Comment lire les étiquettes des produits cosmétiques ?

Comment lire les étiquettes des produits cosmétiques ?

PARTAGER

Si vous lisez déjà les étiquettes des produits de beauté, et en plus vous comprenez ce qui est écrit, alors chapeau bas ! Mais la plupart des femmes et filles ne comprennent pas les informations données sur les étiquettes. Vous prenez peut-être votre temps pour les lire et puis vous sortez la phrase magique « il y’a trop de produits chimiques la dedans ! ». Finalement, on achète un produit parce que sa Pub était superbe, une amie nous l’a conseillé ou bien en adoptant la règle qui dit que les produits les plus chers sont les meilleurs.
Croyez-moi, cet article vous aiderait beaucoup à comprendre ces mots bizarres que vous rencontrez souvent dans les étiquettes des produits de beauté. Alors soyez attentives et lisez bien jusqu’au dernier mot !

Y’a-t-il une réglementation pour la fabrication des cosmétiques :
Oui, il existe une réglementation stricte imposée aux fabricants cosmétiques que ce soit pour la composition des produits ou bien pour l’étiquetage.
Que doit donc contenir l’étiquette d’un produit de beauté : Sa fonction, son volume, son poids, ses précautions d’emploi, la période de conservation possible après son ouverture qui est désignée par un pot ouvert et un nombre en dessus comme 12M pour indiquer douze mois.
Il faut aussi respecter des normes d’écriture. En effet, il faut mentionner les ingrédients selon l’ordre croissant de leur contribution (volume) dans le produit. Vous auriez sans doute remarqué que la majorité des produits de beauté mentionnent le nom ‘aqua’ en premier. Aqua signifie l’eau qui contribue en grande partie dans la plupart de ces produits. Sachez aussi que les actifs qui font le buzz pour leurs grands effets ne constituent qu’un petit pourcentage de la composition des produits.
Vous trouverez les produits naturels sont inscrits en latin et les substances chimiques sont mentionnées en anglais. Les ingrédients sont répertoriés par l’INCI, International Nomenclature of Cosmetics Ingredients. En donnant évidement leurs foncions et contre-indications.

De quels produits faut-il se méfier ?
Il y’a beaucoup de produits dont il faut se méfier, non mais vraiment beaucoup ! Que ce soit pour des effets toxiques, des risques de cancer ou des dangers pour l’environnement, on entend souvent des scandales sanitaires qui nous donnent la chair de poule. Mais on se blâme aussi car nous ignorons les contenus des produits que nous utilisons. Mais voici des ingrédients qui sont plus au moins dangereuses sous différents aspects.

VOIR PLUS:  8 usages surprenants de l’aspirine dont vous n’avez probablement jamais entendu parler

Les silicones :
Vous ne trouverez jamais mentionné le nom silicone sur une étiquette. Mais vous trouvez plusieurs substances qui se terminent par ‘one, xane, cone’. Comme le dimethicone. Ces composants sont dangereux pour l’environnement car ils sont peu biodégradables et peuvent causer la pollution. Mais il s’avère aussi qu’ils ne réparent les cheveux qu’en surface et ferment les pores.

Les parabens :
Ces conservateurs chimiques sont utilisés par les fabricants de cosmétiques depuis les années 1920. Certains scientifiques disent que les parabens causent le cancer et trop allergènes. Mais malgré ceci, rien n’a été vraiment démontré. Pour les reconnaître, faites attention aux mots se terminant par zoate ou ceux contenant praben comme methylparaben.

Les paraffines :
Certains scientifiques les accusent de provoquer les boutons et boucher les pores de la peau. Ceci puisqu’ils sont des dérivés de la pétrochimie. Elles sont surtout dangereuses pour les peaux acnéiques :

Les huiles minérales :
Les huiles minérales servent à hydrater et stabiliser la formule. Elles sont remplacées par des huiles végétales dans les produits cosmétiques bios.

Les PPG ou PEG :
Ce sont des dérivés de la pétrochimie et sont fabriqués grâce à l’oxyde d’ethylène. Ils sont aussi connus par ‘les polymères’. Aucun danger n’a été prouvé pour l’instant. Tout ce qu’on sait, c’est que ces substances étaient utilisées à l’origine pour créer des gaz de combats ! Ils sont mentionnés sous le nom de propylène ou polyéthyléneglycol. Sachez aussi que les produits bios n’en contiennent pas.

Les phtalates :
Ces substances se trouvent dans les vernis à ongles, les parfums et quelques produits coiffants. Le danger soupçonné des phtalates est énorme : Perturber le développement hormonal chez les femmes et favoriser la stérilité masculine. Ils sont de plus en plus interdits, comme en Europe où une seule est encore autorisée.

Les SLS :
Pour les retrouver sur les étiquettes, cherchez ALS et Lauryl sulfate de Sodium. Ce sont des émulsifiants contenus dans les gels douche et shampoings. Les shampoings contenant les SLS peuvent assécher les cheveux frisés. Les SLS sont aussi accusés de causer des irritations et des allergies.

VOIR PLUS:  Produits de beauté : les femmes payent 4% plus cher que les hommes

Le formaldéhyde :
Pour son effet endurcissant, il est très utilisé dans les vernis à ongles. Le formaldéhyde est dérivé du formol qui est accusé de provoquer des irritations et même des cancers. Ce composant est encore utilisé, mais les fabricants de cosmétiques essayent de créer des formules sans formaldéhyde.

Les chlorates d’aluminium et les sels d’aluminium :
Les sels d’aluminium est accusé de provoquer certains cancers et développer l’Alzheimer. Ils sont contenus dans les déodorants en aérosol. Vaut mieux utiliser les déodorants qui n’empêchent pas la transpiration comme les déodorants bille à pierre d’alun.

Que penser des produits cosmétiques bios ?
Les cosmétiques bios sont très en vogue et beaucoup de marques connues en tendance à en fabriquer. Mais faut faire confiance à ces produits parce qu’ils sont qualifiés de bios, et sont-ils vraiment bios ? Ce qu’il faut faire, c’est de lire l’étiquette. En effet, il faut toujours lire l’étiquette, bio ou pas bio ! Vous trouverez que les plantes et les produits naturels sont mentionnés par leurs noms latins.
Il ne faut pas aussi croire sur parole tout produit certifié bio, car certains labels délivrent ce titre pour uniquement 10% d’ingrédients biologiques. Il y’a même des labels payants. Rappelez-vous aussi que tous les produits naturels ne sont pas forcément bons pour nous, on peut développer des allergies pour certains produits par exemple. Les cosmétiques bios sont souvent mentionnés d’hypoallergéniques, mais ce n’est pas toujours vrai. Si vous êtes allergiques à la lavande, allez-vous utiliser un savon bio à la lavande!

Que faut-il retenir et que faut-il faire ?
Si on vous a présenté toutes ces informations, ce n’est pas pour vous faire fuir devant n’importe quel produit de beauté. Mais pour que vous soyez prudents et apprenez à bien choisir. Les produits inoffensifs sont bien plus nombreux que les produits dangereux.
Dorénavant, il faut lire les étiquettes, vérifier le pourcentage des substances plus au moins soupçonneuses contenues dans les produits. Si le pourcentage est élevé, il faut bien sûr s’en méfier, sinon vous pourriez tolérer un pourcentage minime. EN attendant des cosmétiques sans risques, sans dangers, peut-être en 2020, ou 30…On ne sait pas trop !