4 signes précoces du cancer ovarien qu’il ne faut plus ignorer

4 signes précoces du cancer ovarien qu’il ne faut plus ignorer

PARTAGER

Sur l’échelle mondiale, le cancer des ovaires touche environ 250 000 femmes annuellement, 140 000 d’entre elles trouvent la mort dans la même année. Ce cancer figure parmi les maladies les plus difficiles à diagnostiquer. Il reste longtemps silencieux. Ses symptômes apparaissent au fur et à mesure que la tumeur se propage dans le corps.

Caractéristiques du cancer des ovaires :

Les ovaires sont des glandes génitales femelles responsables de la reproduction. Ils ont une double fonction : assurer la production des ovules et stimuler la sécrétion hormonale.

Le cancer des ovaires apparaît lorsque les cellules ovariennes forment des tumeurs malignes (cancéreuses) qui peuvent endommager et détruire toutes les autres cellules de l’appareil génital. Ces tumeurs peuvent se propager vers d’autres organes et donner naissance à de nouveaux cancers (utérus, foie, poumon,…).

Le cancer des ovaires, une maladie qui se cache :

Le cancer ovarien se développe en silence. En effet, il est difficile de le détecter ou de reconnaître ses symptômes, surtout dans les phases précoces. Ses signes n’apparaissent que lorsque la maladie atteint un stade avancé.

Quels sont donc ses facteurs de risque ?

Plusieurs facteurs peuvent accroitre le risque d’apparition du cancer ovarien.

Le facteur héréditaire : présence du cancer chez un ou plusieurs proches liés par le sang (paternels ou maternels).

VOIR PLUS:  Bientôt un régime adapté à nos gènes ?

Aucune grossesse ou accouchement : les femmes n’ayant jamais été enceintes sont plus susceptibles d’avoir un cancer des ovaires. La raison est que les hormones présentes dans la période de grossesse disposent d’un effet protecteur. Ainsi, la sécrétion de l’œstrogène augmente 20 fois plus en début de grossesse et 300 fois plus à la fin, cette hormone aide à stimuler l’organisme féminin et à le dynamiser. Par ailleurs, la sécrétion de la progestérone se multiplie par 1 000 pendant la grossesse. Son rôle étant de calmer et de limiter les contractions naturelles

Syndrome de Lynch : synonyme du cancer colorectal héréditaire sans polypose. Il s’agit d’un trouble génétique héréditaire qui accroît le risque du cancer des ovaires, du côlon, de l’endomètre, de l’appareil urinaire, entre autres.

e cancer des ovaires n’est pas facile à reconnaître. Toutefois, il existe des signes précurseurs assez clairs qui peuvent indiquer son existence.

4 signes du cancer des ovaires :

Ballonnements fréquents : ce trouble digestif inexpliqué peut être associé à un cancer des ovaires au cas où sa fréquence dépasse 3 fois par semaine voire plus. Il se manifeste sous forme de gonflements du ventre, constipation fréquente, sensation de satiété rapide …

Douleurs dans les zones pelviennes et abdominales inférieures : ressentir une douleur hors du cycle menstruel peut être un signe du cancer des ovaires. Prévenez votre médecin si vous ressentez des maux intenses pendant vos menstruations (zone pelvienne, bas du ventre et bas du dos).

VOIR PLUS:  Eaux détox pour une peau nette et un corps de rêve

Perte d’appétit : si vous perdez soudainement votre appétit sans avoir changé votre mode de vie, il est préférable de consulter votre médecin. Même si cela ressemble plus à un trouble intestinal. Cela peut aussi être un signe du cancer des ovaires.

Besoin urgent d’uriner : ressentir le besoin urgent d’aller uriner peut indiquer la présence d’un cancer des ovaires, surtout si cette envie n’est pas due à une forte consommation de liquides.

Soyez vigilants avec les signes cités ci-haut, ils peuvent être facilement confondus avec les symptômes d’un simple dysfonctionnement de la fonction digestive. Si vous éprouvez l’un de ces signes, parlez-en à votre médecin.

Santé +