8 raisons (autres que vos règles) pour lesquelles vous saignez

8 raisons (autres que vos règles) pour lesquelles vous saignez

248
PARTAGER

La métrorragie est le nom scientifique du saignement génital qui survient en dehors des règles. Et quoi de plus déconcertant qu’une tache rouge sur votre culotte ? Surtout, quand vous êtes sûre que ce n’est pas la période de vos règles. 

Dr Natasha Johnson, spécialiste en obstétrique à Brigham and Women’s Hospital déclare qu’il est impossible de savoir si vous avez juste affaire à un dérèglement ou à autre chose, à moins de vous rendre chez votre gynéco.

En attendant de consulter votre médecin pour plus de précisions, voici quelques raisons possibles de ces saignements :

Vous êtes enceinte

Selon l’American Pregnancy Association, 20% des femmes saignent durant les 12 premières semaines de leur grossesse. Le médecin vous fera un test pour savoir. Si vous êtes effectivement enceinte, la couleur du sang sera plus claire que celle des règles.

La faute à vos médicaments

Les anticoagulants sont connus pour provoquer des saignements et des menstruations plus abondantes. Des compléments alimentaires comme le ginkgo biloba (booster naturel) ont également des effets fluidifiants sur le sang. Une autre raison pourrait être la pilule que vous prenez. Si vous venez de la commencer et que vous remarquez ces saignements, parlez-en à votre gynéco.

Vous avez une MST

Il est difficile d’identifier une MST. Souvent, elle se manifeste sans provoquer de symptômes. Mais si vous saignez du vagin, spécialement après un rapport sexuel, vous avez peut-être la gonorrhée ou la chlamydia. Ces maladies sexuellement transmissibles (en plus de la trichomonase et du papillomavirus) peuvent causer des inflammations. Et quand le col de l’utérus est infecté, il peut saigner.

Vous portez un stérilet

Le stérilet peut être à l’origine de saignements anormaux. Près de 25% des femmes qui en ont un, remarquent que leurs règles deviennent plus abondantes et plus longues. La raison ? Le stérilet contient une petite quantité de lévonorgestrel, un progestatif de synthèse qui bloque l’ovulation. Cette hormone peut provoquer des saignements pendant les 3 à 6 premiers mois au moins. Il se peut aussi que le stérilet ait bougé ou ne soit pas bien placé.

Quelque chose ne va pas avec votre thyroïde

Comme tout trouble qui affecte le sang, l’hyperthyroïdie peut être la cause de saignements car elle provoque un dérèglement hormonal.

Vous avez fait l’amour de manière agressive

Parfois, le sexe peut provoquer des saignements. Soit vous y êtes allés un peu trop fort, soit votre sexe n’était pas assez lubrifié. Si ces quelques gouttes de sang ne vous dérangent pas plus que ça (et que vous en connaissez la cause), inutile de consulter, ça partira tout seul. Mais la prochaine fois, allez-y plus doucement pour ménager vos parties intimes (ou alors gardez toujours un lubr1fiant de côté).

Vous souffrez du syndrome ovarien polykystique (SOPK) 

Trouble où les ovaires enflent car ils se remplissent de petits kystes. En résulte un déséquilibre hormonal qui entraîne des saignements irréguliers. Il est caractérisé par une légère hausse de testostérone qui empêche l’œstrogène d’agir normalement. Voici quelques symptômes : menstruations longues et abondantes, irrégulières et très espacées.

Peut-être le cancer 

Si vos saignements sont alarmants, prenez-les au sérieux car ils peuvent indiquer un pré-cancer ou un cancer de l’utérus ou du col utérin. Soyez particulièrement attentive si vous êtes prédisposée à le contracter. Votre médecin fera des tests par précaution.

Source: Santé +