éjecte les mauvaises graisses et les mauvais sucres pendant quelques jours, quitte à se coller des post it sur les placards de sa cuisine.

Par mauvais sucres on entend bien évidemment tout ce qui est pâtisseries, bonbons et chocolats mais aussi l’alcool sous toutes ses formes, véritable bombe à calories.

On remplace les mauvaises graisses par des aliments moins gras (viande blanche, poisson) et cuits à la vapeur, en papillote ou grillés.

On met dans ses salades un filet d’huile qu’on n’hésite pas à varier : huile d’olive, de pépins de raisin, de colza, de noix, choisies de première pression à froid. On peut se lâcher sur  les épices, les herbes aromatiques pour rehausser le goût des plats.

VOIR PLUS:  Un remède naturel plus qu’efficace contre l’arthrose … Il faut l’essayer pour y Croire !

Règle numéro 2 : on ne saute pas les petits déjeuners

Contrairement à une idée reçue, les excès de la veille ne se soldent pas en sautant le repas le lendemain matin.

On ne fait pas l’impasse sur un petit-déjeuner complet composé de pain gris type pain de seigle, complet ou céréales, 1 yaourt non sucré, une boisson (thé ou café), une portion de fruits ( un fruit cru, une compote ou un jus de fruits sans sucre ajouté).

Règle numéro 3 : on respecte un  équilibre alimentaire

En plus du petit-déjeuner complet, on revoit sa conception du déjeuner et du dîner.

Le midi, on déjeune environ 100 g de viande maigre ou 150 g de poisson accompagné de 150 g de féculents (l’idéal des céréales ou des légumes secs pour les sucres lents ) et de 200 g de légumes suivi d’un yaourt non sucré (entre 0 et 20 %) pour le dessert. Les quantités sont approximatives et varient en fonction du poids, de son activité (plus de féculents si on est sportive).

L’assiette idéale : poisson gras ou blanc de poulet, ratatouille et quinoa + yaourt en dessert.

Au dîner, on allège. Adieu féculents, les plus gourmandes se contentent d’une tranche de pain ou une galette de riz.

L’assiette idéale : légumes cuits ou potage, une tranche de jambon suivi d’un fromage blanc en dessert).

Règle numéro 4 : on garde les fruits pour les collations

Les fruits n’ont pas leur place au déjeuner et au dîner. On ne termine pas ces repas sur du sucré et on garde le sucre (des fruits) pour les collations. « L’organisme assimile mieux les sucres en milieu de journée et stocke moins », explique Céline Daï, diététicienne au Thalazur de Cabourg.

VOIR PLUS:  Voici comment vous débarrasser des 15 kilos de déchets de votre côlon

On ne dépasse pas 300 g de fruits par jour, ce qui représente grosso modo deux fruits dans la journée.

Règle numéro 5 : on s’aère et on boit

C’est le moment d’ouvrir ses boîtes de tisane qu’on avait prévues avant Noël et qui vont détoxifier et drainer le foie .

On boit aussi du jus de citron a jeun le matin. Le citron a de nombreuses vertus comme celle d’améliorer la digestion et améliorer l’absorption des sucres et minéraux.

Autre astuce détox valable toute l’année, on pratique une activité physique afin d’augmenter le métabolisme et griller des calories facilement.

Règle numéro 6 : on continue à faire des assiettes conviviales

Contrôler son alimentation ne signifie pas qu’on doit se morfondre devant ses carottes vichy… Bonjour la déprime après les fêtes. On se donne du courage avec des assiettes agréables visuellement qu’on prend soin à présenter. On s’autorise à varier les repas. Enfin on garde en tête son objectif, on peut y arriver !

Merci à Céline Daï, diététicienne au Thalazur de Cabourg

Top Santé