15 mythes sur les régimes auxquels il ne faut pas croire

15 mythes sur les régimes auxquels il ne faut pas croire

PARTAGER

Les idées reçues sont reines au royaume des régimes, et constituent parfois une cause d’échec de la perte de poids. Voici pourquoi vous devez arrêtez de croire à certains faux régimes ou aux mythes qui les entourent.

1) Les régimes très restrictifs sont les plus efficaces pour maigrir

D’après une légende urbaine, les régimes alimentaires drastiques font perdre plus de poids plus rapidement.

C’est faux car avec ce type de régime il n’y a aucun équilibre alimentaire nécessaire pour garder la ligne à long terme. Le gros problème de ces régimes hyper restrictifs, c’est que les personnes qui en suivent reprennent rapidement du poids ensuite.

De plus, ce manque d’équilibre entre les nutriments essentiels dans l’alimentation participe à l’affaiblissement du corps et de l’organisme.

2) Sauter des repas : idéal pour maigrir

Encore une mauvaise idée. Sauter quelques repas de temps en temps ou régulièrement a un effet plutôt négatif sur le poids.

En effet, tous les matins, le corps a utilisé 80% de ce qui a été consommé, il est donc important de lui apporter de l’énergie pour tenir le coup jusqu’au lendemain matin.

Quand vous sautez un repas, vous envoyez un signal de privation au corps et donc il risque de stocker davantage lors des repas suivants.

3) Bannir les matières grasses pour perdre du poids

Certes, il est conseillé de limiter la consommation de matières grasses mais pas de les supprimer car certains acides gras sont indispensables pour l’organisme.
Par exemple : l’huile de colza est riche en vitamine E, l’huile de tournesol et les noix en Omega 3 et 6.

4) Réduire toutes les quantités de nourriture

Bien au contraire, il est conseillé de manger certains aliments en quantité : ceux contenant des fibres ! Les fruits et les légumes, bio de préférence, sont à consommer à volonté, dans la limite du raisonnable.

Evidemment, mieux vaut réduire la part d’aliments gras, salés ou sucrés dans votre alimentation (bonbons, sodas, pâtisseries, biscuits, kebab etc.)

VOIR PLUS:  Il fallait juste qu’elle respecte Ces 3 Règles pour éliminer sa graisse abdominale…Une méthode impressionnante

5) Arrêter de manger des aliments sucrés

Tout dépend du type d’aliment sucré, s’il s’agit d’un ingrédient naturellement sucré, comme les fruits, rien ne sert de vous en priver car les sucres complexes constituent le carburant du corps.

Limitez toutefois votre consommation de sucres non complexes, qui favorisent le stockage du poids.

6) Faire un régime sans gluten

Le régime sans gluten est spécialement adapté aux personnes qui y sont intolérantes ou allergiques.
Toutefois, les personnes sensibles au gluten sont de plus en plus nombreuses (ballonnements, maux de ventre) et le fait de limiter l’apport en gluten (pain, pâtes au blé principalement) peut aider.
Néanmoins, il n’est pas prouvé que le régime sans gluten fait maigrir.

7) Maigrir vite tout en restant mince

En effet, si vous suivez un régime très strict, vous allez rapidement perdre du poids mais cette perte rapide entraîne souvent un effet yo-yo, et on a tendance à reprendre du poids ensuite.

Adopter de meilleures habitudes alimentaires, plus équilibrées, sera beaucoup plus bénéfique pour perdre du poids, en douceur mais de manière stable.

8) On peut manger beaucoup si on fait du sport

Qui n’a jamais eu envie de craquer pour un burger ou une profiterole au chocolat après le sport ? Après l’effort, le réconfort ? Eh bien pas tellement…

Sachez par exemple qu’une petite heure de natation (tout de même) fait perdre environ 600 calories, soit 100g de chips, donc léger le réconfort !

9) Éliminer les féculents de son alimentation

Farine, pain, pâtes, céréales, il faudrait ne plus en avaler une miette d’après certains marchands de rêves. Or, en quantité raisonnsable, ils jouent un rôle indispensable dans l’apport d’énergie à l’organisme. De plus, ils donnent une sensation de satiété idéale pour éviter les grignotages.

10) Les régimes ont tous un effet yo-yo

Les régimes trop stricts ou trop rapides, qui suppriment un ou plusieurs type(s) d’aliments essentiels, entraînent inévitablement un effet yo-yo. Mais les régimes alimentaires équilibrés permettent de perdre du poids progressivement et ne pas les reprendre. Ainsi, le corps arrête de stocker ou de déstocker massivement.

VOIR PLUS:  7 secrets des indiens pour réduire la graisse du ventre

11) Les médicaments coupe-faim sont efficaces

D’après le diététicien Guillaume Blanchard, interviewé par le site Doctissimo, il n’existe aucun coupe-faim chimique qui fonctionne.

Mieux vaudrait avaler un produit protéiné (fromage blanc par exemple) pour couper naturellement la faim.

12) Il est important de compter les calories

Encore une fausse idée sur les régimes ! Rien ne sert de compter le nombre de calories de chaque aliment que vous portez à la bouche, primo ça risque de tourner à l’obsession, deuxio, si vous avalez 1200 calories uniquement en glucides ou/et en lipides par exemple, vous risquez une carence en protéines, en fibres, en vitamines ou en minéraux.

13) Préférer les boissons light aux non-light

Bien que les sodas et boissons light soient peu caloriques par rapport aux versions non-light, l’idéal est de ne plus consommer du tout de sodas, notamment industriels car ils sont composés d’édulcorants qui produisent beaucoup d’insuline et favorisent la prise de poids.

14) Les régimes hyper-protéinés sont efficaces

Même s’ils permettent de perdre du poids rapidement, ces régimes hyper-protéinés entraîne souvent un effet yo-yo et peuvent mener à la reprise des kilos perdus car il n’y a pas d’équilibre alimentaire dans ce régime et la personne risque des carences.

De plus, ce type de régime est dangereux pour la santé des reins.

15) Le jeûne permet de perdre du poids

Pas vraiment car l’organisme étant privé de nourriture pendant une certaine période, il va stocker les calories de ce qui sera consommé par la suite.

Le jeûne doit être encadré par un professionnel du corps médical car il comporte des risques pour l’organisme s’il n’est pas correctement suivi.

Docteur Tamalou