14 astuces pour paraître 10 ans de moins

14 astuces pour paraître 10 ans de moins

572
PARTAGER

Un maquillage choisi avec précision, des couleurs bien adaptées… Et s’il suffisait de peu de choses pour rajeunir son allure ?

Se prémunir des taches

Pendant l’été, ou toute l’année pour celles qui habitent au sud la Loire, troquer sa crème de jour contre une crème solaire anti-âge est indispensable si on veut éviter l’apparition de taches et autres méfaits dus au soleil.

La bonne stratégie
Puisque ce produit solaire doit remplacer le soin de jour, autant le choisir avec la même exigence, en privilégiant les textures fluides et antipollution.

Détendre ses traits

Choisir une crème anti-âge aux actifs reconnus (rétinol, resvératrol, acide hyaluronique, créatine…), c’est une évidence. Hélas, trop souvent, le temps manque et on l’applique en 10 secondes. Mais savez-vous qu’on peut accroître efficacité de son soin de près de 100 % en le massant ? Et il n’est pas nécessaire d’y consacrer plus de 2 minutes. En plus d’être relaxant et de décrisper les traits, le massage permet de mieux faire pénétrer le soin. En relançant la micro-circulation sanguine et lymphatique, il aide à évacuer les toxines. Il est aussi décongestionnant et tonifie les muscles peauciers pour un effet anti-âge. Ce serait dommage de s’en passer !

La bonne stratégie
Petites pressions sur le visage, mouvements de lissage horizontaux sur le front et les joues : l’important est d’aller toujours vers l’extérieur et le haut du visage. Pour savoir comment procéder, on peut trouver des vidéos sur YouTube et sur les sites de marques comme The Body Shop, Shiseido, Darphin…

Retrouver son éclat

Cela peut paraître un peu déprimant, mais c’est un simple constat : avec l’âge, la peau perd en éclat et le teint en uniformité. Cammie Cannella, vice-présidente de la formation globale Kiehl’s, explique : « Conséquence du vieillissement cutané, l’orientation et l’agencement des protéines sont altérés, modifant la façon dont les couches cutanées refètent la lumière. » Pour y remédier, on adopte une lotion aux acides de fruits. Ces AHA (alpha-hydroxy-acides) entraînent une desquamation qui fait disparaître les cellules mortes, resserre le grain de peau, réduit les rides et même certaines taches pour un résultat instantané.

La bonne stratégie
On applique quelques gouttes de ces lotions après le démaquillage et avant les soins, une ou deux fois par semaine, selon la sensibilité de sa peau, en évitant le contour des yeux et des lèvres.

Rafraîchir son teint

On n’adopte pas le même fond de teint à 40 ans qu’à 20 : un peu plus couvrant et moins matifant côté texture. Quant à la nuance, elle change aussi : les maquilleurs pros suggèrent souvent (à moins d’avoir une peau couperosée) de la choisir avec une pointe de rose, car cette tonalité naturelle s’estompe quand on vieillit.

La bonne stratégie
On peut opter pour un fond de teint légèrement rosé ou y mélanger un enlumineur rose, ou encore appliquer un voile de poudre rose en fnition.

Gommer sa fatigue

A défaut de se faire des injections d’acide hyaluronique, on peut tricher avec un blur qui foute les imperfections et les irrégularités. Ses poudres matifantes, ses agents soft focus (révélateurs d’éclat) et ses élastomères comblants ont un effet immédiat.

La bonne stratégie
Posé entre la crème de jour et le maquillage, le blur donne une impression de lissage instantané. Seule condition pour un bon résultat : en mettre très peu afin que le produit se répartisse en un flm ultrafin.

Repenser sa coupe de cheveux

Longue ou courte, peu importe, mais on n’a plus l’âge des expériences capillaires et des coiffures approximatives. Que l’on ait choisi d’assumer ses cheveux poivre et sel ou qu’on les colore régulièrement, le résultat se doit d’être nickel.

La bonne stratégie
On opte pour une jolie coupe structurée avec un peu de flou, fréquemment rafraîchie. Les coupes en dégradé peuvent aussi rajeunir, mais attention au très lisse ou au très plaqué, difficiles à porter car ils durcissent les traits.

