6 signes alarmants qui annoncent que vous aurez bientôt un AVC

6 signes alarmants qui annoncent que vous aurez bientôt un AVC

PARTAGER

On a tendance à penser que les accidents vasculaires cérébraux (AVC) arrivent brutalement, sans prévenir. Pourtant, plusieurs signes ne trompent pas. Savoir les reconnaître peut vous sauver la vie.

Qu’est-ce qu’un AVC ?

Un AVC est une interruption de la circulation sanguine dans le cerveau, ce qui fait que celui-ci n’est plus irrigué. Les cellules cérébrales ne reçoivent plus d’oxygène ni de nutriments, ce qui les endommage voire les détruit. Les AVC touchent plus de 150 000 personnes en France chaque année et 10 millions dans le monde, et personne n’est à l’abri : 20% des cas ont moins de 20 ans. Ils causeraient deux fois plus de morts que les accidents de la route et serait la première cause de mortalité chez les femmes.

Les facteurs qui augmentent les risques d’AVC sont multiples. On trouve en première position l’âge, viennent ensuite certaines maladies cardiaques, l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, le diabète, le tabagisme, la consommation d’alcool et la sédentarité.

Comment prévenir les AVC ?

Pour prévenir les AVC, il faut constamment surveiller sa pression artérielle. D’ailleurs, 10 millions de personnes sont hypertendues en France. Il faut également réduire le tabagisme, la consommation d’alcool, avoir une activité sportive régulière, combattre le mauvais cholestérol, et avoir une alimentation et un mode de vie sains. Il faut savoir que 90% des AVC sont causés par une mauvaise hygiène de vie.

Quels sont les signes annonciateurs d’un AVC ?

Voici les signes qui prouvent que vous risquez d’avoir un AVC prochainement. Ces signes sont discrets mais bien présents, c’est pourquoi il faut y faire particulièrement attention.

VOIR PLUS:  Comment préparer une limonade au thé vert pour perdre des kilos et des tailles

1. Migraines et céphalées

Les migraines trop fréquentes et les céphalées persistantes peuvent être un signe d’AVC proche. Dans ce cas, c’est la circulation sanguine qui commence à se bloquer car les canaux sont obstrués. Bien entendu, avoir mal à la tête ne veut pas obligatoirement dire que vous aurez un AVC, mais si votre douleur s’intensifie, mieux vaut consulter d’urgence.

2. Troubles de la concentration 

Tout ce qui touche le cerveau peut laisser des séquelles, notamment des troubles de l’attention et de la concentration. Parmi les signes, nous trouvons une incapacité sévère à se concentrer et à réfléchir raisonnablement. Vos capacités cognitives deviennent très faibles à cause d’un manque d’oxygène, et les choses les plus banales deviennent difficiles à faire comme prononcer des phrases sensées et complètes.

3. Vertiges 

Les vertiges peuvent être un signe d’alerte majeur, surtout si vous perdez la capacité à vous tenir debout ou vous lever, comme si vous étiez en état d’ivresse. Suite à cela, votre prononciation devient plus lente et plus difficile, une partie de votre visage commence à flétrir et l’explication est que le sang n’irrigue plus vos muscles faciaux.

4. Engourdissement et faiblesse

L’engourdissement des membres du corps et surtout des bras est l’un des signes précurseurs de l’AVC, surtout s’il est accompagné d’une faiblesse terrassante. La partie de votre corps qui s’engourdit est généralement du même côté que la partie du cerveau qui n’est plus irriguée. Si tel est le cas, il faut absolument se rendre aux urgences car c’est peut-être un début d’AVC.

VOIR PLUS:  Guide alimentaire canadien

5. Troubles de la vision

Tout comme les membres engourdis, la vision peut elle aussi être atteinte lors d’un AVC proche. Si soudainement votre vision devient double ou si vous perdez la moitié du champ visuel, il faut aller consulter pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un AVC.

6. Fatigue chronique

Il nous arrive tous d’être fatigués, mais si la fatigue devient récurrente et constante, cela peut annoncer un AVC proche. En cause, un cerveau non irrigué comme il faut. Si votre fatigue devient anormale, il faut s’inquiéter et aller consulter. La fatigue peut cacher un autre mal, c’est pourquoi il faut mettre fin au doute.

Tous les signes précédents doivent vous mettre la puce à l’oreille, surtout si vous en ressentez plusieurs à la fois, auquel cas, rendez-vous immédiatement dans un hôpital ou aux urgences.

Prévenir les AVC par l’alimentation

Les aliments à privilégier : fruits et légumes, herbes, aliments riches en potassium, les saumons et autres poissons gras car ils contiennent des omégas-3… Et toujours choisir des aliments frais.

Les aliments à éviter : charcuterie, fromages, produits laitiers gras, sel, plats tous prêts, alcool… Et bien évidemment tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la malbouffe/fastfood.

Santé +