Allergie aux chaussures : les symptômes et les solutions

Allergie aux chaussures : les symptômes et les solutions

PARTAGER

Comment se manifeste l’allergie aux chaussures, une réaction beaucoup plus fréquente qu’on l’imagine, et que peut-on faire pour limiter les risques ?

Selon une étude menée auprès de dermatologues de trois universités belges (KUL, UCL et ULB), il apparaît que quelque 70% des personnes souffrant de ce type d’allergie sont des femmes et que l’âge moyen tourne autour de 35 ans.

Les symptômes

• eczéma

• ampoules

• rougeurs

• gonflement

• lésions squameuses (comme des écailles)

• démangeaisons

Les atteintes concernent surtout le coup de pied et les orteils. En cas d’allergie au caoutchouc (semelle), on peut observer des irritations et des démangeaisons affectant la plante du pied ou à l’endroit où une bande de cuir recouvre le pied (allergie au chrome, utilisé pour tanner le cuir). Lors d’une allergie au nickel, il faut se méfier des fermetures, pressions et boucles métalliques en contact avec le pied.

Que faire ?

En tout premier lieu, si on se sait allergique à un matériau donné, il est nécessaire de s’assurer qu’il n’est pas présent dans la chaussure (mais ce n’est forcément facile à déterminer).

• Des fabricants proposent des chaussures hypoallergéniques (exemptes de chrome et de nickel, en particulier).

• Porter des bas ou des chaussettes.

VOIR PLUS:  Vous ne le savez pas encore, mais ces choses provoquent le mal à la tête, Surtout la 4ème…

• Faire attention à ne pas mouiller les chaussures et lutter contre la transpiration : l’humidité favorise ces allergies.

On rappellera que les allergies au chrome et au nickel peuvent se manifester ailleurs sur le corps, suite au contact de la peau avec le bracelet d’une montre, des gants, une ceinture, un siège de voiture (sur lequel on s’assied en short ou en jupe courte…), un porte-clés…