Choses à ne pas faire : 5 conséquences qui se produisent quand...

Choses à ne pas faire : 5 conséquences qui se produisent quand vous résister à votre envie d’uriner…

680
PARTAGER

Vous avez surement déjà résisté(e) à une envie d’uriner, soit parce que vous n’aviez pas de toilettes à proximité, soit parce que vous étiez en train de faire quelque chose que vous ne pouviez ou ne vouliez pas interrompre. Vous pensez que c’est totalement inoffensif, mais ça peut provoquer certains problèmes de santé : votre organisme se voit dans l’impossibilité d’éliminer les déchets toxiques qui l’encombrent.

Le besoin d’uriner est un besoin vital, biologique et indispensable pour évacuer tout ce que le corps rejette. Très souvent, le besoin d’uriner tombe très mal au moment où l’on a beaucoup de choses à faire, et c’est difficile de ne pas le retenir…

Pourquoi retient-on notre besoin d’uriner ?  

Quand la vessie est remplie de liquide et de déchets, elle exécute l’ordre du corps pour l’évacuer. Cette exécution devra se faire au moment où on a envie d’uriner. Si vous vous trouvez devant un jury, en plein entretien d’embauche, pendant votre mariage ou pendant un examen, vous retenir d’uriner est l’unique alternative qui s’offre à vous, mais est-ce une habitude sans conséquences sur la santé ?

Se retenir d’uriner peut provoquer de graves infections urinaires, des infections bactériennes qui affectent souvent le conduit urinaire et qui sont provoquées par les germes de l’urine présentes trop longtemps dans la vessie.

CYSTITE. Les femmes sont particulièrement touchées par une inflammation des parois de la vessie (appelée cystite), qui entraîne douleur au bassin et brûlure et douleur au moment d’uriner. L’inflammation est provoquée par la prolifération de bactéries intestinales de type Escherichia coli, nombreuses aux environs de l’anus, dans la région vulvaire (elles remontent par l’urètre).

5 conséquences quand vous retenez l’envie d’uriner :

1. Risque d’infections

L’urine contient des substances toxiques dont notre corps n’a pas besoin, de sorte que le fait de les retenir dans l’urine de la vessie expose l’organisme à des risques d’infections, à cause des dépôts d’ammoniaque et d’acides que contient la vessie.

2. La vessie s’élargit :

Lorsque la vessie est saturée, les récepteurs du cerveau se déclenche immédiatement et sonne l’alarme à cet ordre pour signaler le besoin d’aller aux toilettes. si vous vous habituez à retenir l’urine, il y aurait un risque que votre vessie se creuse et endommage ses parois internes.

3. Formation des calculs rénaux :

Croyez-le ou non, mais l’habitude de retenir en permanence votre envie d’uriner finit par favoriser la formation de calculs rénaux. Ces mini-cristaux sont constitués de calcium, du phosphate, du magnésium ammonium, et éventuellement des pierres sont formées accompagnées d’une douleur insupportable.

4. Apparition du reflux vésico-urétéral :

Survient lorsque l’urine est longue stockée dans la vessie, et au lieu de disposé à l’extérieur revient automatiquement aux reins et de l’urètre, ce qui provoque des infections diverses dans ces domaines.

5. Apparition des crampes, malaise et fatigue :

A force de retenir votre envie d’uriner, votre corps deviendra insensible à ce besoin et sera exposé à de la fatigue extrême, un grand malaise et des crampes au niveau des jambes et des cuisses. Cette habitude nuit à l’abdomen et vous sentirez des étourdissements, des crampes pendant toute la journée.

Astuces Naturelles