Botox: Injecté dans les rides, il circule jusqu’au cerveau

Botox: Injecté dans les rides, il circule jusqu’au cerveau

PARTAGER

Après injection dans les rides du visage, le Botox se dirigerait directement vers le cerveau ou même dans la moelle épinière, selon une récente étude publiée dans le Journal of Neuroscience.

S’interrogeant sur le devenir de la toxine botulique une fois celle-ci injectée dans le corps, une équipe de chercheurs australiens, britanniques et français a, en effet, choisi de suivre le trajet de la célèbre molécule dans l’organisme grâce à une technique de microscopie électronique avancée. Résultat: le Botox circulerait via les nerfs jusqu’au système nerveux central.

Les scientifiques ne sont pas alarmistes
Malgré cette découverte, les scientifiques ne semblent pas inquiets. Selon eux, les risques liés à la présence de la toxine botulique dans le système nerveux dépendent des doses de substance susceptibles de se retrouver dans le cerveau. «Le botox est un traitement sans danger, qui est utilisé depuis plus de vingt ans. Il n’engendre aucun effet indésirable, en dehors de la paralysie locale, et est un fantastique médicament pour traiter les maladies entraînant une hyperactivité musculaire», confie ainsi à Top Santé, Frédéric Meunier, coauteur de l’étude.

Autorisée en France depuis 2003, l’injection de toxine botulique entraîne effectivement une paralysie des muscles du visage. Une paralysie à l’origine de ce coup de jeune et donc l’atténuation des rides, qui, elles, ont besoin, en moyenne, de Botox tous les six mois pour être comblées.

VOIR PLUS:  Faites vous-même un masque de lutéine – Botox naturel à effet instantané

Source:20 Minutes