Attention : Les femmes ont régulièrement ces 4 habitudes que tous les...

Attention : Les femmes ont régulièrement ces 4 habitudes que tous les gynécologues interdisent de faire…

1264
PARTAGER

Comme chaque femme dans ce monde, il y a un certain nombre de services que vous attendais de votre gynécologue, le seule spécialiste habilité à vous les assurer. Cependant, il est possible qu’une femme se prenne la tête avec certaines habitudes que son gynécologue lui interdirait sans la moindre hésitation. Dans cet article, découvrez quelques unes…

Un gynécologue est aussi bien conseiller que médecin des parties intimes de la femme. C’est celui qui veille à votre santé vaginale et génitale et vous recommande telle ou telle habitude si jamais vous faites des erreurs à votre insu.

Pourquoi faut-il régulièrement consulter un gynécologue ?

La première visite chez le gynécologue précède en général le premier rapport sexuel. Certes, il est possible d’y aller plus tôt pour des problèmes particuliers comme des règles douloureuses par exemple. Une consultation de routine chez le gynécologue dure 30 minutes environ.

La visite de routine est recommandée au moins une fois par an. Durant la grossesse, une visite mensuelle s’impose. Si vous utilisez le stérilet comme contraception, vous devez faire une visite semestrielle. En cas de problème, de malaise ou de doute, il vaut mieux vous y rendre directement.

Les rapports sexuels douloureux pourrait être causé par un certain nombre de raisons possibles, parmi lesquelles une infection vaginale, la constipation, les fibromes, l’endométriose et les kystes ovariens, que seul(e) un ou une gynéco pourrait vous diagnostiquer, comme l’explique Michelle Germain, Médecin chef de la division de gynécologie à MedStar Good Samaritan Hospital à Baltimore.

Ci-dessous, Vous pourrez lire le top 4 des habitudes qu’une femme ne doit jamais faire et que tous les gynécologues du monde interdisent sans détour ni ambages…

Voici 4 habitudes qu’une femme ne doit jamais faire selon d’avis de tous les gynécologues du monde :

1. Garder des vêtements de sport en sueur :

Vous êtes plutôt du genre occupée et vous ne trouvez même pas le temps de vous changer après le sport ou les courses ? Sachez que si vous restez avec les mêmes vêtements en sueur après de grands et longs efforts, vous courrez un grand risque.

Chaque femme devra immédiatement retirer ses vêtements de sport en sueur parce que la levure a tendance à croître dans les milieux chauds et humides et peut conduire à une infection vaginale indésirable. En fait, les infections à levures, les irritations, les rougeurs et la vaginite sont des conséquences directes de ce type d’habitude néfaste et les gynécologues  recommandent de mettre de mettre au moins des vêtements avec du tissu qui évacue l’humidité (100% des sous-vêtements en coton).

2. Supposer que les saignements menstruels abondants sont normaux :

Peu importe votre âge ou votre proximité de la ménopause, n’improvisez jamais quand il s’agit d’évaluer votre état de santé et surtout, ne comptez jamais sur les tampons pour vous éviter les douleurs et le malaise des règles.

La perte de sang moyenne pendant toute une période menstruelle (généralement s’étalant de 3 à 7 jours pour la plupart des femmes) devrait être d’environ 80 millilitres ou 5 cuillères à soupe, dit Kevin J. Lee, un gynécologue exerçant à MedStar Good Samaritan Hospital à Baltimore.

En cas de saignements abondants, consultez votre gynécologue avant de suivre le moindre traitement anti-inflammatoire non stéroïdien (comme l’ibuprofène et le stérilet Mirena) l’une des méthodes multiples de traiter les saignements abondants.

3. Diagnostiquer soi-même une infection à levures :

Beaucoup de femmes achètent directement des médicaments contre les infections à levures sans jamais consulter un gynécologue. Au premier signe de pertes vaginales ou suite à des démangeaisons, faites-le savoir à votre gynécologue et ne déterminez jamais l’origine de votre trouble, car vous n’êtes tout simplement pas médecin et vous n’avez aucune habilité à faire des diagnostics d’ordre génital. 

Très souvent, certaines infections imitent les infections à levures comme les infections bactérienne; le latex, le spermicide, ou d’autres allergies de contact et éventuellement les infections sexuellement transmissibles.

4. Répondre à votre téléphone portable pendant les test (Scanners, radios,…) :

Lorsque vous êtes sur le point de faire des examens (Scanners, radios, échographie,…), n’utilisez jamais un téléphone portable et ne faites jamais une consultation via une vidéo-conférence comme le font certains spécialistes de nos jours.

Source: Astuces Naturelles