4 solutions naturelles pour équilibrer sa tension

4 solutions naturelles pour équilibrer sa tension

121
PARTAGER

On parle d’hypertension lorsque plusieurs mesures dépassent 14/9. Si elle reste modérée, des solutions naturelles, associées à des mesures hygiénodiététiques, peuvent calmer le jeu.

L’aubépine, pour apaiser un tempérament anxieux

L’aubépine est utilisée pour son action régulatrice sur le rythme cardiaque et pour son effet apaisant et anxiolytique.

« Grâce à ces deux actions conjointes, elle convient bien aux personnes stressées, qui ont tendance à avoir despalpitations, des tremblements… Elle agit comme un bêtabloquant naturel, mais sans les inconvénients que sont la fatigue et un ralentissement important du rythme cardiaque », précise le Dr Jean-Michel Morel, généraliste phytothérapeute.

Comment l’utiliser ?

  • On la trouve sous forme d’extrait de plante standardisé (EPS, Phytostandard) : il faut alors avaler 1 à 2 c. à café par jour.
  • Plus pratique, il existe des gélules d’extrait sec (par exemple chez Elusanes) : 2 à 3 gélules par jour pour atteindre 400 à 800 mg, réparties sur la journée. À prendre en cure d’au moins 3 mois. On peut ensuite diminuer le nombre de gélules, puis espacer les prises.

Attention, mieux vaut demander un avis médical en cas de problèmes cardiaques ou si l’on suit déjà un traitement contre l’hypertension !

Les feuilles d’olivier, pour réguler le métabolisme

« L’olivier a des propriétés hypotensives et régulatrices du rythme cardiaque. Il agit aussi sur le métabolisme du glucose, avec un effet au niveau du cholestérol et du diabète », note
le Dr Morel.

Voilà pourquoi il est souvent prescrit en cas d’hypertension chez des personnes qui sont en “surcharge métabolique” : tendance au surpoids, alimentation trop
grasse et sucrée…

Comment l’utiliser ?

Il faut utiliser les feuilles en tisane : 30 g de plante pour 1 litre d’eau, faire bouillir à feu doux 10 à 15 minutes puis laisser infuser pendant 1 h. Boire 1 litre de tisane tout au long de la journée, en cures de 5 jours par semaine pendant 3 semaines, puis respecter une pause d’une semaine avant de reprendre.

« L’amélioration est lente mais progressive, sur plusieurs mois : on peut gagner jusqu’à deux points de tension, à condition de diminuer le sel dans son alimentation,
de boire 1 à 1,5 l d’eau par jour et de pratiquer une activité physique », prévient le médecin.

L’huile essentielle de lavande, pour se détendre vite et bien

L’huile essentielle de lavande officinale (aussi dite lavande vraie ou fine) a une action sédative rapide et agit sur le système nerveux autonome, qui régule la pression artérielle. En 2011, une étude contre placebo menée sur 40 personnes a démontré que l’appliquer en massage, diluée dans une huile végétale, abaisse la pression artérielle (systolique et diastolique) ainsi que le pouls.

Comment l’utiliser ?

Le plus simple est de l’utiliser pure, par voie locale. Déposer une goutte d’huile essentielle sur la face interne de chacun des poignets et sur le plexus solaire et appliquer en massant dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’à pénétration, lorsqu’on se sent stressé et tendu, par exemple en fin de journée.

Il est intéressant de l’associer à l’huile essentielle de petit grain bigaradier, si on en a déjà dans sa pharmacie, « son action antispasmodique et tranquillisante cardiaque la complète bien : on peut alors appliquer 1 goutte de chaque », ajoute le Dr Morel.

Les oméga-3, pour protéger le cœur

« Les acides gras oméga-3 ont un effet protecteur global sur la santé cardiovasculaire et agissent sur l’hypertension artérielle par leur effet de relaxation de la paroi des vaisseaux sanguins », explique le Dr Morel.

Une revue d’études de 2012 a conclu que consommer des suppléments d’huile de poisson riches en oméga-3 pendant au moins 8 semaines apporte une baisse légère de la tension systolique et diastolique chez les personnes hypertendues.

Comment l’utiliser ?

Il faudrait atteindre 900 mg d’oméga-3 par jour. Mais pour y parvenir, il faudrait consommer tous les jours des poissons gras (sardines, saumon…), ce qui, en plus d’être difficile, n’est pas recommandé car ces derniers peuvent être contaminés par des polluants (dioxines, PCB ou méthyl-mercure).

« Il est souvent utile de recourir à une supplémentation », indique le généraliste. 2 capsules dosées à 500 mg d’oméga-3 par jour permettent d’atteindre la bonne quantité, au long cours, en cure d’au moins 2 à 3 mois.

Faites du sport, mais pas n’importe lequel

Si vous avez une tension élevée, préférez les gyms douces (qi gong, yoga, taï-chi…) au tennis, au squash ou à la zumba, qui accélèrent trop le rythme cardiaque. La marche active, au seuil de l’essoufflement, au moins 30 minutes 3 ou 4 fois par semaine voire tous les jours, renforce les artères et les muscles du cœur.

Source: Santé Magazine | Dr Jean-Michel Morel, médecin