C’est quoi un bon masque pour les mains ?

C’est quoi un bon masque pour les mains ?

PARTAGER

Dès que les températures baissent, nos mains sont mises à l’épreuve. Pour les nourrir, on a l’habitude d’appliquer une crème spécifique. Mais il existe aussi des soins plus réparateurs, ce sont les masques.

 » Très exposées aux agressions extérieures, les mains ont une peau aussi fine que celle du visage. Il faudrait donc adopter la même routine de soin que pour le visage : une crème en application quotidienne et un masque une à deux fois par semaine, explique le Dr Paola Dal Corno, responsable recherche et développement de Mavala et à Alexandra Falba, directrice de la formation France de Opi. Voire en soin d’attaque lorsqu’on a des soucis d’irritation, de pigmentation (taches) ou de nutrition. Les masques peuvent contenir des actifs plus fortement dosés qu’une crème pour les mains. On les utilise de préférence le soir avec des gants ou du film alimentaire, afin de mieux faire pénétrer les actifs. « 

Ce qu’il doit contenir

Des agents hydratants. Ils peuvent être de différentes origines. Le plus courant est la glycérine (ou glycérol), véritable piège à eau qui hydrate fortement en surface. Mais ce peut être aussi du squalane, tiré des olives, des sucres comme les glycols ou même de l’acide hyaluronique.

Des agents nourrissants et relipidants. Ce sont des acides gras essentiels et des céramides, riches en oméga-3 et 6, pour reconstituer la barrière cutanée, qui sont d’origine chimique (acide palmatique, acide stéarique) ou naturelle (beurre de karité et huiles d’argan, d’abricot, et de noisette).

VOIR PLUS:  Un masque de nuit pour se réveiller aussi ravissante qu’une princesse

Des agents cicatrisants. Tel l’aloe vera pour lutter contre gerçures et crevasses ou apaisants, comme le bisabolol, l’allantoïne ou l’huile essentielle de lavande pour éviter les tiraillements.

Et aussi…

Des silicones ou huiles minérales. Souvent décriés, car occlusifs, ils permettent de mieux faire pénétrer les actifs et, si on les utilise en couche fine le matin, de faire barrière et de protéger les extrémités des agressions climatiques ou chimiques.

Des vitamines. Essentiellement la vitamine E (tocophérol) à la fois hydratante et anti-oxydante, B5 (panthénol) hydratante et anti-inflammatoire et B3 protectrice.

Des anti-oxydants pour protéger les mains des radicaux libres et du vieillissement (extraits de raisin, de thé, vitamine E).

Des actifs régénérants et anti-âge. Ce sont des huiles aux vertus anti-âge comme l’huile d’argan, des glycoprotéines.

Des actifs anti-taches, notamment des isoflavones de soja ou de l’acide kojique.

Des agents exfoliants. Mécaniques (granules de noyau d’abricot…) ou chimiques (acide glycolique, lactique…) pour les masques à la fois exfoliants et hydratants.

L’ingrédient à surveiller

L’alcool. Parfois utilisé comme conservateur, notamment par certaines marques certifiées bio (Ecocert ou Natrue), il irrite et dessèche la peau.

Source: TopSanté