Affiner son ovale

Certaines tendances, comme le fameux contouring, ont du bon quand on sait les adapter. Sans tomber dans l’excès, pourquoi ne pas utiliser les palettes bicolores pour redéfinir l’ovale de son visage ?

La bonne stratégie
Il faut surtout avoir la main légère : un coup de pinceau un peu plus foncé juste sous la ligne des maxillaires et un voile d’une nuance claire sur les pommettes pour leur redonner du galbe.

Lisser ses paupières

Quand la paupière supérieure a tendance à affaisser, on n’ose plus appliquer d’ombre, de peur que la matière ne s’accumule dans le pli. La base spécifique va non seulement fixer l’ombre, mais surtout avoir un effet « repassage » instantané, ni vu ni connu.

La bonne stratégie
On peut l’utiliser seule, pour illuminer le regard de façon très naturelle, ou la poser avant le fard pour tricher avec subtilité.

Soigner les détails

A quoi bon soigner les cheveux et le visage si on néglige les mains et le décolleté ? Alors, régulièrement, on leur fait profter d’un gommage et d’un masque, en utilisant simplement les mêmes que pour le visage.

La bonne stratégie
Une crème solaire sur les mains quand on est souvent à l’extérieur, c’est tout sauf superflu. En effet, ce sont les premières zones touchées par les taches.

Dynamiser son sourire

Avec le temps, la carnation des lèvres se vide de sa dominante sanguine, leur couleur affadit. On n’hésite donc pas à adopter un rouge vermillon, coquelicot ou même fuchsia…

La bonne stratégie
Attention au côté trop sophistiqué qui peut vieillir. On évite donc le contour strict du crayon rouge en délimitant plutôt les lèvres au crayon neutre pour empêcher la couleur de filer. Puis on réalise une application fondue, au doigt, sur une bouche bien hydratée pour un effet repulpé.

Ouvrir son regard…

Rien de mieux que des cils joliment recourbés pour ouvrir le regard. D’où l’importance de bien choisir son mascara. Passé un certain âge, mieux vaut abandonner l’effet de volume, qui alourdit, au profit d’un mascara allongeant et recourbant.

La bonne stratégie
Pour des yeux de chat, on évite d’en mettre en bas, sous peine de perdre cet effet « Stretch » et de voir les cernes se foncer.

…et l’adoucir

« L’astuce imparable des actrices, à partir d’un certain âge, explique Jérôme Sandevoir, maquilleur conseil chez Dr Pierre Ricaud, c’est le trait au ras des cils supérieurs, qui remonte très légèrement vers la tempe pour préciser le contour moins net et donner une impression de cils bien fournis. »

La bonne stratégie
Attention au tracé trop défni de l’eye-liner noir, qui accentue les traits creusés. Mieux vaut utiliser un pinceau très fin et une ombre poudre aux teintes plus douces – gris, brun, kaki, marine…

Structurer ses sourcils

C’est ce que Florence Temim, fondatrice de Boudoir du Regard, appelle le brow lifting. En redessinant légèrement la queue du sourcil, qui tend à affaisser avec le temps, on obtient quasiment le même résultat qu’avec une injection de Botox.

La bonne stratégie
On épile de façon à faire remonter la pointe puis, à l’aide d’un crayon, on remplit là où ils sont clairsemés. Et comme, avec l’âge, les sourcils ont tendance à s’éclaircir, on choisit un crayon dans une nuance à peine plus foncée que la couleur de ses cheveux.

Illuminer son visage

Avec l’âge, la peau réfléchit moins la lumière et l’ensemble du visage prend vite une tonalité un peu terne. Mais on peut apporter une touche d’éclat sans pour autant sophistiquer le teint en jouant avec la lumière sur les lèvres à l’aide d’un baume légèrement brillant.

La bonne stratégie
Pratiques et confortables, les baumes colorés sous forme de crayon réussissent à maintenir un bon taux d’hydratation avec un soupçon de couleur. Idéal quand on ne veut pas passer trop de temps à se maquiller.

Source: femina