Chirurgie, opérations et tabac : Attention dangers

Chirurgie, opérations et tabac : Attention dangers

PARTAGER

Une étude suédoise présentée au cours du 85 é congrès de chirurgie orthopédique en Novembre 2010 à révélé que renoncer à la cigarette durant les semaines qui précèdent une intervention chirurgicale permet de réduire les risques de complication.
2 millions de fumeur sont opérés chaque année en France et risquent de complications.

Les complications liés au tabac lors d’une intervention chirurgicale

Complications générales

Le tabagisme augmente les risques infectieux, respiratoires et cardiaque ainsi que celui d’être transféré en réanimation.

Complications chirurgicales

Les complications chirurgicales augment la durée d’hospitalisation des fumeurs de 2 à 3 jours en moyenne.

  • Risques liés à une mauvaise cicatrisation augmentés de 200 à 400%.
  • Risques de lâchage de suture digestive.
  • Risques d’éventration….Liste non exhaustive.

Tabagisme passif chez l’enfant opéré

Les complications respiratoires survenant chez un enfant opéré pour des raisons ORL sont plus importantes chez les enfants soumis au tabagisme passif de leurs parents ou leurs proches et ces manifestations augmentent en fonction de l’importance du tabagisme passif.

Risques liés à l’anesthésie

La survenue de complications respiratoires et cardiovasculaires est plus importante au cours de l’anesthésie chez les personnes fumeuses.

Journal Des Femmes

VOIR PLUS:  Les dangers du tabac : effets sur la peau