Cancer de l’ovaire : 6 signes avant-coureurs du « tueur silencieux »...

Cancer de l’ovaire : 6 signes avant-coureurs du « tueur silencieux » que les femmes ne doivent jamais ignorer

PARTAGER

Le cancer de l’ovaire est un problème de santé très fréquent chez les femmes. D’après les statistiques de l’OMS, plus de 20 000 femmes sont diagnostiqués du cancer de l’ovaire par an. C’est un problème de santé dont les chances de survie augmentent avec le diagnostique précoce.

Surnommé le tueur silencieux, le cancer de l’ovaire représente le cinquième cas de cancer le plus répandu chez les femmes. C’est une maladie très souvent diagnostiqué tardivement, ce qui contribue à rendre le traitement plus difficile. Pourtant, il existe certains signes précurseurs qui peuvent être énonciateurs de la maladie. Faites en la découverte dans cet article.

Ce qu’il faut savoir sur le cancer de l’ovaire :

Faisant partie de l’appareil reproducteur de la femme, les ovaires sont deux organes de la taille d’une amande qui se trouvent de chaque coté de l’utérus. En général, le cancer de l’ovaire survient lorsque des cellules initialement normales, se transforment et se multiplient de façon anarchique, jusqu’à former une tumeur maligne.

Comme déjà expliqué, le cancer de l’ovaire est le cinquième cas de cancer que l’on retrouve plus chez les femmes. Dans la plupart des cas, il concerne les femmes âgées de plus de 45 ans, ce qui fait de l’âge un des facteurs de causalité de ce problème de santé.

VOIR PLUS:  Les 9 signes de cancer du col de l’utérus à connaître

Cependant, en plus de l’âge, d’autres facteurs sont également à prendre en compte. Il s’agit entre autres des antécédents familiaux, les mutations héréditaires de gêne, le surpoids mais aussi l’absence de grossesse. Détecté tôt, le cancer de l’ovaire peut être facilement soigné. Mais le problème est que les symptômes sont parfois tardifs et peu spécifiques.

Faites attention à ces 6 signes, car ils peuvent être énonciateurs du cancer de l’ovaire :

1. Douleurs de dos fréquente :

Il peut y avoir de nombreuses causes de maux de dos. Mais si vous avez la certitude que vous ne souffrez pas de maux et d’inconforts physiques, comme la souche des ligaments, l’ostéoporose, l’arthrite ou les irrégularités du squelette, alors il est préférable de se faire examiner par votre médecin.

2. Douleur dans le bas-ventre ou dans la région pelvienne :

Si vous ressentez une douleur constante dans la région abdominale inférieure, ou si vous ressentez fréquemment une lourdeur dans votre région pelvienne, vous devriez vérifier avec votre médecin pour comprendre les causes de ces symptômes.

3. Cycles menstruels très anormaux :

Statistiquement, plus de femmes de plus de 55 ans sont diagnostiqués avec un cancer de l’ovaire. Cependant, vous n’avez pas besoin d’être post-ménopausique afin de développer un cancer de l’ovaire.

VOIR PLUS:  Voici comment activer vos hormones, brûleuses de graisse, sans faire d’exercices…Une méthode géniale !

Selon Healthline, les cancers gynécologiques peuvent se produire chez les femmes plus jeunes, aussi même chez celles qui n’ont pas encore eu leur première règle.  Si vous éprouvez des saignements vaginaux anormaux, ou un changement radical dans votre cycle menstruel, il est préférable de prévenir votre médecin afin de faire des tests approfondis.

4. La fatigue excessive :

Avec l’essoufflement, les nausées et une perte accrue d’appétit, la fatigue extrême est l’un des symptômes les plus courants chez les personnes qui ont  le cancer de l’ovaire. Si vous ressentez une  fatigue pareille, veuillez prendre contact avec votre médecin.

5. la satiété précoce :

S’il vous arrive de vous sentir très vite rassasié sans que vous ayez mangé suffisamment d’aliments, cela peut aussi être un signe énonciateur du cancer de l’ovaire. On pourrait penser que cela relève d’un problème digestif, mais il peut aussi relever du cancer de l’ovaire.

6. Sexe douloureux :

La douleur pendant les rapports sexuels peut aussi être un signe énonciateur du cancer de l’ovaire. La douleur peut s’accompagner de pression dans la région pelvienne ainsi qu’une envie pressente d’uriner.

Astuces Naturelles