CECI est utilisé par toutes les femmes malgré qu’il double le risque...

CECI est utilisé par toutes les femmes malgré qu’il double le risque du cancer des ovaires

899
PARTAGER

Bien que le vagin se nettoie lui-même, 25% des femmes prennent une douche vaginale pour le nettoyer, ce qui double le risque du cancer des ovaires. Selon des études américaines récentes, la douche des parties intimes chez la femme est en effet liée à des infections vaginales, voire au risque de tumeurs ovariennes…

« Tandis que les gynécologues exhortent les femmes à ne pas évaporer leur vagin avec un hydropulseur, certains y voient un avantage pour la santé, comme l’hygiène », explique Joelle Brown, une épidémiologiste, et ajoute qu’il est essentiel d’arrêter la douche des parties intimes.

Qu’est-ce que la douche vaginale ?

La douche vaginale est l’introduction dans le vagin d’eau pure ou d’une solution d’eau contenant un produit antiseptique, un médicament ou du vinaigre.

La douche vaginale peut être effectuée à l’aide d’une poire à embout ou d’un sac à lavements. Longtemps utilisée comme moyen contraceptif, la douche vaginale est aujourd’hui largement déconseillée même à titre de geste d’hygiène ponctuel ou quotidien.

Elle perturbe la flore vaginale et peut être à l’origine d’infections de l’utérus ou des trompes de Fallope. La douche vaginale est accusée d’augmenter les risques de grossesse extra-utérine et de stérilité féminine.

Une étude américaine a finement établi une connexion entre la douche vaginale et le risque redoublé de se retrouver avec un cancer de l’ovaire…

Voici pourquoi la douche vaginale est une méthode qui double le risque de développer un cancer de l’ovaire :

Une tumeur à l’ovaire est une tueuse silencieuse qui ne montre aucun symptôme jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour la traiter. Une analyse récente d’une étude publiée dans la revue Epidemiology, avec la participation de plus de 41 000 femmes aux États-Unis et à Porto Rico depuis 2013, a fait état d’une étude dans laquelle des femmes étaient âgées de 35 à 74 ans, et ayant une sœur souffrant d’un cancer du sein.

En 2014, 154 sujets ont été diagnostiqués avec une tumeur ovarienne. Les femmes qui ont eu recours aux douches vaginales un an avant le début de l’étude avaient doublé leur risque du cancer de l’ovaire et le lien était encore plus fort chez les femmes qui avaient des antécédents familiaux de cette maladie (cancer).

Clarice Veinberg de l’Institut de recherche en santé environnementale de la Caroline du Sud dit qu’aucune étude précédente avait découvert auparavant cette connexion entre la douche et le risque du cancer des ovaires. Elle dit aussi qu’il n’y a aucune raison d’avoir recours aux douches vaginales tant que le vagin se nettoie naturellement. Dans ce sens, l’eau perturbe l’intérieur de l’équilibre naturel de cette zone et provoque des infections bactériennes qui peuvent nuire à votre santé reproductive.

Aujourd’hui, les femmes américaines ayant entre 15 à 44 ans ont régulièrement recours à cette méthode !

Afin d’éviter ce type de problème de santé, vous devez nettoyer le vagin uniquement avec de l’eau chaude et du savon et ne jamais utiliser de parfums, de gels ou de lotions qui peuvent faire plus de mal que de bien.

Mesdames, partagez au maximum pour alerter votre entourage du danger d’une telle pratique !

Source: Astuces Naturelles