4 signes que vous mangez mal

4 signes que vous mangez mal

105
PARTAGER
Notre alimentation se reflète inévitablement sur notre santé et bien-être. Quand elle est équilibrée et saine, nous sommes plus énergiques et avons bonne mine. Par contre, quand elle est déséquilibrée, tout notre corps en pâtit. Voici les signes qui montrent que vous devez revoir votre alimentation.

Avoir une bonne alimentation n’est pas seulement nécessaire pour maigrir ou maintenir un poids santé ; c’est votre santé globale qui est en jeu. Les aliments que nous consommons font office de carburant pour notre corps, qui les utilise pour pouvoir fonctionner correctement. Voilà pourquoi il est important de lui procurer ceux qui lui seront bénéfiques, et non pas ceux vides de nutriments et qui, en plus, peuvent avoir un effet néfaste sur la santé.
Voici les signes qui montrent que vous avez une mauvaise alimentation :

L’acné

L’acné est un problème qui touche principalement les adolescents mais est aussi assez fréquent chez les adultes. Cette affection cutanée est généralement causée par un changement hormonal. Cependant, elle peut aussi être favorisée par plusieurs facteurs, comme le stress ou encore la mauvaise alimentation.

Rappelons que l’alimentation se reflète inévitablement sur notre corps et bien sûr sur notre peau : « nous sommes ce que nous mangeons » !
Une alimentation très grasse ou riche en produits transformés peut impacter la santé de votre peau. Ainsi, si vous remarquez des poussées d’acné soudaines, sans que vous n’ayez aucun problème hormonal, votre alimentation y est peut-être pour quelque chose.

Outre les produits gras ou pleins d’additifs chimiques, les céréales raffinées ont aussi été pointées du doigt pour leur capacité à favoriser l’acné. En consommant des aliments à indice glycémique très élevé, qui sont rapidement digérés, le corps produit beaucoup d’insuline, qui à son tour provoque l’augmentation de la libération d’androgènes. Cette hormone stimule les glandes sébacées qui vont secréter plus de sébum, rendant les pores plus vulnérables aux infections par les bactéries causant l’acné.

Une fatigue persistante

Le stress ou encore le manque de sommeil ne sont pas les seuls à blâmer pour la fatigue persistante que l’on peut ressentir. L’alimentation a aussi son mot à dire dans ce problème !

Si vous souffrez de fatigue persistante, veillez d’abord à évaluer votre mode de vie. Si toutes les causes liées à ce problème ont été écartées, il se peut que la fatigue soit le résultat d’un déficit alimentaire suite à une alimentation déséquilibrée.

Les carences alimentaires les plus impliquées dans la fatigue sont le manque de fer, magnésium et vitamines. De faibles apports en protéines, glucides et en eau peuvent aussi causer la fatigue.

Il est important d’avoir une alimentation équilibrée et riche en aliments nutritifs qui apportent au corps tout ce dont il a besoin pour fonctionner correctement. Veillez aussi à adapter votre alimentation et vos portions à votre mode de vie (sport, effort intellectuel, sédentarité…).

Un poids instable

Perdre et rependre du poids de façon régulière est le signe d’une alimentation déséquilibrée. Ces changements de poids continus sont connus sous le nom d’effet yo-yo. Ce problème apparaît généralement suite à une alternance de différents régimes alimentaires : perte de poids après un régime puis reprise après des excès alimentaires, puis perte à nouveau… C’est un cercle vicieux qui représente un danger pour la santé.

Cette succession de prise et perte de poids peut aussi affecter le moral et laisser des marques sur le corps. En effet, la peau garde des traces de ces changements. Elle devient moins ferme et peut aussi être sujette aux vergetures.

Tout cela pour dire qu’adopter un régime alimentaire sain et équilibré est primordial. Ce dernier doit être adapté aux besoins de votre corps et à vos objectifs – perdre ou prendre du poids.

Moral en berne

Votre alimentation impacte énormément votre humeur. Alors qu’un régime riche en aliments sains donne un coup de pouce à l’humeur, une mauvaise alimentation peut être à l’origine de coups de blues et peut augmenter les risques de dépression.

Selon une étude britannique, les personnes qui ont une alimentation riche en aliments gras, sucrés et transformés, ont un risque plus élevé de 58% de souffrir de dépression. En revanche, ceux qui ont une alimentation équilibrée et variée, basée sur des aliments naturels, sont protégés parce qu’ils consomment beaucoup d’antioxydants et de bons gras.

Certains aliments ont également le pouvoir d’améliorer l’humeur. Optez pour ceux riches en sélénium (noix, graines…), en vitamine B12, en oméga-3 (saumon, sardine…) et en vitamine D (fromage, jaune d’œuf…).

Enfin, on ne peut parler de bonne humeur sans évoquer le chocolat, noir de préférence. Celui-ci permet de réduire le taux de cortisol et peut augmenter les endorphines.

Santé+