6 choses indispensables à savoir avant de s’épiler le maillot

6 choses indispensables à savoir avant de s’épiler le maillot

659
PARTAGER

L’épilation du maillot est un geste indispensable pour toutes les adeptes du lisse et du pubis imberbe. En réponse aux critères de beauté de la société ou juste parce qu’elles préfèrent, les motivations varient ! Mais ce qui est sûr, c’est que l’épilation du maillot reste une opération délicate qui ne fait pas toujours l’unanimité. Voici 6 choses à ne pas ignorer avant de vous épiler le maillot.

Pour beaucoup d’hommes et de femmes, les poils pubiens rendent les parties intimes pas propres. Seulement, ces poils tant décriés ont une fonction bien plus importante.

Les poils pubiens facilitent non seulement le glissement durant les rapports sexuels, mais réduisent les frottements et jouent un rôle de barrière pour empêcher les bactéries de s’aventurer plus loin.

Mais pour des raisons esthétiques, certaines femmes leur mènent la vie dure et s’en débarrassent dès qu’ils apparaissent. Si vous aussi, vous en faites partie, alors cet article est pour vous. Voici 6 choses que vous devez savoir avant d’opter pour une épilation du maillot.

La fréquence d’épilation

Beaucoup de femmes ont cette fâcheuse manie d’éliminer les poils dès qu’ils montrent le bout de leur nez. Erreur ! La zone du maillot est une partie sensible qu’il ne faut pas épiler très régulièrement. Il est important d’espacer les séances d’épilation de deux à trois semaines, si vous utilisez la cire. De cette manière, les poils seront plus longs et donc faciles à arracher. Vous n’aurez donc pas besoin de passer dessus plusieurs fois, geste qui peut causer des irritations.

Attendre la repousse pendant 2 ou 3 semaines permet aussi de laisser la peau se reposer.

La méthode d’épilation

Il existe plusieurs méthodes d’épilation pour éliminer les poils pubiens et qui présentent des résultats différents. Chaque femme choisit la technique qui lui convient le plus et qui ne va pas agresser sa peau. Les plus douillettes et les peaux sensibles vont certainement opter pour le rasoir, tandis que les plus courageuses n’hésiteront pas à s’épiler à la cire chaude ou froide.

Le rasoir est sans conteste la solution la moins douloureuse et la plus facile, mais n’est certainement pas sans effets secondaires. Le rasage favorise l’apparition des boutons et des poils incarnés et peut occasionner des petites coupures qui peuvent s’infecter en cas de mauvaise hygiène. Aussi, après l’épilation au rasoir, les femmes ont généralement des démangeaisons ou des irritations.
L’épilation à la cire est quant à elle une méthode plus durable, puisqu’elle offre un toucher lisse pour au moins deux semaines. Douloureuse certes, mais elle contribue à affiner le poil, qui ne repousse pas dru.

Vérifier la température de la cire

Après avoir passé de longues heures à comparer les avantages et inconvénients de l’épilation à la cire, vous avez finalement pris votre courage à deux mains et avez décidé d’opter pour cette méthode. Vous avez même choisi la cire chaude !Seulement, avant de vous lancer, il est très important de savoir que comme pour le biberon pour bébé, il faut tester sa chaleur.

Avec la spatule, prenez un peu de cire et appliquez-la sur une petite partie de votre avant-bras. Si elle est trop chaude, il va falloir attendre qu’elle refroidisse pour éviter de vous brûler les parties intimes.

Vos poils doivent être un peu courts

Qu’il soit question de rasage ou épilation à la cire, veillez toujours à couper un peu vos poils aux ciseaux. Cette étape permet de faciliter l’épilation et peut même réduire la douleur.
Et si vous n’êtes pas une pro de l’épilation à la cire, avoir des poils beaucoup trop longs va vous rendre la tâche encore plus difficile.

Pas d’épilation le matin

Pour une épilation réussie, il est très important de prendre tout son temps. Cependant, beaucoup de femmes ont tendance à s’épiler pendant la douche du matin alors qu’elles sont pressées de sortir. Ainsi, elles sautent non seulement les étapes de soins avant et après épilation, mais peuvent aussi causer des boutons et rougeurs.

Il est généralement conseillé de s’épiler le soir, pour que la peau puisse s’en remettre pendant la nuit. L’hydratation après épilation est aussi une phase cruciale !

Les poils pubiens ne sont pas vos ennemis

Comme pré-mentionné, les poils pubiens jouent un rôle important dans la protection de cette partie intime. Ils permettent en effet de limiter les chocs et frottements et préviennent les infections.

Contrairement aux croyances populaires, les poils pubiens ne sont pas sales et ne favorisent pas la prolifération des bactéries pouvant causer des infections. C’est plutôt le fait de s’épiler le maillot intégralement qui rend cette partie intime plus exposée à ce genre de problème.
Il suffit d’avoir une bonne hygiène intime pour être propre, et l’épilation n’est absolument pas indispensable.

Santé +