Avez-vous déjà cuisiné avec du papier aluminium ? Si c’est le cas,...

Avez-vous déjà cuisiné avec du papier aluminium ? Si c’est le cas, lisez ceci

PARTAGER

Comme son nom l’indique, le papier aluminium est fabriqué à partir d’aluminium, un métal présent naturellement sur Terre mais aussi dans divers produits usuels ce qui porte à controverse. D’un point de vue économique, le papier aluminium est utilisé quotidiennement pour la cuisine ce qui en fait un produit répandu et rentable pour les industriels. Mais d’un point de vue santé qu’en est-il vraiment ?

Allant du vaccin aux soins cosmétiques en passant par l’eau du robinet, l’aluminium a souvent été jugé inoffensif en raison de sa faible absorption intestinale par voie orale. Mais différentes études ont montré, au fil du temps, que l’usage du papier aluminium est dangereux. Découvrez alors les risques de santé liés à son utilisation !

Les risques liés à l’utilisation de papier aluminium en cuisine :

Quand le papier aluminium est exposé à de hautes chaleurs, le métal pénètre dans les aliments et cela affecte notre santé. Une surconsommation de ce métal est néfaste :

Pour le cerveau

L’accumulation de l’aluminium dans le cerveau engendre une toxicité au niveau des neurones. L’utilisation du papier aluminium est un facteur de risque concernant les maladies dégénératives et notamment dans le développement de la maladie d’Alzheimer car le taux de croissance des cellules cérébrales diminue considérablement.

VOIR PLUS:  Recette : Barres Ultra Vitaminées pour renforcer le système immunitaire

Pour les os

Bien que le calcium soit préconisé dans la croissance osseuse, associé à l’aluminium, ce duo engendre la déminéralisation des os. En effet, cela est provoqué par l’accumulation d’aluminium dans les os et le taux élevé de calcium dans le sang. Plusieurs personnes souffrent de ses effets néfastes qui entraînent une réduction de l’épaisseur des os, une diminution des parathormones agissant sur les reins, l’intestin et les os ainsi qu’un risque élevé de troubles cardiovasculaires.

Pour les poumons

Inhalé, même en petite quantité, l’aluminium est plus difficile à nettoyer lorsqu’il passe par les poumons et le système respiratoire. Être fortement exposé à ce métal est un facteur de risque de cancers broncho-pulmonaires.

C’est pourquoi, il est impératif d’essayer de remplacer le papier aluminium par d’autres moyens de cuissons et de conservations alimentaires pour préserver notre capital santé.

Remplacer le papier aluminium :

Voici quelques méthodes alternatives pour remplacer le papier aluminium lors de la cuisson ou de la conservation des aliments :

Les emballages biologiques

Pour conserver vos denrées alimentaires, privilégiez les emballages biologiques à base de cire d’abeilles réutilisables. Favorisez également la récup’ en utilisant vos pots de verre, ceux de la confiture et des sauces par exemple, et utilisez aussi des chutes de tissus ou des torchons pour créer des pochons qui servent à emballer vos aliments.

VOIR PLUS:  Astuce pour enlever une tache de feutre

La vaisselle éco-responsable

Il existe désormais de la vaisselle éco-responsable à base de céramique ou de mélamine qui remplace les fameuses boîtes en plastique par des boîtes de conservation sans Bisphénol A et sans phtalates, des substances cancéreuses et nocives pour la fertilité de l’homme. Ce nouveau type de vaisselle allie plaisir décoratif et santé comme l’illustre la marque danoise Rice, disponible chez divers distributeurs en France. Pensez également aux ustensiles en plastiques biologiques à base de produits fabriqués à partir d’amidon de maïs ou de la pomme de terre.

Les papillotes

Le principe de la papillote est une façon de cuire les aliments à l’étouffée. Cette cuisson à la vapeur permet de conserver les bienfaits des aliments mais sachez qu’il existe d’autres méthodes que d’utiliser du papier aluminium comme celle d’utiliser une feuille de brick ou une feuille de bananier. Pensez également à la feuille de chou ou de vigne pour des recettes de papillotes naturelles et bonnes pour la santé !

Santé+